Tunisie - Lobna Jeribi : «Le refus du budget de la présidence de la République ne doit pas se transformer en crise politique»

Envoyer cette page

«Le refus de voter le budget de la présidence de la République ne doit pas se transformer en crise politique», a affirmé le rapporteur de la commission des finances, de la planification et du développement, à l'Assemblée Nationale Constituante, Lobna Jeribi.
Elle a déclaré, mardi 25 décembre 2012, à la TAP que «la Tunisie n'a pas besoin dans la conjoncture actuelle, d'une crise politique entre les pouvoirs» appelant «toutes les composantes politiques à éviter l'escalade»
Elle a recommandé de trouver un équilibre entre la politique d'austérité devant être adoptée dans le budget de l'Etat 2013 d'un côté et le respect de l'autorité de la présidence de la République (ne pas porter atteinte à la personne du président, ni à son autorité), d'un autre côté.

Les discussions sont actuellement, en cours entre les représentants du ministère des Finances, de la présidence du gouvernement et de la présidence de la République, pour revoir les crédits alloués au budget de la présidence (les réduire ou les maintenir).
Ce budget devait être augmenté de 7,3%, à 79,303 millions dinars, en 2013.

L'ANC s'est trouvée lundi après-midi, dans l'impasse après le refus des députés d'adopter le budget de la présidence de la République, ce qui a poussé le président de l'assemblée à lever la séance pour permettre à la commission des finances de réexaminer ce budget.
Pourtant, l'ANC a adopté l'augmentation de son budget de 12,8 %, à 25,488 millions dinars en 2013 ainsi que celle de la présidence du gouvernement (+7,1%, à 138,401 millions dinars).

TAP

Ads
8 commentaires
Lobna est un rapporteur qui n'a rien rapporté
G&G |27-12-2012 11:38

Beaucoup de bruits pour rien.
Brabbi ya Madame pourquoi vous ne faites pas ce que vous dites?
Pourquoi la commission des finances n'a pas convoqué le chef du cabinet présidentiel lors de l'examen du budget de la présidence ?
Si c'était fait, Pourquoi ladite commission n'a pas obligé la présidence à introduire des rectifications ?
En d'autre terme pourquoi votre rapport n'était pas convainquant.
Un bon rapporteur qui se respecte devrait démissionner madame.
Mais au fait, pourquoi créer tout ce scandale alors qu'on sait pertinemment que c'est un coup d'épée dans l'eau, puisque le budget de la présidence sera indirectement approuvé une fois la loi de finance est votée ( la loi de finance englobe dans son préambule le budget de tous les départements) ?
Enfin un petit conseil à Lobna.
La stagiaire que vous êtes devrait se taire si elle aspire à un poste ministériel. Parce que, quand elle parle elle fait tourner la langue au sens contraire.
A ma connaissance, comparer ce rapporteur à celui de la commission d'El3ahd Elbayed relève de l'absurdité (d'ailleurs le rapporteur était une dame avant qu'elle ne devienne présidente de la dite commission)
Entre Lobna et Samira c'est la terre et le ciel.
Consultez, chère madame Lobna, les archives de 2010 de ladite commission pour bien accomplir ton stage de député.
Comptez le nombre de projets de loi retournés par la commission des finances pour rectification durant les 5 dernières années.
Tout çà, ce faisait, malheureusement, dans le calme. PARCE QUE LE BRUIT ETAIT INTERDIT.
C'est la catastrophe Ettakatol nous dit qu'on risque la crise politique
Karim |26-12-2012 21:37
La crise politique en Tunisie on est déjà dedans depuis des mois, mais la Troîka vit sur sa propre planète complétement déconnecté de la réalité avec leurs petits calcujections; La Tls et proroîka va éclater parce que Marzouki veut ses 80 Millions de Dinars et des goujats de Nahdaoui ne veulent pas les lui donner? Mella raha minkom et *** , le monde ne s'arrêtera pas de tourner sans vous.
RIDICULE
OM OMAR |26-12-2012 17:48
l..e montant du budget presidentiel 79.300 me rappelle lorsque les commercants trichent sur le prix des chaussures au lieu d indiquer 80.00 ils indiquent 79.900.......ils sont vraiment ridicules ces cupides
Pauvre Tunisie!
st just |26-12-2012 14:15
Une augmentation de 12 % au budget de l'ANC alors que les députés sont incapables de produire une constitution après 14 mois. Il ne faut que 9 mois pour faire un bébé! puis-je dire que nous avons en plus de retardateurs, des absentéistes, de prétentieux... nous avons élu des impuissants!
Un augmentation de 7 % pour un gouvernement qui ne fait pas son boulot non plus et qui comme disent les tunisiens "ikourrou fi chlaekhom"
Aucune augmentation pour le président car il a osé haut et fort demander au gouvernement de faire son boulot et de réduire ses membres...
ET POURTANT ELLE A LA COTE APRES DE LA TROICA!
Kelmet Hak |26-12-2012 13:14
On se trompe il parait que cette dame a la cote auprés de la troica (candidate a un poste de ministre!) vu ces qualités >> de tricheuse et malhonnete.
traitre..
nadou |26-12-2012 13:04
tricheuse et traitre d'ettakatol avec en plus un sourire à la hamadi jbali......elle est déjà dans la poubelle de l'histoire...
Une tricheuse qui parle d'argent
jilani |26-12-2012 12:37
C'est grave quand une tricheuse cherche à argumenter des sujets portant sur l'argent. Tout ce qu'elle dit n'a plus de sens. Le peuple ne peut lui pardonner que si elle démissionne et avoue publiquement sa tricherie.
tricheuse
bmr |26-12-2012 11:27
tais toi tricheuse, tu n'as pas encore demissionné pour malhonnetete intellectuelle manifeste?
1
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025