Fadhel Abdelkefi à Samia Abbou : Il n’y a pas plus facile que le sans-gêne !

Businessnews.com.tn | publié le 27/07/2017 18:29

 

« Je n’accepte plus d’être accusé de corruption, de laxisme, de vouloir vendre l’Etat à mes amis ! Je n’accepte plus que mes enfants aient à voir leur père accusé de telles insanités! Il n’y a pas plus facile que le sans-gêne et moi aussi je peux m’y mettre ! », s’est exclamé Fadhel Abdelkefi, ministre des Finances par intérim, ce jeudi 27 juillet 2017, lors de la plénière à l’ARP.

 

« Madame la députée fait bien de le souligner, oui je suis ministre par intérim et je me démène ainsi que mes collègues, nuit et jour, pour apporter des investissements au pays dans les meilleures conditions. Entre nous, il y’a un papier, sinon si le chef du gouvernement décide de me confier deux ministères j’accepterais, tout comme j’accepterais de travailler avec lui à la présidence du gouvernement et tout comme j’accepterais d’en être évincé. Si Youssef Chahed trouve un bon ministre des Finances soit ! Nous serons tous soulagés ! » a-t-il ajouté, en réponse à Samia Abbou qui l’a vivement critiqué. Il a ainsi appelé les députés « incapables de servir l’intérêt du pays » à « aider au moins en gardant le silence ».

 

Fadhel Abdelkefi a souligné que le compte courant du trésor public auprès de la Banque centrale est désormais le document le plus important du ministère des Finances et qu’il se présentait aujourd’hui devant l’ARP pour renflouer le déficit du budget de l’Etat.

 

M.B.Z


Fadhel Abdelkefi à Samia Abbou : Il n’y a pas plus facile que le sans-gêne !

publié le 27/07/2017 18:29

 

« Je n’accepte plus d’être accusé de corruption, de laxisme, de vouloir vendre l’Etat à mes amis ! Je n’accepte plus que mes enfants aient à voir leur père accusé de telles insanités! Il n’y a pas plus facile que le sans-gêne et moi aussi je peux m’y mettre ! », s’est exclamé Fadhel Abdelkefi, ministre des Finances par intérim, ce jeudi 27 juillet 2017, lors de la plénière à l’ARP.

 

« Madame la députée fait bien de le souligner, oui je suis ministre par intérim et je me démène ainsi que mes collègues, nuit et jour, pour apporter des investissements au pays dans les meilleures conditions. Entre nous, il y’a un papier, sinon si le chef du gouvernement décide de me confier deux ministères j’accepterais, tout comme j’accepterais de travailler avec lui à la présidence du gouvernement et tout comme j’accepterais d’en être évincé. Si Youssef Chahed trouve un bon ministre des Finances soit ! Nous serons tous soulagés ! » a-t-il ajouté, en réponse à Samia Abbou qui l’a vivement critiqué. Il a ainsi appelé les députés « incapables de servir l’intérêt du pays » à « aider au moins en gardant le silence ».

 

Fadhel Abdelkefi a souligné que le compte courant du trésor public auprès de la Banque centrale est désormais le document le plus important du ministère des Finances et qu’il se présentait aujourd’hui devant l’ARP pour renflouer le déficit du budget de l’Etat.

 

M.B.Z


Commentaires (43) Commenter
Madame à bout!!!
Khaled
| 14-09-2017 12:38
Bonjour samia abbou "Il n'y a pas plus facile que le sans-gêne !"
Il y a une heure - Un non-lieu dans l'affaire de l'ancien ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale Fadhel Abdelkefi.m
Mme Abbou merci pour la mise en épreuve de ce ministre et ne vous en faites pas pour le reste!
harbi
| 13-08-2017 09:30
Un ministre qui a rapidement abdiqué et perdu les pédales et voire même le Nord de sa boussole au point de revenir juste dans 2 jours ( après correction certes ) pour nous raconter la chanson" propos sortis du contexte"....
Il s'est montré d'ailleurs comme sa photo un homme sans armature solide de personnalité en quémandant indirectement le président du gouv de le laisser â ses côtés s'il veut( et je ne sais pas pour faire quoi si ce n'est la simple Sabba et hizz jiib belferegh...).
Ceux qui se sont ralliés contre mme Abbou on leur dit que malheureusement le médicament( amer soit il) prescrit actuelleent pour la guérison de la Tunisie n'est autre que l'antibiotique Mme Abbou...Autrement une operation chirurgicale s'imposera et ....une operation chirurgicale ça coûte plus cher....en saignement...en chair et os parfois.
Bravo Mr le ministre
Coco 2000
| 29-07-2017 09:17
Bien dit, la critique est aisée mais l'art est difficile. C'est cette assemblée constituante dont faisait partie Mme Abbou qui a donné naissance à la troïka responsable du déséquilibre financier structurel actuel. C'est plutôt le gouvernement troïka qui mérite d'aller à la Morneguia ainsi que ceux qui ont soutenu les milices de "protection de la révolution" qui s'prêtaient à devenir les pasdarins tunisiens. Donc Mme Abbou vous et certains de vos collègues si ce n'était votre immunité parlementaire c'est à vous que l'on demanderait de rendre des comptes du côté de la Morneguia
il ne faut pas réveiller un député qui dort
amilcar
| 28-07-2017 19:39
Le travail d'un élu (e) de l'ARP consiste surtout à feuilleter les catalogues de mode
pour dénicher le dernier foulard ,hijab et autre accoutrement dans le vent ou à consulter des sites sur leur tablette et à jouer avec leur Smartphone et puis roupille pendant les séances de travaille et se casse en weekend le jeudi
la majorité d'entre eux sont d'une incompétence criante et ne pensent qu'à leur réelection et tentent de masquer leur incapacité de gérer ce pourquoi il sont grassement payé
Je défand Mme Abdou! eh oui c´est la ménopause!
Microbio.
| 28-07-2017 16:41
S'il vous plaît noter l'âge de cette femme ménopausée - précoce. Et c'est aussi chez toute femme à partir 46 jusqu á 50 ans .
Le syptomatologie de la ménopause est très variable et peut enerver même les chiens ..
@Tounsia: merci pour votre cmmentaire.
Microb.
| 28-07-2017 16:19
Le proverbe allemand dit:
was Hänschen nicht gelernt hat, lernt Hans nimmer!

Traduction en Fancais:
Ce que Hänschen (le petit Hans) n´a pas compris/appris, Hans (comme adulte) ne comprendra/n´apprendra jamais!

En Tunisien:
Asee min elli tame3 bil kosksi mina ssmé!
il faudra d'abord eduquer la classe politique
Tounsia
| 28-07-2017 15:10
On peut bien faire de la politique ,critiquer ,etre d'avis different mais en gardant toujours un certain niveau dans la communication avec politesse ,ce que nos chers deputes ne s'en souviennent plus.Depuis 6 ans on a vu un denivellement vers le bas des bases du dialogue et une sans -gene dans les propos surtout de la part de la classe politique .Et on se demande par la suite comment l'incivilite et l'impolitesse se sont installees dans la societe .C'est la grande deception par rapport a ces elus et ces politiciens venus sous couvert de la religion et de la revolution.
Sämia Abbou inbuvable
TH
| 28-07-2017 10:52
Elle est génétiquement insupportable et ne rate aucune occasion pour montrer son comportement fastidieux.
La bonne éducation n'est pas dans ses gènes.
A chaque fois qu'elle intervient, c'est pour dire des insanités et insulter les membres du Gouvernement.
Faisant partie de clique à Marzouki, comment peut-on être autrement ?
Une députée parasite dont le négativisme n'est plus pris en considération.
Traduire correctement
Noblesse
| 28-07-2017 10:48
Al 7aya se traduit par la pudeur. C'est ce qu'a voulu dire Mr le ministre. les propos de la dame étaient vraiment impudique.
Quelqu'un d'autre et en dehors du sanctuaire de la débandade, lui aurait rétorqué que ce genre de propos ne peut émaner que des mal bais
Inspect
Chienne Enragée
| 28-07-2017 10:18
c elle la cause de tous les maux de la Tunisie.
Ils ont hâte a revenir au pouvoir, ils pensent ainsi.
Il faudrait ne plus payer les députés et Zakzouki duranr au moins les 2 mois Aout / Septembre , et lâcher le peuple les lyncher; ils verront plus clair a ce moment là
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration