alexametrics
Dernières news

La tension monte d’un cran à l’ARP et levée de la plénière

La tension monte d’un cran à l’ARP et levée de la plénière

La tension a atteint son comble à l’Assemblée des représentants du peuple, aujourd’hui, mercredi 13 septembre 2017, lors de la plénière consacrée à l’examen du projet de loi de la réconciliation.

 

Après avoir accordé tous les points d’ordre aux députés, le président de l’Assemblée, Mohamed Ennaceur a donné la parole au président de la commission de la législation. C’est à ce moment qu’un grand brouhaha se déclenche. Une grande partie des députés ont contesté le passage en force de l’examen du projet de loi malgré les réserves qu’ils ont exprimé.

 

Le président du bloc du Front populaire, Ahmed Seddik, a, donc, appelé à la levée de la plénière pour 30 minutes, conformément, aux dispositions de l’article 134 du règlement intérieur de l’Assemblée. Sa demande a été validée par Mohamed Ennaceur après concertation avec Abdelfatteh Mourou et consultation du règlement.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

Amazigh Tunisien
| 14-09-2017 03:24
Ce qui est bien sûr BN que la majorité des lecteurs sont des pro ben Ali rcd anti révolution ......on verra la suite

Ben
| 13-09-2017 19:27
Ceux qui sont, aujourd'hui, contre la loi de réconciliation administrative, avaient été, au lendemain du 14/01/2011, les principaux instigateurs de la loi d'amnistie générale profitant aux terroristes et à tous les criminels de droit commun dont certains étaient condamnés pour des faits avérés de vol de pièces archéologiques, de corruption et de détournement de deniers public.
Il semblerait que les fonctionnaires de l'ancien régime leur font plus peur que les groupes terroristes de Soliman, Ansar Elcharia et autres criminels du genre.
Le paradoxe !

CITOYEN
| 13-09-2017 15:51
Mascarade, tartuferie, comédie, non ce n'est pas tout ça, c'est plutôt une parodie de démocratie. Un ramassis de frères musulmans intégristes politisés s'est emparés illégitimement d'un pouvoir qui ne lui était pas destiner. Le mouvement révolutionnaire déclenché fin 2010 a immédiatement été récupéré par une caste et un clan assoiffés de pouvoir et d'argent. Cette assemblée ressemble curieusement à une arène, un lieu de distraction cher à nos ancêtres, elle a gardé son aspect original qui est le spectacle. LE turbané au perchoir veille avec attention sur un bien mal acquis.

A . V .
| 13-09-2017 14:40
Bande des voyous cette conne Abbou il faut rentrer les tigres noir ou faire reveni Ben Ali .
Ceux qui chantent pour moi ce n'est pas du chant c'est plutôt des voyous .
Pendant les années de Ben Ali ils ouvrent leurs gueules juste devant leurs dentistes.

saiebsaleh
| 13-09-2017 14:39
Comme par hasard, même les commentateurs de BN commencent à appeler à abolir le système parlementaire. Après BCE, c'était au tour de quelques partis comme celui de leur envoyée spéciale Abir moussi. Maintenant c'est le tour des sbires d'influencer l'opinion publique à travers les médias et les réseaux sociaux. On sent bien que tout ça, est organisé et n'est pas le fruit d'opinions spontanées. Pourtant cette configuration a bien setvi l'ancien système. Que veulent-ils de plus? le gateau Tunisie entier sans partage avec les islamistes? passeage en force de la réconciliation (ou blanchiment de la corruption)? immunité des bourreaux de Ben Ali et Bourguiba?
Est-ce que quelqu'un peut nous éclairer, nous simples citoyens?

Ali
| 13-09-2017 14:28
C'est le massacre de la démocratie autorisant la dissolution de cette assemblée des cons.

foulen
| 13-09-2017 13:41
Je pense qu'il est temps de fermer ce cirque et c'est à BCE d'appeler a des Elections législative anticipées.

A lire aussi

« La politique n’est pas l’affaire de personnes, mais de partis. Limoger Youssef Chahed et son

22/07/2018 21:49
3

Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian est arrivé à Tunis

22/07/2018 20:15
4

Le ministère tunisien des Affaires étrangères, a vivement condamné l’adoption par le parlement

22/07/2018 16:49
10

« Dire que le président de la République n’a pas selon la constitution, le droit d’intervenir dans

22/07/2018 15:33
11

Newsletter