Samia Abbou: Avec la nouvelle Constitution, on risque de voir les mains coupées et les gens fouettés (vidéo)

Businessnews.com.tn | publié le 18/01/2013 16:49

L'élue du CPR à l'ANC, Samia Abbou, toute révoltée, s'est exprimée, aujourd'hui devant la caméra de la chaîne de télé "Al Hiwar Ettounsi", pour dénoncer certaines dispositions de la nouvelle Constitution.

Elle a expliqué qu'une constitution est censée normalement mettre des limites et des normes que devront respecter les parties gouvernantes du pays. "Or, la Constitution, telle qu'elle est présentée maintenant, a fait exactement l'inverse en donnant une liberté d'action totale aux détenteurs du pouvoir", a-t-elle soutenu.

Mme. Abbou a ajouté : "Qu'on m'accuse de mécréance, cela importe peu pour moi. L'essentiel est que j'ai la conscience tranquille car je ne peux me taire face à ces risques flagrants". Elle a rappelé que le terme "constantes" devrait être défini et clarifié explicitement. Répondant à une proposition d'un élu à inclure la notion de "châtiment" parmi les "constantes", elle a prévenu que si tel sera le cas, "on verra les mains coupées, pour vol, ou bien encore des sentences de coups de fouet, pour avoir bu deux bières!".

D.M

Samia Abbou: Avec la nouvelle Constitution, on risque de voir les mains coupées et les gens fouettés (vidéo)

publié le 18/01/2013 16:49

L'élue du CPR à l'ANC, Samia Abbou, toute révoltée, s'est exprimée, aujourd'hui devant la caméra de la chaîne de télé "Al Hiwar Ettounsi", pour dénoncer certaines dispositions de la nouvelle Constitution.

Elle a expliqué qu'une constitution est censée normalement mettre des limites et des normes que devront respecter les parties gouvernantes du pays. "Or, la Constitution, telle qu'elle est présentée maintenant, a fait exactement l'inverse en donnant une liberté d'action totale aux détenteurs du pouvoir", a-t-elle soutenu.

Mme. Abbou a ajouté : "Qu'on m'accuse de mécréance, cela importe peu pour moi. L'essentiel est que j'ai la conscience tranquille car je ne peux me taire face à ces risques flagrants". Elle a rappelé que le terme "constantes" devrait être défini et clarifié explicitement. Répondant à une proposition d'un élu à inclure la notion de "châtiment" parmi les "constantes", elle a prévenu que si tel sera le cas, "on verra les mains coupées, pour vol, ou bien encore des sentences de coups de fouet, pour avoir bu deux bières!".

D.M
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration