alexametrics
Dernières news

Le président de l’association des Ivoiriens de Tunisie tué lors d’un braquage

Le président de l’association des Ivoiriens de Tunisie tué lors d’un braquage

 

 

Le président de l’association des Ivoiriens de Tunisie, Falikou Koulibaly, est décédé tard dans la soirée du 23 décembre 2018. Il a été poignardé au cours d’un braquage dans la zone de la Soukra.

Il a été transporté à l’hôpital Mongi Slim où il a succombé à ses blessures.

 

Paix à son âme

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (61)

Commenter

ourwa
| 24-12-2018 22:58
Le jour où vous cesserez, vous et votre secte islamo-fasciste de malheur, nahdha, de vous approprier la révolution de 2011...vous aurez fait un pas, un petit pas , vers la Raison, en acceptant une fois pour toutes la vérité historique. Vous le savez bien, Abel Chater ( savez-vous que le nom d'Abel, qui n'existe pas dans votre coran, se trouve dans la bible, l'ancien testament, la bible juive...ne vous en déplaise, vous qui faites l'éloge de Hitler, votre grand frère...). Donc, vous savez bien que vos frères de malheur islamo-fascistes de nahdha n'ont pris aucune part à la révolution, mais une fois que votre cousin ben ali a pris la poudre d'escampette vous vous êtes approprié la révolution, en crachant sur la tombe des milliers de jeunes insurgés tombés sous les balles des flics de ben ali. Mais vous n'avez pas manqué, jusqu'à aujourd'hui, de réclamer les dédommagements en espèces sonnantes et trébuchantes pour vos supposés "martyrs", comme si l'amnistie accordée par votre larbin marzouki à vos frères criminels emprisonnés, avec un pécule conséquent ne vous suffisait pas, comme si vos activistes violents, dont certains sont des terroristes, une fois libérés, ne sont pas casés, par milliers, dans les administrations et les services de l'Etat, avec un salaire plus qu'honorable, alors que beaucoup d'entre eux n'ont même pas le certificat d'études... Ces pratiques vous vont comme un gant, elles sont inhérentes à votre idéologie digne des bandits de grand chemin et d'escrocs notoires. Pratiques de razzias. Même vos cadres stup Hamadi Jebali et Ali Larayedh étaient impliqués dans le double attentat sanglant dans des hôtels touristiques de Sousse et de Monastir en 1987... C'est du propre !.... Et aujourd'hui, qu'en est-il de votre secte de hachachines ? (" hachachines" , de triste mémoire; le mot est l'origine étymologique du mot "assassins) Elle serait plus démocrate que jamais, plus républicaine que les purs idéaux d'une vraie république, nullement menteuse et manipulatrice, au dessus de tout soupçon de violence, de terrorisme ou de soutien au terrorisme sanglant islamo-fasciste. Demandez à H.Jjebali, A. Larayedh, à Recoba, à Abou Iyadh, exfiltré vers la Libye par Larayedh...Demandez à ce grand humaniste de Kardaoui, filleul du Qatar et invité en Tunisie par ghannouchi et demandez à Habib Ellouze, votre autre cadre stup qui voulait imposer le voile intégral aux fillettes tunisiennes de 8 ans, ce qu'ils en pensent...La liste est longue et vos bienfaits pour ce pays ne se comptent plus, le dernier étant votre opposition farouche au rapport de la colibe et à l'égalité complète entre la femme et l'homme en matière d'héritage. Ce n'est pas de la politique que vous faites et en guise de politique, vous ne faites qu'accomplir des razzias successives, comme au bon vieux temps de la jahiliya, razzias sur l'Etat, sur l'Administration, centrale et locale, sur l'Education, sur les mosquées, les marchés...jusque sur les cervelles des damnés de cette terre, vos électeurs, dépourvus de tout sens critique, des va-nu-pied et ventres creux et ce avec force sacs de riz, d'huile de palme, de chocotom... Votre travail sur le terrain consiste en l'aumone, en discours bassement religieux et à la charia, rétrograde et totalitaire. Et partant de ce constat ,ce n'est pas un hasard, Abel Chater, que vous soyez un inconditionnel admirateur de Hitler. Il ne vous reste plus qu'à faire l'éloge de ben ali, ce dictateur mafieux...mais qui a quand même gracié et libéré ghannouchi, jebali et tant d'autres mauvais génies de votre cour des miracles...tout comme a fait votre candidat aux présidentielles de 2014 marzouki pour vos activistes violents...D'ici à ce que vous ajoutiez une épée sanglante à votre drapeau, il n'y a pas loin. Et ça vous va bien.

Emir
| 24-12-2018 22:41
Il faut les pendre haut et court....et le president essebsi ne doit accorder aucune circonstence attenuante et puante....il doit refuser toute demande de clemence et ordonner l execution de la peine capitale..pendaison. comme les marocains qui s appretent a excutes les 2 criminels qui ont decapites les 2 jeunes femmes scandinaves ,ils seront pendus cette semaine.

Saly
| 24-12-2018 21:48
J'attire l'attention de tous ceux qui sont en Tunisie ou qui visite le pays au problème d'insécurité, l'absence de l'autorité de l'ETAT et la police Tunienne n'est plus motivée pour assurer la sécurité des personnes.
Il faut changer toute la classe politique pour rétablir l'ordre dans ce pays.

LOGIQUE
| 24-12-2018 21:47
C'est bien triste une si jeune personne. Aujourd'hui ma patiente enceinte a été braquée dans sa voiture. Son mari voulait la défendre, en descendant tout le quartier du braqueur est venu en jetant des pierres, ce dernier est remonté dans sa voiture et a fuit. Rabbi youster, la période s'annonce rude.

Fehri
| 24-12-2018 20:23
C'est honteux! Voilà le vrai visage des Tunisiens, racistes, voleurs et très violants. Les enfants de nos politiciens et nos nouveaux riches qui se croient blancs et plus Français que les Gaulois.

Carthage Libre
| 24-12-2018 20:22
Comme par hasard, le regain de violence en Tunisie avec meutres de sang intervient suite à l'embrigadement des jeunes par Ennahdha, et ce depuis 2011.

De plus, on sait toutes et tous, on le sait parfaitement, qu'un bon "islamiste" est un islamiste qui trafique sur la contrebande, avec maintenant et depuis 5 ans l'introduction de la drogue dure et sa consommation en Tunisie en masse (avant c'était le hashich), "fruit" d'une collaboration entre islamistes (contrebande/financement du terrorisme, etc.) et...d'une VOLONTE PLANIFIEE RIEN ne m'étonne de la part de la très dangereuse Secte Islamique Ennahdha, qui déteste la Tunisie depuis les années 80.

Farouk
| 24-12-2018 19:59
Moi je ne crois pas au crime raciste, aujourd'hui en Tunisie c'est l'anarchie.Les blancs , les noirs et les jaunes se font braques pour moins de 5 dinards par des cames en manque.

Chebou
| 24-12-2018 19:59
Un crime ce n'est jamais gratuit à moins qu'il s'agisse d'un acte découlant d'un dérapage irréfléchi. Pourquoi ce crime? Est- ce un acte raciste? Ou un réglement de compte?comment les tunisiens ou les africains vont-ils prendre ce crime? Décidément après le 14 janvier 2011 on aura tout vu mais pas comme 'on espérait.

Tarek
| 24-12-2018 19:51
C'est bien tes semblables Nahdhaoui qui ont introduit en Tunisie cette culture de la mort et d'extrême violence, espérant qu'un jour, la Tunisie parviendra à se débarrasser des chiures de l'humanité de ton espèce, ceux qui forment des monstres humains pour massacrer des innocents, en Tunisie, Syrie, Irak, Lybie '?'...

BHB
| 24-12-2018 19:46
Il faut craindre le pire pour nos concitoyens qui vivent en Côte d'Ivoire .
Les choses vont se compliquer gravement.
Nos gouvernants doivent agir au plus vite devant cette situation catastrophique.

A lire aussi

le comité central du parti a décidé de poursuivre en justice Mohamed Fadhel Mahfoudh.

16/06/2019 15:00
0

Le secrétaire général d’Al Watad, Zied Lakhdher a indiqué lors d’une réunion d’urgence du comité

16/06/2019 13:30
0

« Ces Tunisiens nous les avons rencontrés, nous les avons écoutés et ils nous ont fait confiance

16/06/2019 12:58
10

L’universitaire et candidat à la présidentielle, Kaïs Saïed a indiqué, ce dimanche 16 juin 2019, sur

16/06/2019 11:21
17

Newsletter