Ennahdha va-t-il vraiment mal?

Businessnews.com.tn | publié le 05/07/2017 15:10

Aujourd'hui devant le siège du parti des islamistes à Montplaisir, une manifestation de plusieurs dizaines de gardes du corps qui ont été remerciés après 5 années au service de Ghanouchi et son entourage. Motif : le mouvement n'a plus les moyens de les payer.

Après ce qui s'est passé en Egypte et au Qatar, un plus grand contrôle de la circulation des fonds avec la Turquie et la Libye, ainsi que la perte du pouvoir en Tunisie, l'aliénation avec Nidaa Tounes et l'arrestation des contrebandiers, il semblerait qu'Ennahdha se serre la ceinture et se voit obligé de contrôler ses dépenses. Le parti a d'ailleurs été contraint de suspendre la parution de son hebdomadaire politique Al Fajr à cause de difficultés financières et de plusieurs impayés auprès des caisses sociales.

 

Dans une entreprise, il en est ainsi . Quand la crise arrive, les premières victimes sont le personnel et les fournisseurs qui ne bloquent pas l'outil de production. Il faudrait donc s'attendre à ce que les fournisseurs de ce parti aux moyens jadis illimités se vouent à leur tour protester, si ce n'est déjà fait.

À force d'avoir voulu "tunisifier" le parti, il semblerait que Ghanouchi se soit mis dans une sale situation et qu'il soit obligé d'aller piocher dans son trésor de guerre. Ce, en attendant de mettre en place les équipes qui vont soutirer l'argent chez les contrebandiers arrêtés comme cela s'était fait en 2011 avec les chefs d'entreprises du régime de Ben Ali.

Ennahdha va mal. La Tunisie ne s'en portera que mieux

Ennahdha va-t-il vraiment mal?

publié le 05/07/2017 15:10

Aujourd'hui devant le siège du parti des islamistes à Montplaisir, une manifestation de plusieurs dizaines de gardes du corps qui ont été remerciés après 5 années au service de Ghanouchi et son entourage. Motif : le mouvement n'a plus les moyens de les payer.

Après ce qui s'est passé en Egypte et au Qatar, un plus grand contrôle de la circulation des fonds avec la Turquie et la Libye, ainsi que la perte du pouvoir en Tunisie, l'aliénation avec Nidaa Tounes et l'arrestation des contrebandiers, il semblerait qu'Ennahdha se serre la ceinture et se voit obligé de contrôler ses dépenses. Le parti a d'ailleurs été contraint de suspendre la parution de son hebdomadaire politique Al Fajr à cause de difficultés financières et de plusieurs impayés auprès des caisses sociales.

 

Dans une entreprise, il en est ainsi . Quand la crise arrive, les premières victimes sont le personnel et les fournisseurs qui ne bloquent pas l'outil de production. Il faudrait donc s'attendre à ce que les fournisseurs de ce parti aux moyens jadis illimités se vouent à leur tour protester, si ce n'est déjà fait.

À force d'avoir voulu "tunisifier" le parti, il semblerait que Ghanouchi se soit mis dans une sale situation et qu'il soit obligé d'aller piocher dans son trésor de guerre. Ce, en attendant de mettre en place les équipes qui vont soutirer l'argent chez les contrebandiers arrêtés comme cela s'était fait en 2011 avec les chefs d'entreprises du régime de Ben Ali.

Ennahdha va mal. La Tunisie ne s'en portera que mieux

Karim Baklouti Barketallah
Commentaires (31) Commenter
Rien de ce que ces gens disent n'est vrai
Chrif
| 11-07-2017 11:16
Je tiens à préciser que le parti de Mr Ghanouchi a apporté des solutions concrète au pays
Bien dit
Hosni
| 10-07-2017 11:10
L'auteur de l'article a raison. La secte (''''''') qui veut se convertir en parti politique civil se voit ses sources de financement coupés (ou du mois sous contrôle international rigoureux). Ses dirigeants se trouvent ainsi privés des fonds nécessaires au travail gigantesque et souvent occulte qu'ils mènent pour s'enraciner politiquement en Tunisie. La conjoncture internationale développe ces derniers temps une certaine méfiance des sectes religieuses islamiques. C'est ainsi que Fajr Libia a été exclu de la solution future entre les belligérants en Libye, le Qatar s'est vu "assiégé" par ses voisins et autres pays arabes afin de cesser son soutien aux "frères musulmans" (dont les tunisiens), le sultan turc est sous le collimateur des américains ...
C'est pourquoi les Khwanjias de Tunis se trouvent dans l'obligation de serrer la ceinture et réduire au max leurs dépenses. Beaucoup de pauvres tunisiens vont se trouver aux prochaines élections sans le fameux "carton" plein de conserve de tomate et autres petit pois, pâtes, chocotoms, etc. et c'est surement mieux afin de réaliser des élections propres.
Des salades ..
Salma
| 09-07-2017 12:01
Rien de ce que ces gens disent n'est vrai. le parti Ennahdha est sur la bonne voie et ne fera jamais ce qu'ils disent ! Ennahdha continura a travailler pour le bien de ce pays
Une mascarade ... démasquée
Napoleon bonaparte
| 07-07-2017 10:54
Pour cette histoire des gardes du corps , nous avons tous vu sur internet une vidéo d'un des gardes qui a demandé pardon au Cheick et a avoué que Mosaique les a manipulé.
Ennahdha se porte bien !
Tina
| 07-07-2017 10:03
Un petit message à tous les détracteurs d'Ennahdha: Le parti se porte bien et s'apprêter à remporter les prochaines élections municipales ! Ces rumeurs ne veulent que semer la zizanie dans la scène politique tunisienne.
analyse superficielle
guereppa
| 07-07-2017 05:58
une analyse très superficielle et naïve ,avec un minimum d'intelligence si tu relis les faits suivants entre eux tu peux tout comprendre :dans un grand parti une équipe de sécurité est indispensable ,si on se debarasse d'une on va surement la restituer par une autre ,la mise à la porte de l'ancienne équipe est survenu au même temps avec là mise en garde du ministère de l'intérieur sur l'existence d'un plan d'assassinat dun directeur de cabinet du président du parti
@toninho cereso
Citoyen_H
| 07-07-2017 01:00

Au temps pour moi.
Vous avez fait mouche.
Prions que votre sens aigu de la perfection, bouleverse positivement l'avenir de la planète.

Salutations.

PS: Un conseil, essayez de trouver un pseudo moins ridicule et occupez vous de vos couches.





@citoyen
toninho cereso
| 06-07-2017 19:11
gouvernance de 2011à 2014 ? il semble que tu es fort en calcul mental.
"le parti de Rached Ghannouchi reste le parti le plus performant sur la scène politique du pays"
Citoyen_H
| 06-07-2017 17:18

Hahahaha, Hahahaha.
Nous avons avons vu ses performances durant la chaotique et calamiteuse gouvernance du pays, durant la période (2011-2014) et de (2015 à ce jour), officieusement.



La prudence est de mise
TeTeM
| 06-07-2017 15:52
Je dirai que Ennadha va mal quand ils se prendront une bâche électorale.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration