Coupure de gaz à l’hôtel d’El Ksar : La STEG explique

Businessnews.com.tn | publié le 11/08/2017 15:27

La Société tunisienne de l'électricité et du gaz (STEG) a tenu à apporter certaines précisions, ce vendredi 11 août 2017, suite à la publication de notre article "Sousse : Les employés d’un hôtel coupent la route touristique" le 9 août dernier.

 

Ainsi, la STEG a expliqué qu’elle avait appliqué la réglementation en vigueur en procédant à la coupure du gaz naturel. Elle a spécifié que contrairement à ce qui a été avancé par le DG de l’hôtel, elle avait épuisé tous les recours possibles pour recouvrir ses dûs. Elle précise que l’hôtel El Ksar a refusé le paiement de ses factures échues relatives à sa consommation d’électricité et de gaz, malgré le fait qu’il ait bénéficié, à maintes reprises, d’un rééchelonnement de ses impayés.

 

La STEG souligne qu’elle a rétabli, le même jour, le gaz naturel après l’acquittement d’une partie de la dette et un engagement des responsables de l’hôtel de régler le reliquat dans les délais impartis.

 

D’après communiqué

Coupure de gaz à l’hôtel d’El Ksar : La STEG explique

publié le 11/08/2017 15:27

La Société tunisienne de l'électricité et du gaz (STEG) a tenu à apporter certaines précisions, ce vendredi 11 août 2017, suite à la publication de notre article "Sousse : Les employés d’un hôtel coupent la route touristique" le 9 août dernier.

 

Ainsi, la STEG a expliqué qu’elle avait appliqué la réglementation en vigueur en procédant à la coupure du gaz naturel. Elle a spécifié que contrairement à ce qui a été avancé par le DG de l’hôtel, elle avait épuisé tous les recours possibles pour recouvrir ses dûs. Elle précise que l’hôtel El Ksar a refusé le paiement de ses factures échues relatives à sa consommation d’électricité et de gaz, malgré le fait qu’il ait bénéficié, à maintes reprises, d’un rééchelonnement de ses impayés.

 

La STEG souligne qu’elle a rétabli, le même jour, le gaz naturel après l’acquittement d’une partie de la dette et un engagement des responsables de l’hôtel de régler le reliquat dans les délais impartis.

 

D’après communiqué

Commentaires (11) Commenter
@benj
veritas
| 12-08-2017 00:01
Personne ne sait si c'est la poste ou les services de facturation qui sont en cause ? En tout cas le problème et bien réel.
Concernant erdf (ex Edf) est entrain de changer les anciens compteurs et meme la coupure en cas de Non paiement se passera à distance par manipulation informatique tout comme la relève du compteur mais il ne faut pas comparer l'incomparable les sociétés tunisiennes sont très en retard en matière de service le client pour eux est juste une vache à lait sans ce qui n'est pas le cas en Europe un client a tout les droits et plus de services .
Avant de couper l'électricité en France il y'a toujours un rappel de non paiement adressé au client malheureusement la Steg depuis quelque année n'envoie plus de rappel ou d'avis de coupure à ses clients et c'est tout le problème pour beaucoup d'abonnés.
PDG STEG DOIT DEMISSIONNER
Extra
| 11-08-2017 23:31
l'hôtel n'a payé , et la STEG est dans son droit, mais comment pense cette personne, ne voyez vous pas que vous touchez a la souveraineté de l'état , et cette dernière est entrain de faire de son possible pour attirer les touristes d'autres pays ,et voue avez l'audace de couper le gaz. il faut savoir qu'il y a un corps qui s'appel " JUSTICE" , ayez recours a lui, mieux que cette acte fait le buzz sur les médias
L'ANARCHIE ET LE LAISSER ALLER INSTAURÉES DURANT LA GOUVERNANCE DES TRAITRES DE LA TRIKA
Citoyen_H
| 11-08-2017 20:44

finirONT à terme par nous mener à une catastrophe sans précédent.
En effet, ces pecnots affamés congénitaux s'étaient exclusivement consacrés durant leur chaotique gouvernance, à se partager le butin de guerre, qu'étaient les caisses de l'état.

Cela va nous exploser à la gueule, incessamment sous peu, et ça va faire très mal.

Si les chameliers traitres imposteurs escrocs affamés n'ont pas récupéré le pouvoir bien qu'ils soient majoritaires à la chambre des députés, c'est parce que ils sont plus que conscients de la situation explosive, qu'ils avaient légué à BCE.

Ainsi, le jour ou ça arrivera, c'est à dire bientôt, ils diront haut et fort à leur parterre d'ignorants et d'idiots finis, c'est pas nous, c'est les autres.....

Continuons à danser avec la passivité, et ils ne nous restera plus que les yeux pour pleurer.








@Veritas : bientôt on va dire que c'est la faute de la poste !
Benje
| 11-08-2017 20:00
Soyons sérieux un usager qui ne reçois pas sa facture (peut être égarer par la poste ) doit s'inquiter et aller au guichet de la compagnie STeg payer sa facture car il'sait à quelle période elle doit arriver ! Mais ça c'es dans les pays cvilises et il ne faut pas quand même pas trop demander au tunisien !
L'EDF en France est entrain de changer les compteurs électriques pa des nouveaux compteurs intelligents alors plus pas besoin de relevée par des agents e surtout le courant est coupé sans intervention humaine çà se fait par par des relais télécommandes du siège de la compagnie alors gare à ceux qui ne payent pas leur factures dans les délais !
La STEG à mille fois raison
Givago
| 11-08-2017 19:50
Tous le monde est sur le même pieds d'égalité,que ces hôteliers qui ont bénéficier de beaucoups d'aide de l'état et de l'argent des contribuables soient plus responsable et payent leur factures ou ils ferment leur unités.il n'est plus question de laisser passer ces dépassements.
Avis de coupure
veritas
| 11-08-2017 17:46
La Steg n'envoie plus des avis de coupure comme les années d'avant et c'est un dysfonctionnement ,les factures de la Steg des fois ne sont pas distribués comme celle de T telecom et de top net et cela dure depuis des années les avis de coupure ou les lettres de rappel peuvent faire réagir le client en cas de non réception de la facture principale et cela peut éviter des désagréments pour tout le monde .
Rétablir l'avis de coupure et la lettre de rappel de non paiement .
Le professeur de droit avait raison
Felleg
| 11-08-2017 17:22
Juste faut-il ajouter que le boss faisait faire le sale boulot à ses petits employés. Un fellag qui voulait escroquer la STEG, ou comme on le dit dans la rue, il voulait la mordre.
@Kameleon78- il a des clients
Forza
| 11-08-2017 17:11
Plus que 900 selon l'article de BN d'hier et les employés sont sortis dans la rue pour réclamer le gaz et les touristes bien sûr n'étaient pas contents. Bon ils ont trouvé une solution. C'est malheureux mais beaucoup d'hôteliers font des prix sans calculer leurs coûts fixes, le remboursement des crédits etc. et puis demandent à l'état de l'aide. Il est temps de voir un organisme de control des unités hôtelières comme ces organismes en Europe qui contrôlent les finances par exemple des assurances pour s'assurer qu'elles ne font pas faillites, un organisme pour contrôler la solvabilité des unités hôtelières et une trésorerie saine.
Qu'en pensent les clients de l'hôtel?
kameleon78
| 11-08-2017 16:56
Un hôtel de tourisme à Sousse qui ne paie pas ses factures de STEG cela fait désordre dans un pays à vocation touristique. J'aimerais savoir s'il y a des clients dans cet hôtel?
Mille bravo pour la Steg
Jkilani
| 11-08-2017 16:24
La Steg à montre sa capacité de gérer les situations difficiles de canicule pendant plus de 20 jours ou la consommation à atteint plusieurs fois son pic. Ceci nécessite un grand effort et compétence malgré les mouvements de blocage de la production du gaz et pétrole. J'ai vécu en Algérie et dans des pays africains ou le coupées de courant sont fréquentes. Les Tunisiens doivent reconnaître cela et payer leurs factures à temps afin de bénéficier de ce confort qui n'est pas du tout disponible dans plusieurs pays. La Steg à mille fois raison de couper l'électricité à cet hôtel où souvent le propriétaire dispose de tout le luxe et s'en fout de ses engagements envers ses employés et ses factures.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration