alexametrics
Dernières news

Karim Helali : Ceux qui poussent BCE à user de l’article 99 ne veulent pas le bien de notre pays !

Karim Helali : Ceux qui poussent BCE à user de l’article 99 ne veulent pas le bien de notre pays !

 

«Ceux qui poussent le chef de l’Etat à user de l’article 99 pour régler la crise politique ne veulent pas du bien ni à notre pays ni à Béji Caïd Essebsi», c’est ce qu’a affirmé le député Karim Helali dans un post Facebook daté de ce samedi 22 septembre 2018.

L’élu estime que «cet article piège va aggraver la crise et va mener le pays vers l’inconnu quel que soit le résultat du vote». Et d’ajouter : «Je ne pense pas que Béji Caïd Essebsi, avec l’expérience politique de toutes ces années, va aller dans le sens de ceux qui appellent à la scission et ceux qui veulent que cette situation perdure, car elle affaiblit l’Etat et donc les renforce, renforce leur pouvoir et leur permet de fuir de la justice».

 

S’adressant au chef de l’Etat, M. Helali a déclaré : «Vous êtes le président de la République et l’emblème de son unité. Reste jusqu’à la fin de ton mandat comme t’ont voulu les Tunisiens et t’ont aimé, garant de leur unité, facteur de la stabilité du pays et non pas une partie du problème».

Le député estime que la situation devrait être réglée après le dépôt de la Loi de finances d’ici le 15 octobre, le gouvernement sera soumis à un vote de confiance suite à un remaniement ministériel profond. «Donc, soit le gouvernement reçoit la confiance de l’ARP et continue jusqu’aux élections, soit il devra démissionner et c’est là que devrait intervenir le président pour choisir une personnalité nationale indépendante pour la formation d’un gouvernement de sauvetage national, qui continue de gouverner jusqu’aux élections», explique-t-il.

 

Karim Helali propose de régler définitivement la crise politique en écartant ceux qui ont été à sa source depuis 2015 à aujourd’hui au sein du parti choisi par les Tunisiens pour gouverner et en commençant à unir la famille centriste dans la cadre d’un projet politique unificateur et pas en particulier un parti politique. Il pense en particulier à la création d’une coalition mais qui se basera sur un document écrit qui résumera tous les détails de la gouvernance de l’Etat sur tous les niveaux économiques, sociaux, politiques pour la période 2019-2024. Ce document précisera aussi les mesures et les normes de choix des leaders régionaux et nationaux qui se battront pour les prochaines élections.

 

Pour lui, son initiative représente «un dernier espoir pour certains leaders politiques pour arriver à un projet politique unificateur, qui sauve le pays et l’expérience démocratique, en fournissant l’équilibre politique que Nidaa n’assure plus et que les autres partis du centre ne sont pas arrivés à fournir, même sous forme d’une Union civile morte née».

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

Mourad Lotfi
| 22-09-2018 20:23
BCE n'est pas naît de la dernière pluie. L'article 99 donne un semblant de pouvoir au président de la république, car s'il échoue par 2 fois à passer la motion de censure, il se retrouve automatiquement démissionnaire. Et il ne pourra qu'échouer, car voter la motion de censure équivaut à une auto-dissolution du parlement. Et je parie que BCE n'a lu cet article qu'une seule fois et qu'il l'aurait gommé de l'exemplaire de la Constitution qu'il possède. Par contre le plus sage, c'est de passer par l'article 97. S'il n'y a pas un tiers des députés qui soit pour la motion de censure il n'y aurait pas la moitié qui soit pour. Quand à BCE personne ne sait ce qu'il a dans sa manche.




Pourquoi faire
| 22-09-2018 20:23
Un pays de bandits, voleurs ou voyous, vous voyez, vous avez le choix !
Le choix de votre destination d'émigration en 2019 : Canada, France, Australie ? Vous gérerez votre patrimoine à travers une ambassade occidentale ! Voilà vôtre avenir vis à vis de ces dégénérés de bedouins !

Mannou
| 22-09-2018 18:09
Aujourd'hui sur Essabah news, le Hammami de Jabha négative et destructrice, l'a demandé à BCE en adoptant le style provocateur : " je ne pense pas que BCE a le courage de use de l'article 99 ". !!!

Moi-même
| 22-09-2018 14:32
Article 1000 99 ou 31123 ça me regarde pas comme citoyen. Tous vos problèmes tournent autour de qui gère le pays.Nos problèmes c est comment gérer le pays.

Younes
| 22-09-2018 13:28
Monsieur le moustachu de mes ...., les gens n'ont plus de quoi manger, vous avez le culot de venir émettre un avis sur ce qu'on ne doit pas faire! Dites nous plutôt où sont partis les milliards d'aides octroyés à la Tunisie, plus les prêts ?! En pourcentage ennahdha, nidaa, les élus de l'ARP, les deux fils Essebsi et toute la bande qui spolient le pays depuis 2011, ils ne sont mis combien d'argent dans les poches ? Ils ont détourner combien ?les jebali, Laârayedh,Marzouki, et tous les escrocs notoires ils ont volé le Tunisien de quelle somme globale ? Allez vous rabiillez monsieur, ne venez plus nous parler de consensus ... dressez nous la liste des traîtres Tunisien qui ont vendu la Tunisie aux pays du golf, levez le voile et dites la vérité sur les assassinats politiques, dites nous qui est derrière le désastre que vous avez causé au pays, les Tunisiens qui se sauvent par milliers. Répondez à ces questions et informez nous comment vous avez fait pour permettre aux kwanjias de tout détruire ! Vous méritez tous la potence à votre tête les marchands de la religion et essebsi. Allez en enfer pour l'éternité

Tunisino
| 22-09-2018 13:08
KH et les sympathisants de YC veulent plus de temps pour que YC termine son groupe et sa compagne ainsi que lancer son parti, avant de partir. Quand à BCE et son entourage, ils veulent couper court à YC parce qu'il est devenu très dangereux pour Nida et ses amis! C'est un combat de coqs, l'un finira par abandonne!. Cette compétition politique est très bonne si YC, BCE, et RG avaient des projets autres que politique pour la Tunisie, mais faire de la politique pour la politique ne nous servira en rien!

abouali
| 22-09-2018 12:40
Maintenant que cela commence à sentit vraiment le roussi, chacun y va de sa ritournelle et propose des solutions miracles pour sortir de cette crise ! Helali et son parti n'ont ils pas été, avant sa volte face, les artisans de la crispation et de la détérioration des rapports entre les différents protagonistes ? Afek Tounes n'a-t-il pas tenté à maintes occasions de déstabiliser le gouvernement ? Alors, ne venez pas nous dire maintenant que vous détenez les clés du problème et que vous pouvez être une partie de la solution. Par ailleurs, vos déclarations d'amour à BCE sont pitoyables et s'apparentent à une vulgaire flagornerie. Non, M. Helali, avec toutes vos "qualités", vous n'aurez jamais par ces basses manoeuvres, le ministère des sports que vous convoitez !

A lire aussi

Les grandes dispositions du projet de la loi de Finances 2019 ont été présentées dans un documents à

15/10/2018 13:50
0

Karim Helali, le député de la coalition nationale, a qualifié la fusion entre l'UPL et Nidaa Tounes,

15/10/2018 13:40
2

Le cadre de Nidaa Tounes et ancien ministre du Commerce Mohsen Hassen vient d'annoncer sa

15/10/2018 13:18
0

Le président de la République Béji Caïd Essebsi, le chef du gouvernement Youssef Chahed et le

15/10/2018 12:45
0

Newsletter