Le nouvel ambassadeur de Guinée équatoriale remet une copie de ses lettres de créance à Sabri Bech Tobji

Businessnews.com.tn | publié le 18/10/2017 12:20

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bech Tobji, a reçu ce mercredi 18 octobre 2017 une copie des lettres de créance du nouvel ambassadeur de Guinée équatoriale en Tunisie avec résidence à Rabat, Cristanos Obama Ondo.

Selon le communiqué publié par le ministère, le secrétaire d’Etat a évoqué « les relations d’entraide et d’amitié entre les deux pays » appelant à « leur évolution dans tous les domaines ». Il a souhaité au diplomate guinéen du succès dans son travail assurant par la même que le ministère lui fournira « tous les moyens pour qu’il accomplisse son travail dans les meilleures conditions ».

 

L’ambassadeur de Guinée équatoriale a exprimé « l’admiration de son pays envers l’expérience démocratique tunisienne » ainsi que sa volonté de « favoriser davantage la coopération entre la Guinée équatoriale et la Tunisie dans tous les secteurs ».

 

K.H 

Le nouvel ambassadeur de Guinée équatoriale remet une copie de ses lettres de créance à Sabri Bech Tobji

publié le 18/10/2017 12:20

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bech Tobji, a reçu ce mercredi 18 octobre 2017 une copie des lettres de créance du nouvel ambassadeur de Guinée équatoriale en Tunisie avec résidence à Rabat, Cristanos Obama Ondo.

Selon le communiqué publié par le ministère, le secrétaire d’Etat a évoqué « les relations d’entraide et d’amitié entre les deux pays » appelant à « leur évolution dans tous les domaines ». Il a souhaité au diplomate guinéen du succès dans son travail assurant par la même que le ministère lui fournira « tous les moyens pour qu’il accomplisse son travail dans les meilleures conditions ».

 

L’ambassadeur de Guinée équatoriale a exprimé « l’admiration de son pays envers l’expérience démocratique tunisienne » ainsi que sa volonté de « favoriser davantage la coopération entre la Guinée équatoriale et la Tunisie dans tous les secteurs ».

 

K.H 

Commentaires (8) Commenter
Message subliminal
Ex diplomate
| 19-10-2017 18:51
Le fait que le nouvel ambassadeur ait ete recu par le Secretaire d'Etat et non par le MAE comme ses autres collegues,pour la remise des copies figurees,me semble etre un message "d'irritation" de la part de nos autorites,diplomatiquement parlant,contre les fait que les guineens n'ait pas un representant avec residence a Tunis.
RECTIFICATION -
CASTRO
| 19-10-2017 14:39
Les lettres de créance sont un document officiel qu'un chef d'État ou de gouvernement signe et confie à un ambassadeur qu'il vient de nommer, afin que celui-ci le remette au chef d'État ou de gouvernement (et en de rares occasions au ministre des Affaires étrangères) du pays hôte. C'est la réception de ce document par le pays hôte qui officialise la nomination et l'accréditation de l'ambassadeur.

Mais les Copies comme il en est question là sont généralement remis au Ministre des Affaires Etrangères dans l'attente de la date qu'il présentera les originaux au Président de la République.

Pour plus d'infos: cf. la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961
@ Le y
canada
| 18-10-2017 16:26
Merci pour ces précisions.
@ canada
Le y
| 18-10-2017 16:01
Chaque ambassadeur remet une copie des lettres de créance des son arrivée au pays ou il est accredr soit au ministre des AE ou au secrétaire d'État. Ainsi le nouvel ambassadeur pourra exercer ses fonction. Aprèsil y aura une cérémonie officielle de remise des lettre au chef de l'état (des fois ça peut prendre plus d'un an entre la remise de la copie des lettres de créance et la cérémonie officielle avec le chef de l'état (président, roi, reine...)
Une démocrature peut bien recevoir une satrapie...
Maxula
| 18-10-2017 14:02
Attendez...
Mais dites-moi un peu...
La Guinée Equatoriale...Humm...!
Ne serait-ce pas ce pays gouverné, "depuis toujours", d'une main de fer dans un gant du même métal par une dynastie de satrapes...?
Voyons ce qu'en dit Wiki...
"« Le pouvoir est aujourd'hui entre les mains d'une dizaine de personnes, toutes proches de la famille du président. Vous avez d'un côté le président Teodoro Obiang, sous l'influence de sa femme dont la volonté manifeste est de propulser à tout prix son fils Teodorin Obiang au sommet de l'État. De l'autre côté, Armengol et le général Mba Nguema, les frères du président, qui considèrent Teodorin comme incapable, voire dangereux »
Le père et le fils Obiang sont actuellement poursuivis par un juge d'instruction français, conformément à un arrêt de la Cour de Cassation de Paris, pour de nombreux faits de corruption, recel, blanchiment, etc. provenant de l'argent détourné des licences d'exploitations forestières et surtout pétrolières8,9. Le fils Teodorin est finalement renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris 10. Le procès dit «des biens mal acquis», révélateur du pillage systématique des richesses nationales, se tient durant trois semaines, en l'absence du prévenu ( Teodoro Obiang), à partir du 19 juin 2017"

On comprend donc pourquoi seul un sous-ministre (rang de secrétaire d'Etat) fut dépêché pour "recevoir" des lettres de créances...de cette si effroyable importance...!
Comme on le voit, c'est une histoire copie conforme à celle de Zaba l'africain !
Maxula.
Protocole
canada
| 18-10-2017 13:31
D'après ce que je sais la coutume ( ou le protocole) veut que tout nouvel ambassadeur remet ses lettres de créance au président de la république.Là monsieur l'ambassadeur remet ses lettres de créances à un secrétaire d'état aux affaires étrangères. À mon avis c'est un manque de respect envers un pays ami.
si c'était une ambassadrice d'un (petit) pays (européen,... Liechtenstein,...), je suis sûr qu'elle aurait été reçu par bajbouj....
Alors là BN c'est que vous êtes en manque d'infos si on publie ça!
Carthage Libre
| 18-10-2017 13:05
Un sécret d'Etat qui reçoit un ambassadeur d'un minuscule état, avec rés au Maroc...Franchement, qu'est ce qu'on en a à foutre!!! Je me demande même pourquoi je commente ça.
Il y a combien de Tunisiens en guinée équatoriale ???
el manchou
| 18-10-2017 12:43
Bléd Mickey
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration