alexametrics
Dernières news

Effondrement du plafond au service pédiatrique de l’hôpital de Bizerte

Effondrement du plafond au service pédiatrique de l’hôpital de Bizerte

 

 

Une partie du plafond s’est effondrée, ce matin du dimanche 14 avril 2019, au service de pédiatrie à l’hôpital de Bizerte, générant une situation de panique, selon Jed Henchiri, président de l'Organisation tunisienne des jeunes médecins.

 

 

Aucune perte humaine n’a été enregistrée étant donné que les enfants n'étaient pas dans les lits sur lesquels le plafond s'était éffondré. Les causes de l’effondrement ne sont pas encore connues.

 

Mise à jour  :

Le ministère de la Santé a réagi à l'effondrement d'une partie du plafond au service de pédiatrie de l’hôpital de Bizerte, faisant savoir qu'une enquête a été ouverte afin de connaitre les causes de cet accident et de prendre les mesures nécessaires. Une réunion de travail a eu lieu avec la présence du gouverneur de Bizerte et des différentes parties prenantes dans la région à l'issue de laquelle il a été décidé de :

- résilier le contrat des travaux en cours par le gouverneur de Bizerte

- transmettre le dossier à la justice en cas de manquement ou négligence 

- évacuer l'étage de pédiatrie, obstétrique et gynécologie et transférer les malades à l'hôpital universitaire Habib Bougatfa 

- fournir l'équipement, la logistique et les moyens humains nécessaires au bon fonctionnement du service

- mettre à disposition des citoyens des ambulances afin de limiter les déplacements dans les autres établissements hospitaliers après l'évacuation du service touché. 

S.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

hatem
| 15-04-2019 07:00
mais vous n' y etes pas mais tout s'effondre

Famous Corona
| 14-04-2019 18:48
Il ne reste presque plus rien de ce que le regretté Bourguiba a bâti !! De son temps, les hôpitaux étaient en bien meilleur état que nos cliniques actuelles !!!

HatemC
| 14-04-2019 18:44
Faux plafond ou non, il y a des lits de bébés dessous crétin '?' HC

URMAX
| 14-04-2019 17:20
Juste le faux-plafond en platre ...

Jupiter
| 14-04-2019 16:40
Il y a une grande différence entre un effondrement d'un toit et un effondrement de faux plafond arrêté vos médiocrité.

Maxula
| 14-04-2019 16:00
"Effondrement d'un toit"
"Une partie du toit s'est effondrée"

Minute papillon !
En guise de "toit" ce n'est qu'une petite partie du "plafond" qui s'est détachée, sans aucune conséquence autre qu'une surenchère pour attirer le lecteur en mal de sensations fortes !

Rappelons toutefois que le "plafond" d'une habitation, d'une salle de spectacles, etc. constitue "la face inférieure et plutôt plane d'un plancher, formant la limite supérieure de l'espace d'un local."
Tandis qu'un "toit" est une "couverture, ou un ouvrage isolant un bâtiment par le haut".

Merci et à la prochaine !
Maxula.


DHEJ
| 14-04-2019 15:56
Médecins de toits!

raspoutine
| 14-04-2019 13:25
tant que dans tous les domaines il n ya pas de sanctions cruelles rien ne changera

HatemC
| 14-04-2019 12:50
Les syndicats ne font pas leur boulot ils ont fait une fixation sur les augmentations et les grèves et ne savent faire que ça...
Chaque entreprises de plus de 10 salariés et les bâtiments administratifs ainsi que les CHU hôpitaux, écoles lycées... etc. ont obligation d'élire un Comité Hygiène et sécurité.
Ce comité oblige les entreprises, administrations d'effectuer les travaux nécessaires et la mise aux normes.
Si accidents c'est soit le comité qui est mis sur la sellette ou le directeur du site qui mange s'il n'a pas effectué les travaux...
Dans notre cas que dit la LOI sur l'hygiène et sécurité dans les établissements ? Ne metto s pas tout sur le dos de l'état, on parle de décentralisation, et on est incapable de se prendre en main... Le tunisien n'est pas assez mur pour se prendre en main... Il lui faut tj un guide pour guider ses pas, autrement il part en vrille.... HC

lechef
| 14-04-2019 12:03
Les salles de classes s'effondrent ,
Des toits de quelques pièces des hôpitaux s'effondrent,
Quand les responsables et surtout les ministères concernés vont s'intéresser à ces défaillances ,
Quand ces ministères s'intéressent-ils à ces flagrantes lacunes ?
C'est inadmissible quand on travaille dans des locaux non sécurisés et quand ces locaux sont occupés 24/24 par des personnes .
!

A lire aussi

le comité central du parti a décidé de poursuivre en justice Mohamed Fadhel Mahfoudh.

16/06/2019 15:00
0

Le secrétaire général d’Al Watad, Zied Lakhdher a indiqué lors d’une réunion d’urgence du comité

16/06/2019 13:30
0

« Ces Tunisiens nous les avons rencontrés, nous les avons écoutés et ils nous ont fait confiance

16/06/2019 12:58
16

L’universitaire et candidat à la présidentielle, Kaïs Saïed a indiqué, ce dimanche 16 juin 2019, sur

16/06/2019 11:21
20

Newsletter