Dernières news

Sihem Badi accuse les médias tunisiens des torts causés à son ministère (vidéo)

Sihem Badi accuse les médias tunisiens des torts causés à son ministère (vidéo) Dans une entrevue accordée à la chaîne d’information arabe BBC au cours de sa visite à Londres, la ministre de la Femme et des Affaires Familiales, Sihem Badi, est revenue sur certaines questions touchant notamment au remaniement ministériel et à son image aux yeux du peuple.

Sihem Badi a précisé et insisté sur le fait que son nom n’a jamais été évoqué dans le cadre du changement du gouvernement lorsque Hamadi Jebali cherchait à en former un formé de compétences nationales. Elle a ajouté que « ceux qui ont laissé courir un bruit sur mon éventuelle éjection du gouvernement sont des parties qui visent à me nuire et qui se seraient fait un plaisir de me voir partir ».

S’agissant de son image en tant que ministre représentant la Femme, le présentateur de l’émission a rebondi sur la photo de Sihem Badi sur laquelle on la voit tenant les chaussures de Leila Ben Ali, épouse de l’ancien président. En guise de commentaire, la ministre de la Femme a répliqué que les médias tunisiens ont sauté sur l’occasion pour porter préjudice à son image comme le font certains partis politiques à l’encontre de leurs adversaires. Le présentateur a cependant insisté sur la question rappelant à Sihem Badi l’importance de la chaussure dans la culture arabe, et que les médias ne font que transmettre ce qu’ils observent. A cela, la ministre de la Femme répond que justement les médias ne transmettent que ce qu’ils veulent et n’ont pas daigné retransmettre le commentaire accompagnant la photo.

Par ailleurs, l’animateur de l’émission a rappelé à Sihem Badi tous les dossiers brûlants qui se tassent sur son bureau (viol d’enfants, djihad al nikah, situation précaire des femmes ouvrières, etc.), mais auxquels elle ne prête pas attention, et qu’entre temps elle préfère se faire prendre en photo à un mariage de deux octogénaires. Sihem Badi ne désemplie pas et continue sur la même lancée en pointant des doigts encore une fois les médias les accusant qu’ils veulent à tout prix casser son image en s’abstenant de montrer ce que la ministre de la Femme entreprend comme projets. C’est alors que l’animateur a encore une fois rappelé à Sihem Badi la venue des prédicateurs qui prônent, entre autres, le voile pour les jeunes filles de trois ans et comment elle a laissé faire de telles aberrations en dépit de tous les appels alarmants du peuple tunisien.

Sihem Badi a même estimé à l’époque qu’elle ne voit aucune objection à la venue de ces prédicateurs en Tunisie et en a même rencontré un à savoir : Amrou Khaled. Sihem Badi a essayé de nier avoir fait ce genre de déclaration. L’animateur s’est ainsi étonné auprès d’elle, s’interrogeant de l’absence de toute réaction en vu de contrer la prolifération de ce type de phénomène en Tunisie nuisible. La ministre de la Femme a répliqué en disant que même si elle avait essayé de les empêcher de franchir la frontière tunisienne, elle n’aurait rien ou faire contre les chaînes de télévision qui diffusent le discours de ces prédicateurs à longueur de journée. Aussi, elle a indiqué qu’elle n’a pas la possibilité de vérifier le cursus des prédicateurs qui souhaitent venir en Tunisie pour le leur permettre ou non. Et c’est alors que l’animateur a attiré son attention sur le fait qu’elle en ait pas besoin car un prédicateur comme Wajdi Ghanim qui plaide pour l’excision des fillettes est on ne peut plus connu dans le monde.

Sihem Badi n’a pas réussi à répondre aux questions de l’animateur en apportant plus d’éclairages sur les différentes problématiques au sein de son ministère, et auxquelles elle n’a pas été convaincante par ses réponses malgré l’insistance du présentateur.

Na. B