La CONECT appelle à un dialogue responsable avec l’Union européenne

Businessnews.com.tn | publié le 06/12/2017 21:13

 

Suite à l’inclusion de la Tunisie dans la « Blacklist » des paradis fiscaux arrêtée par l’Union européenne, la CONECT a tenu, dans un communiqué publié mercredi 6 décembre 2017,  à attirer l'attention des autorités tunisiennes sur la gravité des conséquences d'une telle décision sur l'image de la Tunisie, son attractivité et sur l’avenir des relations de partenariat et de coopération avec les pays de l'Union européenne et les bailleurs de fonds étrangers.

« Ces répercussions sont d'autant plus inquiétantes que la relance de l'économie tunisienne et l'amélioration des équilibres économiques et financiers du pays restent largement tributaires de la capacité de la Tunisie à attirer plus d'investissements et plus de capitaux étrangers », relève le communiqué.

 


La CONECT attire l'attention des autorités tunisiennes et de toutes les parties concernées sur l'importance et l'urgence d'engager le dialogue avec l'Union européenne dans un cadre de collaboration responsable, de sauvegarde et de renforcement de la coopération et des intérêts stratégiques des deux parties afin que les mesures adéquates soient mises en œuvre dans les plus brefs délais.

 


L’organisation rappelle par ailleurs que la Tunisie ne peut réellement et en aucune manière être comparée aux "paradis fiscaux" et que le pays doit engager dans les meilleures délais la réforme de son système fiscal en vue de concrétiser les objectifs de transparence, de bonne gouvernance et d'équité dans le respect et la conformité avec les exigences de la lutte mondiale contre l’opacité financière et l’optimisation fiscale.

 

D’après communiqué

 

La CONECT appelle à un dialogue responsable avec l’Union européenne

publié le 06/12/2017 21:13

 

Suite à l’inclusion de la Tunisie dans la « Blacklist » des paradis fiscaux arrêtée par l’Union européenne, la CONECT a tenu, dans un communiqué publié mercredi 6 décembre 2017,  à attirer l'attention des autorités tunisiennes sur la gravité des conséquences d'une telle décision sur l'image de la Tunisie, son attractivité et sur l’avenir des relations de partenariat et de coopération avec les pays de l'Union européenne et les bailleurs de fonds étrangers.

« Ces répercussions sont d'autant plus inquiétantes que la relance de l'économie tunisienne et l'amélioration des équilibres économiques et financiers du pays restent largement tributaires de la capacité de la Tunisie à attirer plus d'investissements et plus de capitaux étrangers », relève le communiqué.

 


La CONECT attire l'attention des autorités tunisiennes et de toutes les parties concernées sur l'importance et l'urgence d'engager le dialogue avec l'Union européenne dans un cadre de collaboration responsable, de sauvegarde et de renforcement de la coopération et des intérêts stratégiques des deux parties afin que les mesures adéquates soient mises en œuvre dans les plus brefs délais.

 


L’organisation rappelle par ailleurs que la Tunisie ne peut réellement et en aucune manière être comparée aux "paradis fiscaux" et que le pays doit engager dans les meilleures délais la réforme de son système fiscal en vue de concrétiser les objectifs de transparence, de bonne gouvernance et d'équité dans le respect et la conformité avec les exigences de la lutte mondiale contre l’opacité financière et l’optimisation fiscale.

 

D’après communiqué

 

Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration