Du limogeage à la promotion de Souad Sedraoui : Slim Chaker a-t-il reculé ?

Businessnews.com.tn | publié le 23/09/2017 22:17

C’est une affaire qui tourne au vinaigre et qui place le ministre de la Santé, Slim Chaker, face à ses mensonges. Alors que l’information faisant état du limogeage de la directrice de l’hôpital Charles Nicolle, Souad Sedraoui, tourne en boucle depuis quelques jours, le ministère de la Santé a démenti catégoriquement cette information ce samedi 23 septembre 2017 laissant place aux scénarios les plus invraisemblables.

 

C’est « une rumeur sans aucun fondement  »a indiqué le ministère à propos du limogeage de Souad Sedraoui. Un limogeage qu’il a nié en bloc. Pis encore, le communiqué a indiqué que la directrice de l’hôpital Charles Nicolle a été promue pour présider et moderniser l’unité de greffe de l’hôpital « au vu de son expérience et de ses compétences dans ce secteur »…

 

Mais ce que n’avait pas pris en compte l’administration centrale de Slim Chaker c’est que Souad Sedraoui jouit d’une importante notoriété et que c’est une femme très appréciée dans son milieu. La  décision de la renvoyer a soulevé un tollé au sein de l’hôpital et a mobilisé une centaine de médecins, syndicats et autres auxiliaires de l’hôpital qu’elle dirige lors d’un sit-in de solidarité organisé, en son absence, dans son bureau. Sur la vidéo publiée sur Facebook, on observe clairement tout ce corps médical dans un vaste élan de solidarité. « C’est une femme de labeur constamment en train de travailler. Elle est à l’hôpital nuit et jour et arrive au bureau à 7 heures du matin ! C’est une des meilleures directrices que nous n’ayons jamais eu ! Si elle n’était pas aussi compétente nous ne serions pas en train de manifester pour elle ! » peut-on entendre dans la vidéo.

 

Le sit-in s’est également déplacé à l’extérieur de l’hôpital où les médecins ont fustigé la décision du ministre « qui prouve son échec » et où ils ont acclamé Souad Sedraoui pour « son labeur et sa constance » en tant que directrice de l’hôpital Charles Nicolle. 

 

Pourquoi le ministère de la Santé a-t-il publié ce communiqué ? Pourquoi ne pas avoir reconnu que Slim Chaker a pris une décision impulsive et qu’il s’est par la suite rétracté ? Il faut désormais comprendre que le citoyen tunisien est tout à fait capable de reconnaitre le vrai du faux et qu’il n’est plus manipulable au temps des réseaux sociaux !

 

K.H

Du limogeage à la promotion de Souad Sedraoui : Slim Chaker a-t-il reculé ?

publié le 23/09/2017 22:17

C’est une affaire qui tourne au vinaigre et qui place le ministre de la Santé, Slim Chaker, face à ses mensonges. Alors que l’information faisant état du limogeage de la directrice de l’hôpital Charles Nicolle, Souad Sedraoui, tourne en boucle depuis quelques jours, le ministère de la Santé a démenti catégoriquement cette information ce samedi 23 septembre 2017 laissant place aux scénarios les plus invraisemblables.

 

C’est « une rumeur sans aucun fondement  »a indiqué le ministère à propos du limogeage de Souad Sedraoui. Un limogeage qu’il a nié en bloc. Pis encore, le communiqué a indiqué que la directrice de l’hôpital Charles Nicolle a été promue pour présider et moderniser l’unité de greffe de l’hôpital « au vu de son expérience et de ses compétences dans ce secteur »…

 

Mais ce que n’avait pas pris en compte l’administration centrale de Slim Chaker c’est que Souad Sedraoui jouit d’une importante notoriété et que c’est une femme très appréciée dans son milieu. La  décision de la renvoyer a soulevé un tollé au sein de l’hôpital et a mobilisé une centaine de médecins, syndicats et autres auxiliaires de l’hôpital qu’elle dirige lors d’un sit-in de solidarité organisé, en son absence, dans son bureau. Sur la vidéo publiée sur Facebook, on observe clairement tout ce corps médical dans un vaste élan de solidarité. « C’est une femme de labeur constamment en train de travailler. Elle est à l’hôpital nuit et jour et arrive au bureau à 7 heures du matin ! C’est une des meilleures directrices que nous n’ayons jamais eu ! Si elle n’était pas aussi compétente nous ne serions pas en train de manifester pour elle ! » peut-on entendre dans la vidéo.

 

Le sit-in s’est également déplacé à l’extérieur de l’hôpital où les médecins ont fustigé la décision du ministre « qui prouve son échec » et où ils ont acclamé Souad Sedraoui pour « son labeur et sa constance » en tant que directrice de l’hôpital Charles Nicolle. 

 

Pourquoi le ministère de la Santé a-t-il publié ce communiqué ? Pourquoi ne pas avoir reconnu que Slim Chaker a pris une décision impulsive et qu’il s’est par la suite rétracté ? Il faut désormais comprendre que le citoyen tunisien est tout à fait capable de reconnaitre le vrai du faux et qu’il n’est plus manipulable au temps des réseaux sociaux !

 

K.H

Commentaires (25) Commenter
@Fehri
Vent du Nord
| 25-09-2017 21:16
Bonsoir Monsieur,
J'attends toujours votre réponse à la question que je vous ai posé dans mon post du 24-09-2017 19:01, à savoir CE QUE VOUS Personnellement avez fait pour la Tunisie.

Vous m'avez attaqué sans aucun raison, alors répondez à ma question.

Cordialement
Un ministre de la santé, pas un ministre des médecins.
VON BULOW
| 25-09-2017 12:11
je viens de lire certaines refexions totalement ridicules tendant à dire qu'il faille nécessairement un médecin ou un pharmacien à la tête de la Santé Publique; c'est aussi stupide que de prétendre la nécessité d'un Doyen à la tête de l'enseignement supérieur. Nous n'avons pas besoin d'un ministre des Médecins comme il y en a eu temps , qui n'ont fait que couvrir les abus de leurs collègues; le pays a besoin d'un ministre de la Santé.Et Youssef Chahed a bien fait de rectifier le tir même si Slim Chaker n'est pas forcément le meilleur choix.
Compétence avérée
Daly
| 25-09-2017 08:12
Mame Sadraoui est une compétence avérée ; elle mérite plus que cette minable "promotion" jetée à l'occasion .Elle ferait bien un Ministre de la Santé eu égard de sa parfaite connaissance du secteur.A bon entendeur !
@ Fehri | 24-09-2017 13:24
Vent du Nord
| 24-09-2017 19:52
Cher Monsieur,
Vous êtes malheureusement à côté de la plaque.
Vous m'accusez, sans me connaitre, d'avoir le dédain et le mépris pour pays d'origine. Si ceci était le cas, le Ministère de l'Enseignement Supérieur ne ferait pas appel à mes services en ce qui concernent la relation avec le MIT. De plus L'UVT (Université Virtuelle de Tunis) n'aurait pas coopéré avec moi concernant la coopération que j'avais initié et en fait le suivi entre l'UVT et une Université allemande.
JE VOUS PRIE d'aller vous renseigner auprès mes amis M. le Directeur Général de la Coopération Internationale et M. Le Secrétaire d'Etat pour la Recherche Scientifique au sein du Ministère de L'Enseignement Supérieur. Si vous voulez un rendez-vous avec eux dites le moi, je me l'arrangerai pour vous avec plaisir. Je serai à Tunis au mois de novembre prochain.

D'un autre côté merci de trouver « Les gens de MIT sont humbles et bien éduques ». Comme ancien de cette prestigieuse Institution, j'en suis fier et je transmettrai vos bons sentiments au Président et à la communauté du MIT, la prochaine fois je serai à Boston.
Je me rends souvent au MIT en tant que Former Président of MIT Club of Germany (Association des anciens du MIT en Allemagne.

Maintenant J'AIMERAIS BIEN SAVOIR ce que vous avez fait pour la Tunisie.

Cordialement
Best regards
Beste Gruesse
@Famous Corona | 24-09-2017 15:02
Vent du Nord
| 24-09-2017 19:01
Merci pour votre post. Je suis d'accord avec vous et ce qui se passe chaque été au port de la Goulette désolant. Toutefois vous admettez aussi qu'il y a quand même des compétences tunisiennes à l'étranger, et que certains de vos amis en font partie.

Cordialement
Il est impossible que cette directrice de l'hôpital Charles Nicolle, Souad Sedraoui, ne puisse être une bonne dirigeante de cet hôpital.
Abel Chater
| 24-09-2017 17:42
Nous sommes des Tunisiens et nous connaissons très bien notre mentalité. C'est pour cela qu'on utilise très souvent l'adage tunisien:"yaârif yasrik, mè yaârafchi ikhabbi" (dans l'escroquerie il est malin, mais il ne sait cacher son butin).
Où avons-nous vu sur l'ensemble du territoire tunisien, des employés d'une institution étatique, "aimer" ou soutenir leur chef, si ce dernier était vraiment correct dans sa protection de l'Institution qu'il dirige, jusqu'à résister contre ceux parmi ses mauvais employés, qui lèsent à son entreprise et à l'argent du contribuable?
Lorsqu'on voit dans la vidéo, le soutien théâtral que réservent ces employés de l'hôpital Charles Nicolle, à leur Cheffe Souad Sedraoui, on comprend vite la nullité flagrante de cette dernière et son immobilisme maladif dans son bureau chauffé et climatisé, laissant les employés de cette institution étatique nationale, faire ce que bon leur semble suivant leur appartenance lobbyiste. L'hôpital pourrit à grande vitesse. Tout le monde remarque peu-à-peu et d'un jour à l'autre, cet état désolant jusqu'à la catastrophe, par lequel souffrent tous les malades et tous les proches des malades qui ont le malheur de pénétrer dans cette institution mortuaire. Il n'y a ni chef, ni responsable, ni loi, ni foi. Tu as de l'argent liquide dans ta main ou du moins un ami ou un proche parmi ceux qui crient leur soutien à cette spécialiste dans l'hibernation administrative, Souad Sedraoui, tu passes le premier et tu seras servi en tant que client 5 étoiles. Si tu n'as rien, donc tu n'es rien, tu ne vaux rien et tu n'auras rien.
Que le ministre de la santé aille voir et entendre les patients et les proches des patients de cet hôpital, au lieu de se laisser déjouer par une clique d'employés qui ne veut pas de changement dans cet hôpital qui lèse à leurs intérêts personnels. C'est la mentalité pourrie qu'il faut combattre, non pas l'état des lieux seulement. Le chômage ronge des milliers de cadres médicaux, alors que les clous rouillés séquestrent tous les hôpitaux de la Tunisie sous leur pouvoir mafieux. Un nettoyage au Karcher dans ce domaine, est expressément requis.
Toutefois les médecins et les meilleurs chirirugiens sont négligés.
takilas
| 24-09-2017 17:02
Devant leurs intérêts personnels et devant leurs compassions pour les originaires (sans savoir ni compétence) de leur region du Sud-Est), nahdha (et troika) a semé la gabegie et la débandade dans tous les ministères sans exception. C'est pour cela que la Tunisie (au nom de la neo-démocratie de cirque et d'injustice de nahdha) est complètement et irrémédiablement massacrée dans tous les domaines socio-économiques.
Wfa aaliha erray hal bled ettaiissa madem ennahdha hna.
"Tant que nahdha est là, rien n'ira pour le mieux ".
Retournez en d'où vous êtes venus et laissez ce pauvre peuple travailler. Ce peuple n'a plus besoin arnaqueurs et d'escrocs, il en a déjà assez vu de malheurs. Partez ! Dégagez ! Irkhiwna bon sang. Yezzi makom staghnitou ;
Vous vous êtes assez enrichi alors il y en a assez.
Des ministres sans aucune connaissances du secteur
HAtemC
| 24-09-2017 16:56
Ministère de la Santé ... un ministre issu du secteur .. il doit savoir parler le même langage que les professionnels ... la connaissance du secteur lui offre les conditions nécessaires pour proposer des axes d'amélioration ... il est statisticien ... YC a installé un mec sans compétences du secteur ... pharmaciens ... médecins .. hôpitaux .. universités ... CHU etc ... il pataugera dans la semoule jusqu'au prochain remaniement ... HC

@ Famous Corona
HatemC
| 24-09-2017 16:37
Je rejoins ce que cous dites ... il me semble que certain ne voit pas la réalité et la travestit grossièrement ...
Les compétents il y en a bien sur pour une minorité qui a fait des études poussées mais quand on se déplace dans les quartiers populaires en Europe ... c'est l'horreur ... des petits Kandahar partout ... des Molenbeek ... et quand ils déferlent à la Goulette c'est un ballet de voitures qui raclent le sol avec des galeries pleines d'objet sans utilités achetés souvent aux puces ... des gros sacs de chez Tati ... etc ... j'ai pris des photos de ces voitures ... c'est désolant de voir autant de compatriotes sans aucun savoir vivre ... ils vivent entre eux dans les cités et ne s'émancipent pas ... le poids de ce microcosmes populeux des cités les maintient dans une espèce de cadre confiné ...les traditions ubuesques prennent le dessus ... les progénitures suivent le même chemin que les parents ...

Un reportage de Zone Interdite lors d'un voyage éducative ... un gamin d'à peine 10 ans a refusé d'approcher une croix ... et d'autres élèves l'ont suivi ... on ne va pas me dire que les parents ne sont pour rien quand des jeunes basculent dans le RADICALISME ... Dracula et les vampires détournent les yeux devant une croix et une gousse d'ail ... certains musulmans aussi .. l'éducation ... l'éducation ... et en Tunisie l'éducation des enfants n'est pas à la hauteur des défis que la Tunisie affrontent ... nous sommes très loin ... HC

https://francais.rt.com/france/43389-jeunes-musulmans-refusent-dapprocher-croix-attendrissant
@ Vent du nord & The mirror, désolé de ne pas être 100% d'accord avec vous !!
Famous Corona
| 24-09-2017 15:02
Il n'y a pas que des tunisiens compétents ni en Allemagne ni nulle part ailleurs, je dirais plutôt qu'ils sont minoritaires et certains de mes amis en font partie. Malgré la médiocrité qui domine notre quotidien dans ce pays, l'été on en voit d'autres encore plus médiocres qui débarquent au port de la Goulette avec de la ferraille electro-ménagère et autres bicyclettes pourries sur leur porte-bagages, laissant les bonnes manières auxquelles ils sont obligés en Europe pour se transformer en kamikazes au volant!
Mes voisins des deux côtés émigrés en Allemagne et en France font des siennes à chaque fois qu'ils viennent en vacances! J'en ai vu ramener les restes de leur frigo dans des sacs en plastiques par avion, et d'autres avec des matelas en mousse en rentrant! Je peux passer une semaine à vous en parler, alors SVP ne citer pas votre cas comme étant courant!
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration