La Tunisie qui se lève tôt

Businessnews.com.tn | publié le 15/02/2017 15:59
Par Marouen Achouri,

Nasser est un « barbech ». Il fait partie de ces gens qu’on voit tous les jours trainer des chariots ou sur leurs vélos pour ramasser les récipients en plastique et les boites d’aluminium. Il habite dans un gourbi, de ceux qui existent encore en 2017, n’en déplaise à Youssef Chahed…

 

Nasser sort de chez lui au lever du soleil, qu’il pleuve ou qu’il vente. Il prend sa petite charrette qu’il tire à bout de bras toute la journée et s’en va faire les poubelles. Il laissera à la « maison » sa femme, aussi vieille que le monde et son fils, handicapé, pour ne rien arranger. Comme le disait Jacques Chirac : « Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille ». 

 

Il travaillera toute la journée, jusqu’aux environs de 20h, et il rentrera avec son pactole du jour qui varie entre 10 et 15 dinars. Les bons jours il arrive à se faire une vingtaine de dinars. Cet argent sert à fournir les trois repas du lendemain et quelques boites de médicaments. Nasser est vieux, il est fatigué et souffre de douleurs un peu partout. Mais comme il l’explique si simplement : « Si je ne me bouge pas, on aura tous faim demain ». Implacable logique…

 

L’une des choses qui font le plus plaisir à Nasser, c’est de retrouver les sachets remplis de bouteilles en plastique accrochées aux poubelles. « Ce sont les femmes de ménage qui font ça, elles savent que ce n’est jamais agréable de fouiller dans une poubelle, elles sont comme nous », explique-t-il.

 

Nasser n’a jamais voté de sa vie et la politique ne l’intéresse pas. Il esquisse un sourire quand on lui parle de démocratie et de liberté. Ça peut paraitre bête comme ça mais son seul souci est de manger à sa faim, lui et sa famille, tous les jours. Nasser ne peut pas se permettre d’être malade, ni de rester chez lui.

 

Pourquoi parler de Nasser et de sa situation ? Pour deux raisons. Pour deux types de personnes en fait. A ceux qui se plaignent de tout et de rien, qui sont des privilégiés mais qui ne cessent d’insulter ce pays et de le traiter de « pays de merde ». Même Nasser et ses semblables ne se permettent pas de dire ce genre de choses. Alors, si vraiment vous pensez que la plus belle des vues est celle de la porte des « départs » à l’aéroport de Tunis-Carthage, personne ne vous retient. Allez-y, foutez le camp ! Le pays ne se portera que mieux sans vos indécentes jérémiades ! Ne pas pouvoir garer sa belle voiture à la Marsa pour aller boire un verre dans un hôtel, ce n’est vraiment pas une catastrophe.

 

Maintenant, à nos politiciens : Ayez au moins la décence de respecter la souffrance des autres. Cette « Tunisie qui se lève tôt », se bat tous les jours pour survivre. Ce sont des êtres humains renvoyés à une condition animale. Une condition où l’unique souci est celui de se nourrir ! On sait que vous ne pouvez pas grand-chose pour eux, on sait que la majorité d’entre vous n’y est même pas sensible, non pas par méchanceté mais par simple ignorance, on sait que vous avez passé une majeure partie de votre vie à l’étranger, que vous ne les voyez pas, que vous ne les connaissez pas. Mais de grâce, ne vous foutez pas de leurs gueules en plus ! Il est des misères qui imposent le respect et forcent l’humilité. Gardez à l’esprit que ces gens-là ne vous connaissent pas et ne vous prennent pas au sérieux à cause de votre incompétence et de votre égoïsme. Ne cherchez pas à les provoquer.

La Tunisie qui se lève tôt

Par Marouen Achouri, publié le 15/02/2017 15:59

Nasser est un « barbech ». Il fait partie de ces gens qu’on voit tous les jours trainer des chariots ou sur leurs vélos pour ramasser les récipients en plastique et les boites d’aluminium. Il habite dans un gourbi, de ceux qui existent encore en 2017, n’en déplaise à Youssef Chahed…

 

Nasser sort de chez lui au lever du soleil, qu’il pleuve ou qu’il vente. Il prend sa petite charrette qu’il tire à bout de bras toute la journée et s’en va faire les poubelles. Il laissera à la « maison » sa femme, aussi vieille que le monde et son fils, handicapé, pour ne rien arranger. Comme le disait Jacques Chirac : « Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille ». 

