alexametrics
Dernières news

Ksila : La participation de partis au gouvernement est tributaire de leur soutien à BCE à la présidentielle (audio)

Ksila : La participation de partis au gouvernement est tributaire de leur soutien à BCE à la présidentielle (audio)

Invité sur le plateau de la station Shems FM, dans la journée du vendredi 31 octobre 2014, le membre dirigeant et député fraichement élu du parti Nidaa Tounes, Khemaïs Ksila a indiqué que même si le mouvement obtenait le 50+1 à la nouvelle Assemblée, il n’est pas question, selon leur vision politique, de gouverner seul. S’agissant de la formation d’une coalition au sein du nouveau Parlement, Khemaïs Kssila a expliqué que Nidaa Tounes esquisse pour l’heure la possibilité de s’allier avec les partis politiques qui lui ressemblent à l’instar du Front Populaire. Et d’ajouter qu’il ne s’agit pas d’une coalition politique avec les partis dont les programmes électoraux ont des traits communs mais plutôt des programmes de gouvernement qui soient approximatifs.

Khemaïs Ksila a précisé, par ailleurs, que Nidaa Tounes pourra rallier à ses rangs d’autres partis politiques en vue d’obtenir un bloc commun de 109 députés. Les partis dont il est question sont Afek Tounes, le Front Populaire ainsi qu’Al Moubadara. Concernant la formation du nouveau gouvernement, M. Kssila a brossé trois scénarios : d’abord un gouvernement sans la participation d’Ennahdha, ensuite un gouvernement incluant le mouvement islamiste à condition qu’il s’engage à soutenir Béji Caïd Essebsi à la présidentielle et enfin un gouvernement de compétences nationales mais qui demeure un choix peu probable. Khemaïs Ksila a expliqué de même que la participation d’une partie ou d’une autre au prochain gouvernement est tributaire de son soutien au leader de Nidaa Tounes dans la course pour Carthage.

Na. B

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

ManichDiutouri
| 01-11-2014 01:35
En Tunisie nous le Surocco ou chehili qui souffle pour faire mûrir les cultures ou avorter les céréales
Mais jamais pour son propre compte
Et ce monsieur me semble qu'il est comme chehili mûrie les fruits pour les autres
Méskina Touness

jamel de la marsa
| 31-10-2014 17:59
J esper quetu seras le ministre des travaux finis,comme cela vous n aurez rien a marchander
Persistez dans votre chantage,Nidaa ne merite pas un imbecile de ta trompe.Si El Beji est loin d etre un marchant a la sauvette,c est un diplomate

tounsi
| 31-10-2014 17:51
rakom ya siyasiyin etbirou outichriw fi etounsa
winti awwalhom ya ksoula

etouansa el aakla fayka bikom et en fain saha likom el wakt maakom
mai sa viendra un jour

zaouali tounsi

Mohamed chaikh
| 31-10-2014 17:22
Il monnaye la présidentielle comme un vulgaire marchand sur un troittoir à la sauvette.
Un peu de dignité Mr. Ksila.
Beji Caied Essebssi est au dessus de cette médiocrité.
Les présidentielles sont la rencontre d' un homme ou une femme avec son peuple.
Qui es tu pour dicter tes souhaits au peuple tout entier.
Ksila fait de la peine à voir avec ce discours et il devrait avoir honte.
Heureusement que Nidaa compte des vrais hommes politiques

KLM
| 31-10-2014 15:33
La Tunisie a déjà trop vécu avec un "combattant suprême". et je crois que kssila en a déjà beaucoup souffert.

HatemC
| 31-10-2014 14:29
Désolé kdecde, voici le bon lien, l'autre est riche aussi en enseignement la jeunesse française n'était pas si heureuse les années 80 .... cela ressemble fort à notre jeunesse d'aujourd'hui.....on ne leur fait pas confiance

http://www.dailymotion.com/video/x207cm2_1981-les-communistes-au-gouvernement_webcam

