alexametrics
Dernières news

Le mystère de la rencontre secrète entre Béji Caïd Essebsi et Rached Ghannouchi

Le mystère de la rencontre secrète entre Béji Caïd Essebsi et Rached Ghannouchi
 Photo d'archive
 
 
Une rencontre a eu lieu mardi 8 janvier 2019 entre le président de la République Béji Caïd Essebsi et le président d’Ennahdha Rached Ghannouchi. Curieusement, et contrairement aux habitudes, la rencontre n’a pas fait l’objet d’un communiqué officiel de la présidence. Il est vrai qu’elle a eu lieu dans les appartements présidentiels privés. 
Cette absence de communication et la tension politique actuelle ont donné cours à toutes les rumeurs quant au contenu de la rencontre et plusieurs la comparent à celle du Bristol à Paris en 2013. 
 
Les deux versions qui circulent le plus sont opposées. La première indique que Rached Ghannouchi aurait informé Béji Caïd Essebsi de son intention de se présenter à la prochaine présidentielle. Il lui aurait ensuite proposé ses services pour rétablir le pont avec Youssef Chahed. Le président de la République l’aurait alors arrêté en lui indiquant qu’il est libre de se présenter ou pas à la présidentielle et que sa relation avec Youssef Chahed ne souffre d’aucun problème. Avant de mettre brusquement fin à la rencontre quelques minutes seulement après son démarrage, Béji Caïd Essebsi aurait déclaré à Rached Ghannouchi qu’une année difficile attend son camp et qu’il y a beaucoup de dossiers en justice actuellement, qu’il leur sera impossible d’étouffer. 
La deuxième version est à l’opposé de la première et souligne la cordialité de la rencontre entre les deux cheïkhs. Ils auraient parlé de la conjoncture, de Youssef Chahed, des élections et de toute la situation politico-économique du pays. La rencontre a duré près de deux heures, selon cette deuxième version qui circule dans les couloirs politiques tunisois. 
 
Qu’en est-il réellement ? Comme le fait observer un proche de Hafedh Caïd Essebsi à Business News, « les deux versions circulent en effet, mais nul ne connait la vérité de ce qui s’est réellement passé entre Béji Caïd Essebsi et Rached Ghannouchi ce mardi 8 janvier. Vous mentiront ceux qui vous diront ce qu’ils se sont dits réellement, personne ne le sait, on n’a que des bribes et des rumeurs. La seule chose dont on peut être surs, c’est que le président a appelé, juste après, Noureddine Taboubi pour lui accorder une audience le lendemain même. Ce qui fut le cas. »
 
R.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (13)

Commenter

Sidi Bou
| 12-01-2019 15:44
S'il y a encore un consensus avec Gannouchi de nouveau,il faut que les jeunes avec les progressistes, les modernistes et les Bouguibistes descendent dans la rue.
On en a marre de Bajbouj...

Pourquoi faire
| 12-01-2019 14:59
C'est comme la face cachée de la lune : un engin s'y est posé récemment. Les photos montrent qu'il n'y rien de particulier.
Le mystère de cette rencontre est de cette nature.
Nous sommes un pays pauvre et mal gouverné et par conséquent il n'y a aucun mystère.
En ça ne s'arrangera certainement pas avec ces amateurs.

Messouda
| 12-01-2019 10:33
Farda oul gat ouchtaha dans le meilleur et dans le pire...du meilleur on a rien vu que de pire en pire Allah la ybarkilkoum qui dammartoum libled oul 3bed...

Maryem
| 12-01-2019 08:39
Ils se sont bien "nourris" eux et leurs proches et discutent leurs prochains projets.....apres la destruction de la Lybie et de La Syrie.....
Beji Caied Essebsi en tant que premier ministre a bien manipule avec le Qatar la revolution en Lybie en ouvrant nos frontieres aux terroristes arrivant par avion Qataris avec armes et munitions pour detruire ce qui reste apres l attaque de L OTAN....et Ghannouchi a bien organise avec Jabhat Ennosra le depart de milliers de jeunes Tunisiens vers la Syrie,l Irak et la Lybie,Abdelhakim Belhaj avec Beji Caied Essebsi etaient bien les invites d honneur du congres d Ennahdha.
Ces deux vieux lascars meritent la potence pour haute trahison .....l histoire les jugera

abir
| 11-01-2019 23:47
Monsieur le président,vous ne pouvez pas être fier de vous en tant que président de ce peuple,un criminel joue avec votre point faible,il sait que vous aimez qu'on vous flatte et chaque fois qu'on dévoile l'un de ses crimes,il court vers vous pour lui protéger et vous êtes toujours à son service en ignorant votre prestige,votre patriotisme,votre responsabilité envers ce pays et ce peuple,au profit d'un criminel

Pourquoi faire
| 11-01-2019 22:54
Quand on sème le vent on récolte la tempête.
C'est ce qui ne cesse d'arriver à nos politiques mais ils ne comprendront jamais ce dicton !

Kameleon78
| 11-01-2019 20:12
Ils auraient dû choisir un hôtel de luxe à Paris pour cette rencontre

DHEJ
| 11-01-2019 19:12
114 Il n'y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l'un d'eux ordonne une charité, une bonne action, ou une conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l'agrément d'Allah, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme.

Verset 114 sourat Annissa

Microbio
| 11-01-2019 17:28
Promesse c´ est promesse et ne devra pas être brisée n'est-ce pas?
Ghannouchi rappelle à BCE que l´ accord reste un accord!
Ils ont convenu à Paris de se soutenir mutuellement lors des des élections présidentielles:
Premièrement, le Nahtha devrait céder le fauteuil présidentiel en 2014 à BCE, et en contre parti, lors des élections 2019 Nidha et BCE, doivent accepter et aider Gannouchi à conquérir la présidence à Carthage.

Raad
| 11-01-2019 17:23
Maître corbeau sur un arbre perché......hemmmmm
Maître renard, par l'odeur alléché.....
Hé bonjour Monsieur le corbeau, que vous êtes joli, que vous me semblez beau.....etc etc.....
Voilà l'histoire de ces deux hommes.....
Alors qui sera le corbeau ou le renard ...seul dieu... le sait....
Verdict en Octobre 2019
Il vaut mieux en rire qu'en pleurer....

A lire aussi

le comité central du parti a décidé de poursuivre en justice Mohamed Fadhel Mahfoudh.

16/06/2019 15:00
0

Le secrétaire général d’Al Watad, Zied Lakhdher a indiqué lors d’une réunion d’urgence du comité

16/06/2019 13:30
0

« Ces Tunisiens nous les avons rencontrés, nous les avons écoutés et ils nous ont fait confiance

16/06/2019 12:58
16

L’universitaire et candidat à la présidentielle, Kaïs Saïed a indiqué, ce dimanche 16 juin 2019, sur

16/06/2019 11:21
20

Newsletter