 

Il travaillera toute la journée, jusqu’aux environs de 20h, et il rentrera avec son pactole du jour qui varie entre 10 et 15 dinars. Les bons jours il arrive à se faire une vingtaine de dinars. Cet argent sert à fournir les trois repas du lendemain et quelques boites de médicaments. Nasser est vieux, il est fatigué et souffre de douleurs un peu partout. Mais comme il l’explique si simplement : « Si je ne me bouge pas, on aura tous faim demain ». Implacable logique…

 

L’une des choses qui font le plus plaisir à Nasser, c’est de retrouver les sachets remplis de bouteilles en plastique accrochées aux poubelles. « Ce sont les femmes de ménage qui font ça, elles savent que ce n’est jamais agréable de fouiller dans une poubelle, elles sont comme nous », explique-t-il.

 

Nasser n’a jamais voté de sa vie et la politique ne l’intéresse pas. Il esquisse un sourire quand on lui parle de démocratie et de liberté. Ça peut paraitre bête comme ça mais son seul souci est de manger à sa faim, lui et sa famille, tous les jours. Nasser ne peut pas se permettre d’être malade, ni de rester chez lui.

 

Pourquoi parler de Nasser et de sa situation ? Pour deux raisons. Pour deux types de personnes en fait. A ceux qui se plaignent de tout et de rien, qui sont des privilégiés mais qui ne cessent d’insulter ce pays et de le traiter de « pays de merde ». Même Nasser et ses semblables ne se permettent pas de dire ce genre de choses. Alors, si vraiment vous pensez que la plus belle des vues est celle de la porte des « départs » à l’aéroport de Tunis-Carthage, personne ne vous retient. Allez-y, foutez le camp ! Le pays ne se portera que mieux sans vos indécentes jérémiades ! Ne pas pouvoir garer sa belle voiture à la Marsa pour aller boire un verre dans un hôtel, ce n’est vraiment pas une catastrophe.

 

Maintenant, à nos politiciens : Ayez au moins la décence de respecter la souffrance des autres. Cette « Tunisie qui se lève tôt », se bat tous les jours pour survivre. Ce sont des êtres humains renvoyés à une condition animale. Une condition où l’unique souci est celui de se nourrir ! On sait que vous ne pouvez pas grand-chose pour eux, on sait que la majorité d’entre vous n’y est même pas sensible, non pas par méchanceté mais par simple ignorance, on sait que vous avez passé une majeure partie de votre vie à l’étranger, que vous ne les voyez pas, que vous ne les connaissez pas. Mais de grâce, ne vous foutez pas de leurs gueules en plus ! Il est des misères qui imposent le respect et forcent l’humilité. Gardez à l’esprit que ces gens-là ne vous connaissent pas et ne vous prennent pas au sérieux à cause de votre incompétence et de votre égoïsme. Ne cherchez pas à les provoquer.

Commentaires (16) Commenter
Gammart& les gourbis
Fehri
| 20-02-2017 21:08
Il y plus de bateaus à Gammert qu'au yacht club olympique d'Oakville ou de Key West. Oui, la bourgeoisie Tunisienne a dépasse les gens du golfe. Elle ne veule plus te parler en arabe, toujours deux mots d'ici et un mot en Français. Nasseur ne sait même que cette race existe en Tunisie, ils sont souvent à l'étranger.
>>> TeTeM | 17-02-2017 16:51
Letranger
| 19-02-2017 07:44
Là je dois dire que tu me coupes la digestion de mon café matinal, je t'ai lu plus avisé sur d'autres sujets.
mais pour reprendre les chiffres, cette personne réelle ou fictive,que je crois réelle, j'en ai eu l'exemple à Tabarka et c'était une femme, travaille 12 heures par jour tous les jours. je suis presque sur qu'il fait ses prières en marchant sans s'arrêter au café...
Mais je m'aperçois tout d'un coup que je suis tombé dans ton piège, tu ne peux pas avoir écrit de telles insanités, c'est de la provoc, j'ai failli marcher...
Passons au chose sérieuse
TeTeM
| 17-02-2017 17:09
Un article qui met l'accent sur la misère est une très bonne chose. Le cas de Nasser (en supposant que ce n'est pas un exemple fictif) est touchant même si, côté revenu, il n'est pas le plus à plaindre. J'imagine bien le tollé que mon propos va susciter.

Mais,

1/ La pauvreté existe de part le monde et existera. Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas essayer de lutter contre mais il serait illusoire de croire que nous serons tous riche un jour...

2/ Dans les pays dit développé, il y a des gens qui vivent et dorment dans la rue sans aucun revenu !

3/ Je persiste à croire, qu'il y a bien plus à plaindre que Nasser en Tunisie. Des gens qui travaillent dur et qui gagnent moins...

Bref, pour en revenir à Nasser et ses semblables, la question n'est pas tant celle du revenu que du statut. Il travaille comme ça, avec son revenu quotidien, sans cotiser à la CNSS, ni à la retraite. Il devra travailler TOUTE sa vie. L'Etat le sait mais ne fait rien... acceptant au passage que des gens le payent ni impôts, ni cotisation... Je pense que l'article aurait du être centré sur ce problème de statut plutôt que sur des histoires de revenus ou pire encore une opposition entre deux Tunisie!

Il n'est jamais bon de faire la morale et encore moins de pointer du doigt, la bourgeoisie de Tunis. Non pas que je partage se préoccupation bien futile mais dans ce pays en mouvement, chacun défend son bifteck. Si demain, on venait à toucher aux avantages des journalistes resterait vous assis tranquillement sur votre chaise ;)? Je ne le pense pas et vous auriez sans doute raison.

Quant à nos très chers politiques, il y a bien longtemps que la Tunisie ne figure plus au rang de leur préoccupation... et c'est bien dommage car c'est justement pour cela qu'ils sont grassement payé...

Mouais....
TeTeM
| 17-02-2017 16:51
Soit le salaire minimum en Tunisie : 320 dT (si mes infos sont exactes)

Soit le salaire moyen en Tunisie : +ou- 750 dT.

Notre amis gagne en moyenne entre 15 et 20 dT par jour. Sauf Février, il y a entre 30 et 31 jours, soit un gain variant de 450 à 620 dT NET D'IMPÔT, puisque, je le présume, que ce job n'est pas déclaré.

Cela n'enlève rien au travail qui est fait ou à la pénibilité de l'ouvrage. Reste que lorsque l'on prend la calculatrice Nasser n'est pas forcement plus à plaindre que le SMICARD ou le chômeur :).
A CITOYEN_H
gouglagem
| 16-02-2017 14:21
Merci à vous aussi d'avoir écrit un trés
bel article qui résume trés bien la situation et l'état d'esprit de ces fréres qui méritent beaucoup de respect



Misérabilisme et Manichéisme!
Hanni2
| 16-02-2017 13:47
Toujours eu du mal avec ce genre d'article moralisateur, culpabilisateur et, surtout, tellement innéfficient (si tant est que le but de Marouen est vraiment d'attirer l'attention sur la grande misère que vivent beaucoup de nos compatriotes)!

Par la caricature du parking de la marsa, j'ai envie de dire, vous en croiser tant que ca des tunisiens qui vous dise que la Tunisie c'est de la merde pour cause de manque de place de parking? M'enfin que des gens vivent dans la misère en Tunisie n'est pas un scoop, et 2011 n'a rien arrangé, car chaque tunisien depuis à vu ses conditions de vie de se dégrader (exception faite des courtisans de la secte of course) et opposer ceux de nos citoyens qui vivent une grande misère avec ceux qui ont des des problèmes certes plus futiles que de se nourrir mais qui correpondent simplement à leur niveau de vie, c'est vraiment démago, populiste (apparement nos politques font des émules) et, le plus important, totalement contre productif!

Oui la Tunisie c'est de la merde! Non pas à cause des places de parking, mais parce que le pays est sous la coupe de rapaces encore plus affamés que les Trabelsi eux-mêmes!

La Tunisie c'est de la merde parce que ceux qui sont à la fois ses enfanst et ceux du gourou détruisent notre patrimoine historique, culturel et mémoriel sans réaction de la part aussi bien de la soicété civile que nos politiques!

La Tunisie c'est de la merde parce la seule chose qu'on va laisser en guise d'héritage à nos enfants c'est une dette colossale et un détraquement identitaire!

La Tunisie c'est de la merde parce qu'on peut aller en prison pour une caricature ou un joint et qu'on libère à la pelle et laisse libre de leurs mouvements ceux qui n'ont pour seul programme que la haine des autres!

Voila, pourrais continuer des heures! Je finirais en disant que ceux qui disent que la Tunisie c'est de la merde sont ceux qui aiment véritablement leur pays! Ils ont les yeux ouverts et n'ont qu'un seul souhait: Qu'en Tunisie cela ne soit plus....la merde! ;o)

Hannibal

Mr Achouri et le monopole du coeur
observator
| 16-02-2017 12:11
Mr Achouri pense aux nécessiteux et c'est une bonne chose.
Je me demande quelle est la part de son revenu qu'il consacre comme dons aux pauvres de ce pays. Ecrire des articles sur ce sujet c'est bien mais être impliqué soi-même s'en est encore mieux. Peut-être le fait il, je ne préjuge de rien.
Mr Achouri vous rendrez un grand service, à Nasser et à ceux qui sont dans son cas, en dénonçant les grands corrompus qui règnent, en maîtres, dans ce pays, et ce ne sont pas ni les avocats ni les médecins (bien qu'on peut reprocher à certains d'entre eux des choses mais il est claire qu'ils sont devenus des boucs émissaires, l'arbre qui cache la foret, pour couvrir les gros corrompus) , je veux dire ces intouchables dont la plupart des médias les occultent. Ceux-là ont une grande part dans la misère de Nasser et les autres.
Autre point, vous écrivez : "..Alors, si vraiment vous pensez que la plus belle des vues est celle de la porte des « départs » à l'aéroport de Tunis-Carthage, personne ne vous retient. Allez-y, foutez le camp ! Le pays ne se portera que mieux sans vos indécentes jérémiades !".

De quel droit vous parlez de cette façon autres tunisiens qui sont issus comme vous de ce pays fussent ils des grandes crapules. De quel droit vous écrivez cela ?.
Ben Ali avait chassé des tunisiens de leur pays et il est ou aujourd'hui ?
Bien que j'étais contre l'exil de Ben Ali car j'aurai souhaité qu'il reste et qu'il soit jugé dans son pays pour ses méfaits.
C'est courant cette mentalité inculquée par la dictature de vouloir posséder le droit de vie de mort et ....de l'exil sur les autres.
Je ne sais pas si je vais être censuré ou non mais j'ai tenté le coup.
Hier, deux de mes commentaires sur Bouchamaoui et celui qui voulait être ministre ont été censurés.
Pourquoi ? Allahou a9lem
Ceux qui se réveillent top et ceux qui ne se réveillent pas!
DHEJ
| 16-02-2017 09:02
Ben un cas social!


Qu'avait prévu la constitution de la république Tunisienne? Ou encore qu'avait prévu le CORAN?

Un cas social comme d'autres ... quels sont leurs droits pour préserver leurs dignités humaines???
@bouglagem
Citoyen_H
| 16-02-2017 03:37

" ils sont discrets et humbles ce sont des personnes marquées par les durs labeurs
qu'ils exercent pour quelques dinars
On les entend rarement se plaindre ni quémander quoique ce soit".

Très, très bien dit, l'ami.
Il n'y a que ça de vrai.
Ces honorables gens sont pourvus d'un courage, d'une dignité, d'une honnêteté, d'une humilité et d'une fierté hors pair.
J'ai la chance de connaitre des personnes ayant ce profil.
Leur simplicité force l'admiration
Toujours est il, discuter avec eux est un véritable régal.
Ils ne font que relativiser les choses de la vie, avec une aisance déconcertante, et Dieu seul sait les galères qu'ils affrontent quotidiennement.

Il m'arrive parfois de me sentir tout petit face à ces personnes envers lesquels j'éprouve un grand respect.

C'est dans ces moments que je rends compte que l'honneur est une des plus belles vertus qu'on puisse posséder.

Quand je pense aux piteuses pleurnicheuses hirsutes de l'après 2011, je me dis parfois que la vie est vraiment mal faite.
Un jour, ils en rendront compte à notre créateur, j'espère.

Merci d'avoir participer à ce sujet, bouglagem et honorons le courage et la bravoure de ces modestes gens.
Que Dieu les bénisse.
Salutations, l'ami.





Mais oui
Gg
| 15-02-2017 23:46
Absolument, M. Achouri.
Et en plus, ces pauvres travailleurs de l'ombre n'ont droit à rien en termes de soins, de remboursement de frais médicaux.
On leur coupe l'eau quand ils ne peuvent payer, ils ont froid quand ils ne peuvent acheter le gaz...
La télé? Ils l'ont vendue depuis longtemps.
Créer des minimums sociaux, un droit à la santé pour tous, serait la priorité.
Parce que eux, travaillent.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration