alexametrics
Dernières news

L’ATI propose Ammar Kids

L’ATI propose Ammar Kids

 « Bien que conscients de la nécessité de préserver nos enfants de certaines dérives d’internet, nous devons aussi placer les droits et libertés des internautes au top de nos priorités. Que la justice exige la censure de certains jeux est très louable et nous ne pouvons que le saluer mais les choses sont plus complexes que cela » a indiqué, ce mercredi 8 mars 2018, le président directeur général de l'Agence Tunisienne d'Internet (ATI), Jawher Ferjaoui.

 

Il a ajouté, lors de son intervention à la matinale de Shems FM, que partant de ce principe, l’Agence ne doit pas procéder à des censures sauvages et que l’ATI a réfléchi à une solution, permettant de concilier la protection des enfants avec la liberté de disposer des contenus du net.

 

« Nous avons pensé à un service que le citoyen pourrait choisir d’acquérir. Ce service consiste en un contrôle parental à la source et permet aux parents de bloquer certains sites quand ils ne peuvent pas surveiller physiquement leurs enfants. Cette solution a été baptisée « Ammar Kids » et a été enregistrée, en 2017, à l’Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) » a souligné Jawher Ferjaoui, précisant concernant la décision de justice, d’exiger la censure de deux jeux en ligne estimés dangereux pour les enfants, qu’en appel, l’ATI pourra expliquer ce qui est techniquement possible de ce qui ne l’est pas.

 

 

M.B.Z

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3)

Commenter

Mansour Lahyani
| 09-03-2018 10:48
Par deux fois, hier, j'ai posté un commentaire, dont visiblement vous n'avez pas voulu... Visiblement et de façon tout-à-fait inattendue , car il ne fait grief à personne ! Je vous le propose à nouveau, pas par entêtement, mais dans l'espoir que les soupçons de cette censure arbitraire soient levés !

Bravo pour vos rejetons ! Les autres, on s'en fout ?
M. Ferjaoui est un homme apparemment heureux : sa mère, aussi, est calée en informatique, Internet n'a aucun secret pour elle non plus ! Ce n'est, malheureusement pas le cas de la mienne, ni - peut-être - des milliers de Khalti Fatma, ni même des Saoussen et des Golfiden, leurs filles...
Comment mettre à l'abri les enfants de cette population qui n'a pas la chance de Mme Ferjaoui mère ?
Et pourquoi devrions-nous, nous, avoir encore à débourser le coût d'un abonnement à Ammar Kids pour préserver nos petits Ammar, Belgacem et Rachida ???

aelle
| 08-03-2018 17:54
Nos enfants tombent comme des mouches, et ce Monsieur ne sait pas que personne à part lui, ne connait ce "Ammar kids" et que la majorité des parents ne sauront pas télécharger/utiliser. Commencez par une campagne nationale à la télé, dans les collèges ou personne n'est à l'écoute des parents (même quand ils signalent l'existence de ce drame parmi leurs élèves), et encore moins des enfants

m.m
| 08-03-2018 14:44
Mr le PDG, c'est très facile de bloquer un site. Mais voulez-vous vraiment le faire ???

A lire aussi

Le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem a reçu ce lundi 21 janvier 2019 l’instituteur d’une

21/01/2019 22:57
0

Le directeur général de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire au ministère de

21/01/2019 21:49
0

Hechmi Lahdhiri, membre du bureau exécutif Machrouû Tounes a annoncé, ce lundi 21 janvier 2019, sa

21/01/2019 21:00
1

Les négociations entre le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) autour des

21/01/2019 19:55
0

Newsletter