Jhinaoui copréside le colloque sur « l’investissement et le co-développement économique en Tunisie »

Businessnews.com.tn | publié le 18/05/2017 21:14

 Le ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, a coprésidé avec Evelyne Yonnet-Salvator, Sénatrice de Seine Saint-Denis, les travaux du colloque sur « l’investissement et le co-développement économique en Tunisie », organisé le 18 mai 2017, au Palais du Luxembourg à Paris, dans le cadre du suivi de la Conférence internationale sur l’investissement « Tunisia 2020 ».


Le colloque s’est déroulé en présence notamment d'Elisabeth Guigou, présidente de la commission de affaires étrangères à l’Assemblée française, de Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, de Noureddine Taboubi, secrétaire Général de l’UGTT, d'anciens ministres, de députés tunisiens, de responsables français, de chefs d’entreprises, d’experts, d’académiciens et de représentants de la société civile et des médias.

Lors de l’allocution d’ouverture qu’il a prononcée à cette occasion, M. Khemaies Jhinaoui a réitéré les félicitations du président de la République au nouveau président français élu Emmanuel Macron. Réaffirmant l’excellence des relations d’amitié et de coopération tuniso-françaises, il s’est félicité de la contribution active de la France à la réussite de la Conférence « Tunisia 2020 » et de son précieux apport au processus de son suivi.

 

Tout en présentant les grandes lignes du Plan de développement national 2016-2020 et des réformes structurelles engagées, M. Jhinaoui a mis l’accent sur les éléments phares du nouveau Code de l’investissement et sur les incitations liées à l’investissement en Tunisie. Il a, également, sensibilisé les partenaires français à l’importance de soutenir davantage la Tunisie pour la réalisation des projets structurants annoncés par la Conférence « Tunisia 2020 ».

 

Par ailleurs, il a sollicité le concours de la France pour engager une réflexion visant à aboutir à un nouveau statut politique pour les relations tuniso-européennes, basé sur une vision plus adaptée aux besoins de la Tunisie au cours de cette phase cruciale. Il a aussi plaidé pour un traitement différencié de la Tunisie de la part de son partenaire stratégique, l’UE, afin de dépasser le cadre classique et les schémas traditionnels de coopération.

Jhinaoui copréside le colloque sur « l’investissement et le co-développement économique en Tunisie »

publié le 18/05/2017 21:14

 Le ministre des Affaires Etrangères, Khemaies Jhinaoui, a coprésidé avec Evelyne Yonnet-Salvator, Sénatrice de Seine Saint-Denis, les travaux du colloque sur « l’investissement et le co-développement économique en Tunisie », organisé le 18 mai 2017, au Palais du Luxembourg à Paris, dans le cadre du suivi de la Conférence internationale sur l’investissement « Tunisia 2020 ».


Le colloque s’est déroulé en présence notamment d'Elisabeth Guigou, présidente de la commission de affaires étrangères à l’Assemblée française, de Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, de Noureddine Taboubi, secrétaire Général de l’UGTT, d'anciens ministres, de députés tunisiens, de responsables français, de chefs d’entreprises, d’experts, d’académiciens et de représentants de la société civile et des médias.

Lors de l’allocution d’ouverture qu’il a prononcée à cette occasion, M. Khemaies Jhinaoui a réitéré les félicitations du président de la République au nouveau président français élu Emmanuel Macron. Réaffirmant l’excellence des relations d’amitié et de coopération tuniso-françaises, il s’est félicité de la contribution active de la France à la réussite de la Conférence « Tunisia 2020 » et de son précieux apport au processus de son suivi.

 

Tout en présentant les grandes lignes du Plan de développement national 2016-2020 et des réformes structurelles engagées, M. Jhinaoui a mis l’accent sur les éléments phares du nouveau Code de l’investissement et sur les incitations liées à l’investissement en Tunisie. Il a, également, sensibilisé les partenaires français à l’importance de soutenir davantage la Tunisie pour la réalisation des projets structurants annoncés par la Conférence « Tunisia 2020 ».

 

Par ailleurs, il a sollicité le concours de la France pour engager une réflexion visant à aboutir à un nouveau statut politique pour les relations tuniso-européennes, basé sur une vision plus adaptée aux besoins de la Tunisie au cours de cette phase cruciale. Il a aussi plaidé pour un traitement différencié de la Tunisie de la part de son partenaire stratégique, l’UE, afin de dépasser le cadre classique et les schémas traditionnels de coopération.

S.H (Avec communiqué)
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration