alexametrics
Sur les réseaux

En grève, les agents du centre de transfusion refusent les dons de sang !

En grève, les agents du centre de transfusion refusent les dons de sang !

 

Imed Aissa, médecin anesthésiste réanimateur a lancé un cri de détresse à la suite de la grève des agents du Centre national de transfusion sanguine de Tunis, ce mardi 12 juin 2018, soulignant qu’ils ont refusé d'assurer les prélèvements pour dons de sang même pour les situations urgentes de patients critiques.

 

Le médecin affirme que les agents réclament la prime de l'Aïd et prennent les patients en otage.

« Qu'en aurait-il été s'il s'agissait d'un membre de leur famille ? Pourquoi ces formes extrêmes de revendications salariales ? C'est comme cela qu'ils ont compris la liberté d'expression et les libertés politiques ? Nous sommes scandalisés par ce mouvement de grève et attendons une attitude responsable des instances syndicales qui ne peuvent cautionner ces agissements dangereux sauf à perdre toute légitimité à nos yeux », s’indigne-t-il.

Et à M. Aissa de conclure : « Heureusement que la banque du sang militaire travaille ce qui nous a permis de sauver notre patiente. Honneurs à nos militaires pour leur sens des responsabilités ».

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

stuc
| 14-06-2018 10:11
bravo pour l UGTT qui continue a sauver le pays.

tozzhekma
| 14-06-2018 07:55
Dans un pays qui se respecte ces agents grevistes devraient tous etre promu et avoir leur salire double a vie AU PRISON

HAtemC
| 13-06-2018 18:42
Leur gueule avant celle des malades ... la grève peut être gérer sans bloquer un service au public ... pour le public ... c'est des bouffons pour la plupart barbus et voilées .... des consanguins qui n'ont aucun respect pour eux même et pour le public ... HC

amaya
| 13-06-2018 17:59
Ces personnels (secteur public, non?) ont mis une vie en danger, voire plusieurs dans les jours à venir en toute connaissance de cause. Et probablement fermé la porte au nez des donneurs. Ca va certainement inciter les nouveaux bénévoles à venir en masse. Un geste gratuit, solidaire et altruiste qui se trouve bloqué par quoi? Une revendication pour une prime de l'Aïd, un machin vaguement religieux mais visiblement rémunérateur pour ces agents.
Quand même, je trouve curieux que le CTS n'ait aucun stock, il travaille au jour le jour ? en comptant sur les réserves militaires ? Curieuse gestion.
En France, où le personnel gréviste est soumis à la réquisition pour assurer un service minimum, ces agents seraient mis à pied immédiatement et licencié sans indemnités. Nul n'est irremplaçable. Qu'ils s'étouffent avec leur prime s'ils l'obtiennent malgré tout.
Et pas une poche de sang pour ces *** le jour où ils en auront besoin.

C EST PEUT ETRE LEURS MERES QUI ON AURONT BESOIN...
| 13-06-2018 16:56
le syndicat a mis l economie et le pays dans le trou...ils ne defendent pas les travailleurs, mais leurs postes....ils vont finir par mettre tous les travailleurs au chomage, avec cette faim de pouvoir....avec un gouvernement aussi faible.....faites comme vous sied....

TAPAS
| 13-06-2018 14:01
Au pays d' ETTARARANNI , rien ne nous étonne désormais ..

Gg
| 13-06-2018 11:36
Ben oui, les fonctionnaires touchent leur salaire avec 15 jours d'avance, et tout le monde sait que ce n'est pas une avance, mais une prime. Alors les autres la veulent aussi...
Et donc grève. Et ce n'est que le début des grèves de l'aid!

ommiaziza1912
| 13-06-2018 09:17
Ils doivent etre licencies de toute urgence ces bougres idiots.

Jilani
| 12-06-2018 23:54
Manifester pour ces syndiqués, c'est prendre en otage les citoyens élèves étudiants et maintenant les malades quelque soit la gravité de leurs états. Une loi devra s'imposer et déterminer les limites de ces grèves anarchiques et les punitions. Et c'est quoi ces différentes primes de l'Aïd début Ramadan, c'est ridicule. Le gvt doit agir et mettre ces personnes en prison.

lechef
| 12-06-2018 23:26
Et oui, qu'en aurait-il s'il s'agissait d'un membre de leur famille ?
C'est un comportement purement égoïste et ils méritent des poursuites judiciaires et des sanctions pénales !

A lire aussi

Khalil, jeune orphelin de 14 ans, atteint d’une tumeur cérébrale, est rentré ce dimanche 21 octobre

21/10/2018 19:06
3

Les citoyens de la Marsa, des membres de la société civile ainsi que le Maire de la Marsa, Slim

20/10/2018 12:00
10

La fusion de l’UPL avec Nidaa Tounes et la désignation du controversé Slim Riahi au secrétariat

18/10/2018 13:44
16

Les pluies torrentielles qui ont touché le Grand Tunis dans la soirée d'hier, mercredi 17 à jeudi

18/10/2018 09:46
7

Newsletter