alexametrics
Dernières news

Décès du manifestant Khomsi Ben Sadek Eliferni à Tebourba

Décès du manifestant Khomsi Ben Sadek Eliferni à Tebourba

Un manifestant est décédé en cette soirée du lundi 8 janvier 2018 à Tebourba (gouvernorat de la Manouba) lors des affrontements qui ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre plus tôt dans la journée. Son décès a été enregistré à l'hôpital de la Rabta à 22h ce soir. Khomsi Ben Sadek Eliferni faisait partie des manifestants qui sont sortis aujourd'hui protester à Tebourba contre les dispositions de la loi de Finances 2018.

 

Selon une source médicale, Khomsi Ben Sadek Eliferni est arrivé à l'hôpital en état d'asphyxie. Son corps comportait, toutefois, des blessures. De leur côté, des témoins occulaires affirment qu'il a été écrasé par une voiture, ce qui a entrainé sa mort. 

Dans un communiqué publié vers 23h, le ministère de la Santé a annoncé que le décès de Khomsi Ben Sadek Eliferni à Tebourba est survenu à 21h55mn très exactement. "La victime, âgée de 43 ans, a reçu les soins nécessaires au service des urgences de l'hôpital local de Tebourba et a été transférée, par la suite, à la réanimation des urgences de l'hôpital de la Rabta à Tunis où elle est décédée", indique le ministère de la Santé.

 

Les manifestants se sont introduits dans le siège de la délégation et ont tenté de vandaliser les lieux, ce qui a nécessité l’intervention des forces de l’ordre qui ont usé de gaz lacrymogène pour les disperser. Plusieurs agents des forces de l'ordre ont été blessés par des jets de pierres lors des heurts.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (7)

Commenter

DHEJ
| 09-01-2018 08:59
La liste de MARTYRS doit être revue...

foufou
| 09-01-2018 08:12
c'est ça le civisme tunisien ,on est un peuple cruel .

Ivresse et bonheur
| 08-01-2018 23:09
Au moyen age, les gueux payaient d'enormes taxes et rançons pour sauver leur peaux et evider d etre brulé dans les buches royales de feux, sauf que vous peuples d arriérés vous n aurez pas ce privileges, vos terres sont a présent infertiles et vos peuples sont aussi chomeurs que damnés par la nature et les faits qu'ils soient vraies ou machiavéliquement collés...

Je suis désolé de constater que vous etes réduit a vendre vos sales derrieres puants a la télé et sur les videos partagées pour amuser les grands peuples de ce monde qui n ont meme pas le temps de vous regarder comme un singe dans un zoo abandonné ou un crocodile qui a vécu une fin de vie dont vous en payerez probablement le prix.

Mais bon passons, aujourd'hui vous etes condamnés a vivre vos derniers repas, a compter vos petits pois que vous acheter au prix d import pourtant son agriculteur producteur pleure qu'il ne trouve pas acheteur a son dur labeur...

vous etes prisonnier de votre passé, de votre lacheté, vous etes une espece mourrante qui n aura ni destin ni festin

Votre rythme de vie témoigne de votre fin, pas besoin de mes écrits pour savoir que vous etes une créature raté qui sera classé dans les oublis

Carthage Libre
| 08-01-2018 23:06
janvier a toujours été propice aux manifestations de colères en Tunisie. 40 ans apres janvier 1978, sommes nous repartis pour un tour? Cette fois ci, est ce sincère? Sont-ils poussés par le saboteur Marzouki? Ont-ils aussi, comme nous, vu la catastrophe nahdha-Nida, et la ruine annoncée du pays en 2018 (effondrement de l'économie, qui ne sera jamais soutenu par le tourisme, vu la dégringolade du dinar)?

Que dire de ces manifestants...Que dire...Je crois sincèrement qu'ils devraient se révolter contre leurs voisins, qui ont voter Ennahdha et détruits notre pays.

Tarek R
| 08-01-2018 22:52
Un grand bravo à ce gouvernement de nuls et suicidaires.

C'etait largement prévisible et quand même ils ont insistés pour l'imposer, voilà le résultat.

Honte a toute cette classe politique de malheur !

A . V .
| 08-01-2018 22:41
J'espère que les fronts popilaire qui ont allumé le feu au pays seront poursuivi en justuce , cette bande des voyous ont réussi leur pari .
Bourguiba avait dit la Tunisie n'a pas d'ennemis et s'il a un sera que ces propres enfants chose faite.

Forza
| 08-01-2018 22:40
Ces mouvements tournent au vinaigre.

A lire aussi

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué rendu public, ce mardi 18 juin 2019,

18/06/2019 11:47
0

Est-ce que les nécessiteux et une grande partie du peuple auraient dû être abandonnés à leur sort,

18/06/2019 11:35
1

Une équipe de journalistes avec une caméra en marche a fait irruption, sans autorisation, au bureau

18/06/2019 10:30
1

Le patron de la chaîne privée Nessma TV et candidat à la présidentielle, Nabil Karoui a annoncé

18/06/2019 10:12
3

Newsletter