Le gouverneur de Sousse : J’ai eu le trac !

Businessnews.com.tn | publié le 17/07/2017 15:40

« Je me suis rendu à Nice dans le cadre du jumelage entre la ville et Sousse et je ne m’attendais pas à voir des invités aussi prestigieux, dont trois présidents, et plus de 12000 personnes dans le public. J’ai eu le trac, ce sont des choses qui arrivent, j’aurais voulu représenter à la perfection la ville de Sousse mais le message est quand même passé. J’ai eu le trac, alors que je parle quatre langues, il faut dire que notre administration privilégie l’arabe et que ma seconde langue est le russe » a affirmé le gouverneur de Sousse, Adel Chelioui, dans une déclaration accordée ce lundi 17 juin 2017 à Shems Fm au micro de Cheker Besbes.

 

Vivement critiqué pour son discours prononcé à Nice en hommage aux victimes de l'attentat de 2016, qu’on a trouvé "épelé, hésitant et incohérent" et qu’on a jugé "loin d'être à la hauteur de l’évènement", le gouverneur de Sousse a été, ce week-end, au centre d’une campagne de moqueries et d’indignation sur la toile tunisienne.

 

M.B.Z

Le gouverneur de Sousse : J’ai eu le trac !

publié le 17/07/2017 15:40

« Je me suis rendu à Nice dans le cadre du jumelage entre la ville et Sousse et je ne m’attendais pas à voir des invités aussi prestigieux, dont trois présidents, et plus de 12000 personnes dans le public. J’ai eu le trac, ce sont des choses qui arrivent, j’aurais voulu représenter à la perfection la ville de Sousse mais le message est quand même passé. J’ai eu le trac, alors que je parle quatre langues, il faut dire que notre administration privilégie l’arabe et que ma seconde langue est le russe » a affirmé le gouverneur de Sousse, Adel Chelioui, dans une déclaration accordée ce lundi 17 juin 2017 à Shems Fm au micro de Cheker Besbes.

 

Vivement critiqué pour son discours prononcé à Nice en hommage aux victimes de l'attentat de 2016, qu’on a trouvé "épelé, hésitant et incohérent" et qu’on a jugé "loin d'être à la hauteur de l’évènement", le gouverneur de Sousse a été, ce week-end, au centre d’une campagne de moqueries et d’indignation sur la toile tunisienne.

 

M.B.Z

Commentaires (58) Commenter
Il faut un assainissement urgent de l administration publique et écarter les incompétents parachutés après le 14 janvier 2011
AMOROS
| 18-07-2017 21:15
Des milliers de surdoués et de surdiplomes sont au chômage parce que les concours de recrutement dans le secteur public sont orientés et simulés sans parler des nominations aux postes fonctionnels et des hauts dirigeants de l état qui n obéissent qu aux critères du régionalisme et des quotas partisans. Voici le résultat : un échantillon des incompétents placés dans des postes qu ils ne méritent pas. Ennahdha, Nidaa et leurs fantoches mèneront le pays au ruiné.
Ce qu'il faut faire
adel
| 18-07-2017 20:41
C'est demissionner quand on n'est pas à la hauteur.
Walla erjel mouch fi Tounes?
L'excuse est plus détestable que la faute
Herr
| 18-07-2017 16:10
On ne doit accorder le pardon à celui qui s'excuse par des mensonges.

S'il a le trac et ne maîtrise pas les rudiments de la langue française, il se devait de décliner l'invitation pour laisser quelqu'un de compétant assurer la prestation.
Ca me rappelle un jeu télévisé quant j'étais gamin : jeux sans frontières je crois. Une équipe tunisienne avait participé mais les membres de l'équipes ne pouvait pas participer à une épreuve car ils ne savait pas faire de vélo.
Les "représentant" ne sont pas sélectionné à leur mérite mais pas "piston". On est en plein médiocratie !
Pas d'accord avec vous Mr Msannabi | 18-07-2017 09:14
Herr
| 18-07-2017 15:57
Le gouverneur est peut-être "supérieur" à la moyenne des tunisien comme vous dites, mais on n'attend pas d'une telle personne d'être au dessus mais de faire partie de l'élite, d'être très très au dessus. Il faut des gens qui tirent tout une population vers le haut. Sinon on recule.
Mais nous sommes dans une médiocratie. Les médiocres ont pris le pouvoir. C'est désespéré
..zut ..j' ai pensé avoir deniché un lapsus..I was mistaking !!
Ftouh
| 18-07-2017 15:40
..j' ai pensé avoir lu "J'ai eu le bac "...avec 25% ??..et un chouia de trac.

Un peu en rapport avec le film "Les bronzés passent le bac" ...

notre Wali, au front estampié..au lieu de chercher a nous faire avaler des couleuvres..il nous gave de boas et de python
@ D'abord la question n'est pas là... et puis ;
takilas
| 18-07-2017 15:03
sans vous apporter des explications, il est inutile de défendre aveuglément hahaha et de leur apporter des circonstances atténuantes pour tout le apporté u peuple tunisien depuis 2011.
Un peuple qui a déjà supporté tous les affres connus lors du temps de Ben Ali. Il y a de quoi mettre le peuple en colère et de le rendre furieux, car il n'y a pas seulement des nominations absurdes par connivence de la part de nahdha, mais en plus des manigances, des arnaques, des délits, des sabotages tueries et des escroqueries de cette même bande composée d'amis originaires d'un même lieu, et qui ont ont bénéficié ensemble du hébergement "royal" à Londres pour retourner en Tunisie et de duper les gens. C'est insensé, témoins que ce peuple est trop naïf, et dire que ce clan a perdu toutes sortes d'élections et qu'ils là à cause d'une incroyable bienfaisance (est-ce suite à des menaces ou des chantages quoique les menaces ont été clairement divulguées par un membre (des leurs) de cet affreux clan en prétendant d'intervenir, si nécessaire par le biais des kamikazes ; ceci est connu par tout le monde sans besoin de preuves à l'appui.
Il n'est même conscient de sa gaffe!
rezouga
| 18-07-2017 15:03
Par son obstination,il récidive et signe; ll va réaliser un autre record de commentaires négatifs; le pauvre!
Ach !
TunObserver
| 18-07-2017 14:44
Comment ça , sa deuxième langue est le Russe ? quel menteur ce type ! n'a t'il pas étudié la langue française au primaire et au secondaire pendant au moins dix ans !
LA COMMUNICATION
zohra
| 18-07-2017 14:43
Sérieusement, que voulez-vous qu'il fasse Monsieur Chahed, il doit être dans l'ambrât comme tout le monde,

Le plus gênant c'est la communication, elle devait être très forte surtout que c'est un tunisien qui avait massacré ces pauvres gens (dont un enfant de 2 ans) c'était l'occasion d'avoir une communication sans faille.

Cher Monsieur je vous conseille de lire le livre écrit par Kass Thomas "7 étapes pour une communication sans faille"
Mais lâchez-le un peu,
Tadhamen
| 18-07-2017 14:18
le pauvre...
Franchement ce n'est pas une affaire d'Etat.
N'importe qui aurait eu le trac et, en plus, il est visiblement atteint de presbytie.
Donc, si ça se trouve, il aurait suffi d'imprimer le discours en gros caractères pour que son élocution soit plus fluide, mais sans doute que personne n'y a songé. Personne n'y songe jamais en général, j'ai remarqué ça, vu que ce sont le plus souvent de jeunes et fringants jeunes gens, qui ne connaissent pas le problème, que l'on charge de ce genre de travail très prosaïque.
Et, là, hélas, pas question de tenir sa feuille à bout de bras quand on a du mal à déchiffrer...

Monsieur le Gouverneur - si jamais ce commentaire vous tombe sous les yeux - je me permets de vous donner deux conseils pouvant être utiles pour une prochaine fois :
1°- Exigez qu'on vous imprime votre discours dans une taille de police vous permettant éventuellement de lire sans lunettes,
2°- Avant de monter au pupitre, essayez de faire au moins 30 secondes de respiration ventrale. C'est une méthode simple et très efficace - je l'ai testée - pour lutter contre le stress.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration