Moncef Marzouki figure dans le livre noir de la Présidence (vidéo)

Envoyer cette page
Avec la diffusion de vidéos de l’émission consacrée à la promotion du livre « Le système de propagande sous le règne d’Ibn Ali » par la chaîne de télévision Al Moutawassett, différentes séquences commencent à alimenter le débat autour d’un sujet qui ne se limite pas au domaine journalistique.

En effet, le livre publié par la présidence de la République listant ceux qui ont collaboré avec le système de Ben Ali et ceux qui en ont été les opprimés, a listé, parmi d’autres noms, Moncef Marzouki, actuel président de la République sous l’égide duquel une telle initiative a pu voir le jour.

Le journaliste controversé à son tour, Salah Attia, cite, parmi les noms de politiciens de l’opposition et des journalistes ayant subi des pressions, l’animateur d’émissions pour enfants « Ammi Radhouene ».

En l’absence de communication officielle autour dudit livre, on ignore l’usage commercial qui lui sera réservé. Sera-t-il vendu ou distribué gracieusement ? Servira-t-il d’appui de foi à des procédures judiciaires contre les personnes impliquées ? Les fans de la chaîne de télévision ayant fait sa promotion en avant-première auraient, cependant, demandé qu’il soit imprimé à 10 millions d’exemplaires, un livre noir pour chaque Tunisien, de quoi égayer notre quotidien morose !


Ads
32 commentaires
tunisien
taureau |24-02-2014 14:20
merci de monsieur le président, vous avez poussé les autres à faire leur travail
bas les masques
mouwaten |16-12-2013 18:52
les tunisiens ont tout compris;tout vu et tout entendu.VOUS NE POUVEZ pas nous gouverner tout simplement parceque nous n avons pas confiance en vous mefiez vous personne n echappera de la colere de ce peuple
bizare
titi04091 |12-12-2013 13:30
c'est vraiment bizarre de trouver dans le livre noir des noms de chauffeur qui ont ecrit des articles de presse et qui ont recu en contre partie 7000 dinars, et ce qui est vraiment pire que l'un des deux chauffeur a un niveau secondaire et l'autre ne savais meme ecrire son nom!!!!!!!!!!!????????????????
scandal
Sariha |10-12-2013 10:22
Après son, investiture et à ses débuts, durant un des ses premiers interviews télévisés, il a clairement dit "les investiteurs étrangers font la queue pour investir dans notre chère Tunisie et que entre autres le peuple lui accorde six pois pour que l'économie du pays démarre etc..." alors que maintenant cela fait 3 ans maintenant et tout est en marche arrière,
TTriste
Tunisien triste |04-12-2013 15:10
Nous sommes gouvernés par des IMBECILES et Marzouki en ai le plus GRAND !!!!
Marzouki doit être destitué !
Mustapha STAMBOULI |02-12-2013 15:46
Marzouki doit être destitué de ses fonctions de Président de la République pour avoir publié une partie des archives nationales sans aucune autorisation préalable. Un acte irresponsable prouvant que cette personne ne dispose pas de toutes ses facultés mentales. Un président partisan utilisant les biens publics pour des intérêts personnels n'a pas sa place à Carthage. Les médias tunisiens doivent observer un arrêt d'activités jusqu'à ce que cette personne soit remerciée.
Intéressantes réactions
Tadhamen |02-12-2013 01:30
Au début l'info a retenu mollement mon attention. Il n'est en effet pas très difficile d'établir par soi-même ce genre de liste.
Et puis c'est devenu amusant quand il s'est mis à souffler comme un vent de panique dans le milieu journalistique. Milieu qui - rappelons-le - montre pourtant d'ordinaire beaucoup plus d'enthousiaste et beaucoup moins de réserve quand il s'agit de dénoncer les travers supposés des autres, même sans preuves avérées.
Donc ainsi il n'y aurait que la vérité sur les journalistes qui serait diviseuse, scandaleuse, propagandiste et j'en passe... C'est très instructif ces réactions et, finalement, la suite mérite peut-être d'être suivie avec beaucoup d'intérêt.
Je suis d'accord avec d'autres précédents intervenants : si cet opuscule parait, il y aura probablement la queue pour se le procurer malgré les cris d'orfraies.
Re-inquisition
slah2011 |01-12-2013 14:36
Re-inquisition -

Des millions de tunisiens n'ont pas immigré volontairement ou involontairement mais n'ont pas collaboré avec cette calamité ; le régime mafieux de Ben Ali. I
Des millions de tunisiens ne se sont pas engraissés sur le dos de leurs concitoyens ... ils n'ont pas dénoncés, mis en prison, casser la "vie" tout court de leurs concitoyens.
Ces mêmes collabos qui ont, pour une période courte, rasé les mûrs se rebiffent aujourd'hui contre le nouvel ordre et jouent la contre-révolution contre ce peuple pacifique qui ne les a pas lynchés et mis au poteau ...
Les tunisiens sont plutôt malade de leurs révolution et les traduire en justice est une attente fort populaire, une justice transitionnelle qui reste malheureusement très dilatoire et qui peine à démarrer.
A défaut, il ne s'agit pas de vindicte populaire mais de mettre la lumière sur une période sombre de l'histoire de ce pays pour que les tunisiens puissent tourner cette page noir de leurs vécus pendant des dizaines d'années et regarder vers l'avenir.
Peut-être pas « coupables » dites-vous ! Ça, c'est une question d'appréciation ... mais sûrement ils sont responsables de leurs actes. Et ce n'est que justice rendue, que de tels collabos puissent trainer leurs vie durant la honte qui leurs colle au dos et le mépris du peuple entier à défaut d'une justice transitionnelle salutaire pour tout un chacun.
Billahi, arrêtez de parler au nom des tunisiens ; y3achek !
L I V R E N O I R !
alassad |01-12-2013 10:03
cet ouvrage sera demandé par une majorité de la population mondiale veuillez imprimer plusieurs et plusieurs exemplaires et ça sera l'un des ouvrages le plus vendu ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! :
le L I V R E N O I R !
a lassad |01-12-2013 07:49
c'est la première bonne nouvelle depuis le 14 janvier 2011 d'avoir annoncer la publication de ce LIVRE NOIR que certaines personnes sont contre ces révélations et d'autres qui mettent en doute la crédibilité de ce livre pourquoi ?( je laisse aux Tunisiens de répondre à ce pourquoi) d'autres qui qui réagissent sur la quantité d'exemplaires 10 millions :personnellement je dirai 100 millions car ce LIVRE NOIR sera demandé par plusieurs millions de personnes du monde entier : je dirai merci Monsieur le président pour ces révélations tant attendu ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
1234
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025