Fadhel Abdelkefi : Avec le déblocage du FMI, nous avons couvert une grande partie du budget 2017

Businessnews.com.tn | publié le 13/06/2017 10:46

Le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, actuellement à Berlin où il participe au sommet du G20, a déclaré ce 13 juin 2017 sur Mosaïque FM : « Ces 319 millions de dollars qu’accorde le FMI à la Tunisie, ouvriront le champ devant les investisseurs étrangers qui attendaient ce feu vert. Tous les investissements étrangers accordés durant la conférence pour l’investissement« Tunisia 2020 », sont étroitement liés à cette décision du FMI ». Il ajouté que « ce feu vert du FMI nous permettra d’obtenir d’autres prêts auprès d’autres institutions financières telles que la Banque Mondiale, la Banque européenne d’investissement ou encore la Banque africaine de développement ».

 

Fadhel Abdelkefi a également dit : « Avec cette tranche nouvellement accordée, nous avons complété une grande partie du budget de l’Etat pour l’année 2017 », avant d’annoncer dans la foulée que la Banque Mondiale accordera à la Tunisie, un prêt de 500 millions de dollars.

 

Dans le cadre de la conférence, M. Abdelkefi qui a déjà rencontré Christine Lagarde, a annoncé de nombreuses réunions à venir avec des responsables au sein de la Banque européenne pour la reconstruction, la BAD et la BM ainsi qu’avec des investisseurs importants.

 

S.A

 

Fadhel Abdelkefi : Avec le déblocage du FMI, nous avons couvert une grande partie du budget 2017

publié le 13/06/2017 10:46

Le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim, Fadhel Abdelkefi, actuellement à Berlin où il participe au sommet du G20, a déclaré ce 13 juin 2017 sur Mosaïque FM : « Ces 319 millions de dollars qu’accorde le FMI à la Tunisie, ouvriront le champ devant les investisseurs étrangers qui attendaient ce feu vert. Tous les investissements étrangers accordés durant la conférence pour l’investissement« Tunisia 2020 », sont étroitement liés à cette décision du FMI ». Il ajouté que « ce feu vert du FMI nous permettra d’obtenir d’autres prêts auprès d’autres institutions financières telles que la Banque Mondiale, la Banque européenne d’investissement ou encore la Banque africaine de développement ».

 

Fadhel Abdelkefi a également dit : « Avec cette tranche nouvellement accordée, nous avons complété une grande partie du budget de l’Etat pour l’année 2017 », avant d’annoncer dans la foulée que la Banque Mondiale accordera à la Tunisie, un prêt de 500 millions de dollars.

 

Dans le cadre de la conférence, M. Abdelkefi qui a déjà rencontré Christine Lagarde, a annoncé de nombreuses réunions à venir avec des responsables au sein de la Banque européenne pour la reconstruction, la BAD et la BM ainsi qu’avec des investisseurs importants.

 

S.A

 

Commentaires (7) Commenter
Ben dis donc...
Letranger
| 14-06-2017 06:39
ça en fait des "prêts" tout ça, il semble oublier "qu'un prêt vous engage et doit être remboursé"(dixit)
Mais que chacun se rassure, vous ne rembourserez jamais, pas plus que vos enfants d'ailleurs, les Koffars sont comme ça.
Juste une anecdote : lorsque j'étais en Tunisie, un proche de la famille de ma femme m'a demandé de lui prêter de l'argent (contre l'avis de ma femme...mais était-ce nécessaire) pour acheter deux voitures et les louer.
Il devait me rembourser en un an (Wallah était sa garantie)et il n'a pas compris que je ne "comprenne pas" comment il pouvait payer deux voitures et deux salaires avec un an d'exploitation et que je refuse tout net.
Il va sans dire que je ne suis plus son "ami".
BM et FMI nos sauveurs
kameleon78
| 13-06-2017 20:55
On ne survit qu'avec les prêts de la Banque Mondiale et du FMI, cela ne peut pas durer indéfiniment.
S'écrouler
Zug
| 13-06-2017 20:29
Si Abdelkafi assiste impuissant à l'écroulement de l'économie Tunisienne. Nos enfants vivront en Europe et en Asie. Nous devrons nous habituer à nous serrer la ceinture pourvu que les jeunes ne tombent pas entre les griffes des vautours qui nous gouvernent !
Vivre à crédit
JurisiteTunisie
| 13-06-2017 13:22
Comme tous les ministres qui l'on précédés et l'actuel gouverneur de la Banque centrale on fait du FMI le sésame vers d'autres financements. Cette démarche pouvait être acceptés à titre exceptionnel et pour une durée limitée et non pour l'ériger en une politique permanente. En procédant ainsi on s'émancipe de tout effort et on fait de la facilité et du laisser-aller, laisser-faire de nouvelles m'urs économiques irrémissibles et impardonnables.
Etrange
Soussi
| 13-06-2017 12:52
Mr Fadhel ABDELKAFI est un excellent ministre des finances mais peut-on être fier à recourir aux prêts étrangers pour payer les salaires des fonctionnaires
Ah bon ?
Professeur de droit
| 13-06-2017 12:27
Fadhel, tu n'as pas honte ?Et bien sur, pour la partie restante, tu vas aussi demander de l'aide, tu n'as pas honte ?
Donc...
Hanni2
| 13-06-2017 12:21
...on en est désormais au stade ou on se réjouit d'obtenir des prêts pour pouvoir accéder à encore plus de prêts?!!! Et la dette dans tout ça? On s'en fout? Ce sont nos enfants qui payent?

Une suggestion, que cet emprunt ne servent pas à payer les salaires des embauches partisanes...ce sera déjà un bon début!

Hannibal
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration