Forum des Jeunes entrepreneurs tunisiens : initiatives et témoignages

Envoyer cette page

« Entreprendre au féminin », « Le spin off universitaire » et « Expérience de l’entrepreneuriat vert », sont les intitulés des interventions programmées dans le cadre du Forum Jeunes Entrepreneurs Tunisiens, tenu mercredi 10 novembre 2010. Des débats organisés en marge de la Semaine mondiale de l’entrepreneuriat dont l’objectif est d’identifier les obstacles sociaux et psychologiques freinant l’émergence d’une véritable culture de l’initiative et de la prise de risque en Tunisie, mais aussi de définir les actions à entreprendre pour inverser la situation.

Dans ce sens, des retours d’expériences positives étaient donc logiquement nécessaires et utiles pour appuyer cette initiative. Première à intervenir, Soukeina Bouraoui, Directeur exécutif de l’ONG Cawtar, qui dirige, entre autres, un programme de recherche économique sur la zone Mena et réunissant une centaine de chercheurs PHD. Elle précise que les résultats d’enquêtes sont accablants pour les pays arabe : le taux de participation des femmes arabes en économie et en politique est le plus faible dans le monde malgré une politique d’éducation très performante dans ces pays. En cause une culture traditionnelle qui prône l’obéissance. Seul pays à avancer plus au moins sur le chemin de la parité, la Tunisie. Conclusion de Mme. Bouraoui, le cadre légal et le code du statut personnel sont les premiers éléments sur lesquels il faut intervenir pour promouvoir l’entrepreneuriat au féminin.

Chiheb Bouden, directeur de l’ENIT a présenté une expérience qui valorise l’échange de compétences entre l’université et l’entreprise. L’ENIT a ainsi mis en place une solution pour la conservation des semences dans l’azote liquide pour une entreprise spécialisée dans l’insémination artificielle de bovin. Résultat des courses, l’entreprise a réussi à concurrencer des multinationales et à développer son chiffre d’affaires. Pour l’université, l’apport positif de ce partenariat était de permettre à ses étudiants de se confronter à des cas d’entreprise ou l’innovation et la qualité du service prennent le dessus sur l’importance des moyens.

Dernier à avoir pris la parole, Cherif Zaouch qui représente l’Institut Tunisien des Technologie Appropriées, ONG spécialisée dans le développement durable. Tout le monde en a pris pour son grade lors de cette intervention. Les technologies conventionnelles qui détruisent les ressources planétaires, les pays occidentaux, piégés selon M. Zaouch par le système démocratique qui lie la politique économique aux intérêts immédiats de quelques uns, les grands groupes industriels qui ont tout à gagner en empêchant les technologies vertes de se développer dans les pays du sud… Seule issue pour permettre aux pays du sud de s’en sortir avec leurs moyens et de permettre surtout aux zones rurales d’accéder à une meilleure qualité de vie : le développement durable. L’intervenant étaya son argumentation par des exemples concrets : un poulet élevé dans des conditions naturelles serait plus rentable sur l’année qu’une brebis et moins impactant sur l’environnement. Autre exemple : les structures de construction traditionnelles qui ne coûteraient rien ou presque telle que la construction au tuf, matériau naturel qui, mélangé à 3% de ciment, égale le béton armé. R.S.
commentaires
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025