Décès du professeur Sassi Ben Nasrallah

Businessnews.com.tn | publié le 30/06/2017 09:48

 

Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé, le 30 juin 2017, le décès de Sassi Ben Nasrallah, professeur de l’enseignement supérieur à l’école nationale d’ingénieurs de Monastir (ENIM).

 

Né en 1955, Sassi Ben Nasrallah est un docteur en sciences-physiques. Il a intégré l’enseignement supérieur en tant qu’assistant à l’ENIS puis en maitre de conférences et il a ensuite été promu au grade de Professeur de l’enseignement supérieur à l’ENIM. Il a beaucoup contribué dans l’enseignement, notamment dans la recherche puisqu’il a créé en 1999 le laboratoire d’études des Systèmes thermiques et Energétiques qui est un des laboratoires les plus renommés tant à l’échelle nationale et qu’internationale. Il est l’auteur de plus de 300 articles scientifiques dans de grandes revues et a encadré plusieurs doctorants. Sassi Ben Nasrallah a notamment eu un prix présidentiel en 2003.

 

Le professeur a également dirigé  plusieurs projets de recherche ainsi que des rencontres scientifiques. Il a été professeur aussi bien dans des universités tunisiennes que françaises et de grandes renommées telles qu’à l’Ecole centrale de Paris, IMFT de Toulouse, Ecole des mines de Nantes et bien d’autres. Sassi Ben Nasrallah a fondé et a présidé l’Association Tunisienne de l’Energie (ATE).

 

W.N

 

Décès du professeur Sassi Ben Nasrallah

publié le 30/06/2017 09:48

 

Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé, le 30 juin 2017, le décès de Sassi Ben Nasrallah, professeur de l’enseignement supérieur à l’école nationale d’ingénieurs de Monastir (ENIM).

 

Né en 1955, Sassi Ben Nasrallah est un docteur en sciences-physiques. Il a intégré l’enseignement supérieur en tant qu’assistant à l’ENIS puis en maitre de conférences et il a ensuite été promu au grade de Professeur de l’enseignement supérieur à l’ENIM. Il a beaucoup contribué dans l’enseignement, notamment dans la recherche puisqu’il a créé en 1999 le laboratoire d’études des Systèmes thermiques et Energétiques qui est un des laboratoires les plus renommés tant à l’échelle nationale et qu’internationale. Il est l’auteur de plus de 300 articles scientifiques dans de grandes revues et a encadré plusieurs doctorants. Sassi Ben Nasrallah a notamment eu un prix présidentiel en 2003.

 

Le professeur a également dirigé  plusieurs projets de recherche ainsi que des rencontres scientifiques. Il a été professeur aussi bien dans des universités tunisiennes que françaises et de grandes renommées telles qu’à l’Ecole centrale de Paris, IMFT de Toulouse, Ecole des mines de Nantes et bien d’autres. Sassi Ben Nasrallah a fondé et a présidé l’Association Tunisienne de l’Energie (ATE).

 

W.N

 

Commentaires (11) Commenter
Mon grand amis â poitiers france sassi
Takky
| 10-08-2017 17:42
Ôui je viens d'voirs la terrible nouvelle de deces de mon amis SASSI ben nasser allah .....c'est avec un grand chagrin que des amis communs avec le feu sassi .cet homme de grand coeur a passé plusieurs années zve un groupe ''etudints marocains.Le hasard nous a conduit à partager une bonne periode de vie estidiantine...et j'ai eu l'honneur de l'acceuillir au Maroc lors d'un congres....Je voudrais moi takky driss professeur au maroc transmettre toutes mes condoleances à sa petite famille et aussi à tous ses amis et collegues .Ironie de sort il vient de me contacter derniérement pour dire bonjour.....J voudrais m'incliner devant cet homme si bon et si gentil piur dire à toute ses connaissances que c'est une grabde perte pour nous tous..mais qu'il dort en paix il n'a fait que de bien..que dieu puisse laccueuillir en sa misiricorde et "nous somme à dieu et à lui nous revenons...."adieu grand sassi"
A mon ami Sassi
Claude
| 08-08-2017 14:29
Toutes mes plus profondes condoléances à la famille de Sassi mon ami.
Ce n'est pas possible d'apprendre une si mauvaise nouvelle.
Etudiants à Poitiers en 1980, partageant le même bureau, j'avais fait la connaissance de sa famille en 2001 à Monastir.
Toutes mes plus amicales pensées vont à eux.
Sassi avait offert la première poupée à ma première enfant, en 1984.
Un homme extraordinairement bon !
Quelqu'un de bien ; comme il y en a très peu !
C'est terrible !...
J'embrasse sincèrement sa famille et suis disponible pour les aider.
Allah Yarhmou
Forza
| 30-06-2017 19:04
et courage a sa famille et ses étudiants. Beaucoup de fils brillants de ce pays meurent assez jeune (professeur Abess l'année dernière), le regretté Ben Rhima qui commentait sur BN avec analyse profonde et une belle plume était aussi un prof a l'ENIT avec des 'uvres remarquables en mécanique, allah yarhamhoum elkoul.
Allah Yarhamou
Vent du Nord
| 30-06-2017 17:19
La Tunisie a perdu un grand homme de science qui a contribué à la recherche scientifique et à la formation de jeunes doctorants et ingénieurs en Tunisie.
Reposez en paix cher Prof. Ben Nasrallah.
Mes condoléances à sa famille
SAMIA
| 30-06-2017 17:01
Un grand MR nous a quitté,une vraie perte pour la Tunisie..
Nos chaînes TV ne s'interresse pas aux génie... par contre les choyoukhs vendeurs du blabla..3amlou fiha dar mkam!! quel tiers monde!
Ce sont ces Valeureux Grands Hommes de la Tunisie qu'on n'évoque jamais.
Abel Chater
| 30-06-2017 12:18
Lorsqu'on voit comment nos médias n'illustrent que les nullards comme Toubèl, Bsaïes & Co., repoussant nos vrais intellectuels dans le coin des oubliettes, ça fait vraiment mal au coeur.
Nos Grands Hommes de la science, de la recherche scientifique dans tous les domaines universelles et ceux de la vraie culture (non pas celle d'Oulèd Moufida ou de andi maankollèk), souffrent de l'adage tunisien : (lorsqu'il était vivant, il avait faim même d'une datte. A sa mort, ils lui ont offert tout un bouquet) "kikèn haï mouchtèk Bissra, ki mèt aâllkoulou Arjoun".
Allah yarham ce Grand Homme de la Tunisie, le défunt Sidna Sassi Ben Nasrallah, wa yajaâlou mine Ahl Al-Janna wal Firdaws, wa issabber Ahlahou wa Dhawih wa kolle les intellectuels de la Tunisie.
Amine ya Rabb El-Aâlamine ya Rahmèn ya Rahime.
Mille mercis, mille bravos et mille sentiments des plus sincères à la rédaction de BN, pour réserver une telle pensée à tous nos intellectuels tunisiens, avant de nous parler des "Tabbellè, des Zakkara et des Kawarjiaâ".
Innè Lillèhi wa innè ilayhi raji-oun.
Allahou Akbar.
Doctorant
amine
| 30-06-2017 11:06
Allah yarhmou!.. des gens qui partent apres avoir contribué a la Science, a former des ingenieur... bref au bien du pays... pas comme les oisifs qu'on a en sac en Tunisie et cette classe de vermines politiciennes!

c'est un docteur r.. un doctorant est un etudiant en doctorat!.. Le Defunt avait le grade de Professeur, je doute fort qu'il n'ait pas de doctorat!


B.N : Merci d'avoir attiré notre attention.
les génis se cachent pour mourir
Einestein
| 30-06-2017 11:04
il s'agit d'un docteur en physique et c'est pas rien car irremplaçable si c'était en droit ou autres soi disant sciences sociales alors pour ces derniers bon debarras...ils ont bien profité aprés la grande gabégie de 2011 ..
Dans un pays où seule L'ENERGIE du trafic d'influence fait avancer...
DHEJ
| 30-06-2017 10:47
Paix à son ame!
Une grande perte
Attafi Fayçal
| 30-06-2017 10:47
Rabbi yarhmou
Une sommité .Dommage que personne ne s'est intéressée à cet article.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration