Chez Tunisair, les charges du personnel augmentent !

Businessnews.com.tn | publié le 21/04/2017 15:23

 

La situation chez Tunisair est de plus en plus difficile, surtout avec ces retards répétés et devenus quasiment systématiques sur l’ensemble des destinations. Les chiffres de Tunisair concernant le premier trimestre 2017 viennent, dans une certaine mesure, confirmer la mauvaise posture du transporteur national.

 

Ainsi, il apparait que les charges du personnel à Tunisair ont augmenté de 7%. Elles passent de 40,872 millions de dinars au 1er trimestre 2016 à 43,793 MD. D’autre part, la ponctualité de la flotte a baissé pour passer de 53% à 47%. Une autre baisse notable est celle de la part de marché qui passe de 50,5% à 47,9%.

 

D’un autre côté, Tunisair enregistre une augmentation de 5% du nombre de passagers avec une augmentation des revenus du transport de 16%.

 

M.A 

Chez Tunisair, les charges du personnel augmentent !

publié le 21/04/2017 15:23

 

La situation chez Tunisair est de plus en plus difficile, surtout avec ces retards répétés et devenus quasiment systématiques sur l’ensemble des destinations. Les chiffres de Tunisair concernant le premier trimestre 2017 viennent, dans une certaine mesure, confirmer la mauvaise posture du transporteur national.

 

Ainsi, il apparait que les charges du personnel à Tunisair ont augmenté de 7%. Elles passent de 40,872 millions de dinars au 1er trimestre 2016 à 43,793 MD. D’autre part, la ponctualité de la flotte a baissé pour passer de 53% à 47%. Une autre baisse notable est celle de la part de marché qui passe de 50,5% à 47,9%.

 

D’un autre côté, Tunisair enregistre une augmentation de 5% du nombre de passagers avec une augmentation des revenus du transport de 16%.

 

M.A 

Commentaires (21) Commenter
Pas de réponse
Elkef
| 23-04-2017 17:17
Vol marseille tunis août 2016 retard plus de trois heures .Pas de réponse pour le remboursement!!!!!!!!!
La providence
Lynx
| 23-04-2017 08:08
TunisAir a toujours bénéficié de la clémence du bon Dieu.
Les syndicats ont ouvert les portes de l'enfer avec un personnel pléthorique, un rendement nul, et des charges qui explosent. On s'acheminait vers une faillite certaine. Mais voilà, grâce à la providence et à Mme Lamia Zribi, le Dinar est en chute vertigineuse, Du coup, puisque plus de 50% de la recette de TunisAir est effectué en Devises, le bilan de 2017 sera bénéficiaire de quelques dizaines de Millions de Dinars, et on criera victoire pour la bonne gestion des cadres valeureux de cette entreprise. Voilà comment un simple jeu d'écriture peut nous faire passer de l'enfer au paradis.
Finances délabrées, qui va payer ?
Icare
| 22-04-2017 17:36
Plus inquiétant que l'augmentation des charges de personnel, celles du carburant, en augmentation de 62,2% par rapport au 1er trimestre 2016. L'augmentation de l'activité est très inférieure à ce chiffre. Quelle est la raison de cette augmentation brutale ? Si elle doit se poursuivre, il y aura un impact très sévère sur les résultats financiers car les coûts de carburant, en 2016, étaient équivalents aux charges de de personnel. On ne serait donc pas près de voir Tunisair réduire son endettement, qui est maintenant supérieur à une année de chiffre d'affaires !!!
Tunisair très en retard ...
Icare
| 22-04-2017 17:17
... par rapport aux standards internationaux
Effectivement, on pourrait se réjouir de voir que la Cie nationale augmente son activité ... sauf que ses résultats sont encore très en deçà des standards internationaux : des appareils utilisés en moyenne 7h par jour alors qu'une low-cost les rentabilise plus de 10h, et un coefficient de remplissage moyen de 73,8% alors que les autres Cies sont au dessus de 80%. Il y a encore de sérieuses marges de progressions !!!
le chant du cygne
Monia
| 22-04-2017 16:24
euh, pardon de la gazelle
@takilas
Citoyen_H
| 22-04-2017 16:18


"Comme dans toutes les entreprises depuis la venue de nahdha. "

Allah yarham wéldik.
Ne cherchons pas midi à quatorze heures.
La puanteur destructrice des chameliers escrocs traitres imposteurs est omniprésente dans toutes les tares acquises depuis le sacrement de la brouette et du mulet.
Salutations.



Article exemple du pessimisme régnant
Forza
| 22-04-2017 13:05
qu'Echahed a critiqué et il avait raison. Au lieu de se concentrer ou au moins analyser aussi les cotés positifs comme l'évolution du nombre de passagers et du chiffre d'affaire (16%), on se concentre sur le natif. Même la diminution de la part du marché peut être interprétée positivement, elle est le signe du retour des compagnies étrangères et du tourisme (exemple les compagnies du Luxemburg ainsi que TUI et Thomas Cook de Belgique qui organisent de nouveau des vols vers la Tunisie).
le comble
afour
| 22-04-2017 10:54
les charges augmentent et les services diminuent c le comble de la mediocrite initiee par le ministre du transport
Tunis sol
JO
| 22-04-2017 10:48
Tunis air doit s'appeler désormais Tuis sol, vous abordre les charges et les augmentations de 5% mais vous avez peut être oublié que Tunis air risque d'être interdite par l'agence internationale de l'aviation civile à cause des milliers de plaintes des passagers dûes aux retards injustifiés des vols, des gens qui ont perdus leurs travail ou leur correspondances sans àetre indemnisés.
7oumet el 7ima
El Chapo
| 22-04-2017 10:28
Par patriotisme, il est plus que nécessaire de boycotter cette m...
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration