Dernières news

Cactus prod et Ettounsia dans le piège de Slim Riahi

Cactus prod et Ettounsia dans le piège de Slim Riahi Slim Riahi a annoncé, hier 15 avril, la conclusion officielle des procédures d’achat de la fréquence Nilesat sur laquelle émet la chaîne Ettounsia.
Cette fréquence appartenait à une société américaine au nom de Rainbow.
Homme d’affaires, homme politique et président d’un club des plus grands sportifs du pays, Slim Riahi n’a pas annoncé d’intentions particulières expliquant cet investissement, dont le montant n’a pas été communiqué. Ce que l’on sait, c’est qu’il va désormais s’acquitter d’un montant annuel de 350.000 dollars, au minimum, pour la location de la fréquence.
En contrepartie, il bénéficiera du contrat de bartring conclu entre Cactus Prod et Rainbow stipulant que Cactus verse à Rambo une partie des recettes publicitaires générées par ses émissions.

Par cet achat, Cactus Prod et la chaîne Ettounsia (qui n’est qu’une marque et n’a aucune existence juridique) se trouvent de fait dans le sillage et le piège de SIim Riahi.
Le contrat de bartring court jusqu’au mois de novembre 2014 et Cactus n’a pas la possibilité de changer de fréquence pour émettre ses programmes ailleurs que sur celle de Rambo.
M. Riahi n’a cependant aucune possibilité directe de s’ingérer dans la production de Cactus et la programmation d’Ettounsia. Il a cependant la possibilité technique de couper quand il veut l’antenne et/ou de lancer ses propres programmes sur cette fréquence, sans pour autant apposer le logo d’Ettounsia qui appartient à S. Fehri.

On relèvera que, comme le font remarquer quelques observateurs politiques, Slim Riahi est en train de suivre, petit à petit, le même chemin que l’italien Silvio Berlusconi.
Il est à la tête d’un club sportif, il est à la tête d’un parti politique, il est à la tête d’une fortune et de plusieurs entreprises et cherche à occuper une place de choix dans le paysage médiatique.
Après la fréquence d’Ettounsia, M. Riahi cherche à acheter d’autres médias dont notamment Dar Assabah qui possède quatre titres, deux quotidiens et un hebdomadaire en papier et un journal électronique à l’audience en incessante croissance.

R.B.H.