HatemC
| 31-10-2014 14:22
Vous savez tout autant que moi comment Mitterrand a gagné les élections en 1981 .... en intégrant dans le GVT les communistes et le MRG .... En formant un GVT d'UNION, il n'y a eu aucun accrochage ... Et le Groupe Socialiste avec les communistes et MRG avait les coudées franche ..... faut revenir sur cette période pour s'en convaincre .... je vous laisse un lien .... un documentaire très riche en enseignement .... nous pouvons faire le parallèle .... La Groupe formé par NT Afek FP et Moubadara ne sera pas dénué de sens d'autant plus que Hamma et BCE sont avant tout des Nationalistes ....Cdt. Hatem Chaieb

https://www.youtube.com/watch?v=buDPpez2P5c

BORHAN
| 31-10-2014 14:17
Enfin, le ciel commence à s'éclaircir peu à peu au sein de N.T.
En effet, la déclaration de ce matin de Monsieur Ksila constitue sans équivoque un appel du pied au parti Ennahdha, et surtout à son patron Monsieur Ghannouchi, pour soutenir la candidature d'Essebsi à l'élection présidentielle'faute de quoi !!!
Après son succès relatif aux élections législatives, N.T. sait très bien que, pour gagner la présidentielle, la marge est assez réduite sans l'apport indispensable d'Ennahdha.
Essebsi a déjà déclaré que les discussions pour un gouvernement de coalition sera traité après les élections présidentielles. A mon avis, ceci explique cela.
Surtout que les anciens « destouriens » risquent de tourner manège car le cadeau « empoisonné », offert par les urnes est un beau couffin rempli de surprises désagréables.
Aujourd'hui, Essebsi charge l'un de ses plus fidèles lieutenants pour solliciter implicitement le soutien des nahdhaouis, condition préalable à toute participation au prochain gouvernement.
Evidemment, Essebsi est conscient que nombreux obstacles s'érigent face à sa candidature et il risque de subir l'irréparable, une défaite cuisante.
- Son âge très avancé ne l'avantage pas du tout.
- Son statut d'ancien serviteur de la dictature lui colle toujours à la peau.
- La plupart de ses fracassantes déclarations ne plaident guère en sa faveur.
- La majorité des citoyens ne vont pas prendre le risque de donner carte blanche à un parti capable de reproduire, de rétablir l'ancien régime, 'la dictature.
Et j'en passe'
Mais, de toute évidence et en dépit des déclarations politiciennes de Monsieur Ghannouchi, la défaite d'Ennahdha est à première vue un mal pour un bien.
En d'autres termes, ce parti a intérêt à rester dans l'opposition en ayant tout à gagner.
Et, l'arithmétique que prône N.T. ne rentre pas du tout dans la stratégie d'Ennahdha.
En outre, quelques soient les calculs et les man'uvres des uns et des autres, je suis convaincu qu'aucun candidat ne peut accéder à la magistrature suprême sans l'accord incontournable du Sheikh et le soutien massif des nahdhaouis.
D'ailleurs, Monsieur Ghannouchi a déjà anticipé cette main tendue par Essebsi en déclarant qu'il « avait des craintes quant au retour de la tyrannie ainsi que du monopartisme qui entraîneraient une mainmise sur l'administration et les institutions de l'état par le parti dominant » ;
Enfin, ne soyons pas dupes,' toutes ces déclarations, tous ces appels ne reflètent en aucun cas la réalité car seules les man'uvres des coulisses et les tractations secrètes décideront du destin du pays au moins pour les cinq prochaines années'mais sans Essebsi président..

kdecde
| 31-10-2014 13:42
Analyse pertinente, mais ça reste dans la théorie.
En pratique avoir 111 siège sur 219 pour gouverner donne un gouvernement faible qui risque de tomber à chaque conflit entre 4 ou 5 composants.Gouverner avec al Jebha pendant 5 ans sans qu'elle menace de ce retirer à chaque conflit d'intérêt relève du miracle. L'idéal pour moi, c'est d'avoir un gouvernement composé (et surtout essayé d'attiré les 24 sièges indépendants)

Amazigh Tunisien
| 31-10-2014 13:25
Cette personne il a beaucoup de haine ....
J'espère qu'il sera pas nommer ministre

A lire aussi

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
4

L’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a dénoncé, dans un communiqué rendu public ce

14/11/2018 16:26
0

Après l’acquisition de DNO Tunisia, Panoro Energy est en train de finaliser les démarches pour une

14/11/2018 16:20
0

Newsletter