Ce qui se passe au journal La Presse est une honte

Businessnews.com.tn | publié le 03/05/2017 16:37

J’ai appris par la voie de Business News qu’une pétition circule à La presse.

Je rappelle que le meneur de toute cette action, l'ex directeur de la rédaction de la presse, a été limogé par la signature de la majorité des journalistes pour abus de pouvoir, incompétence et violences.

Une assemblée générale des journalistes de La Presse, tenue le 23 janvier 2017 l’a démis de ses fonctions de rédacteur en chef.

Mais lui n’a pas lâché prise, toujours aussi violent, aussi menaçant.

 

Son dernier exploit en date : il m'a attaqué le soir du 17 avril à la cité des journalistes à coups de grosses pierres dont l’une pèse au moins quinze kilos. Il aussi a donné des coups de pied à mon chiot. il a été convoqué le lendemain au poste de police. Le pv de police existe. Voyez comme ça vole très haut !

Si le nouveau pdg, l'ancien pdg et l'autorité de tutelle et à sa tête Mofdi Mseddi de la présidence du gouvernement, chargé du dossier, ne bougent pas le petit doigt, c'est qu'il y a anguille sous roche.

SI les autorités ont encore du pouvoir et de l'autorité, qu'ils mènent l'enquête.

 

C’est pour ces raisons qu’il a été limogé.

Maintenant, les journalistes de La Presse, qui ne se sentent plus en sécurité à La Presse, vont déposer plainte.

J’assume la responsabilité de chaque mot écrit ici et Je le jure, sur l’honneur que tous les faits que j’ai rapportés sont authentiques, témoignages et pièces à l'appui.

 

Lotfi Ben Sassi, Dessinateur de presse, journaliste et copy writer


*Ces échanges n’engagent en rien Business News qui ne fait que relayer les différents points de vue de toutes les parties

Ce qui se passe au journal La Presse est une honte

publié le 03/05/2017 16:37

J’ai appris par la voie de Business News qu’une pétition circule à La presse.

Je rappelle que le meneur de toute cette action, l'ex directeur de la rédaction de la presse, a été limogé par la signature de la majorité des journalistes pour abus de pouvoir, incompétence et violences.

Une assemblée générale des journalistes de La Presse, tenue le 23 janvier 2017 l’a démis de ses fonctions de rédacteur en chef.

Mais lui n’a pas lâché prise, toujours aussi violent, aussi menaçant.

 

Son dernier exploit en date : il m'a attaqué le soir du 17 avril à la cité des journalistes à coups de grosses pierres dont l’une pèse au moins quinze kilos. Il aussi a donné des coups de pied à mon chiot. il a été convoqué le lendemain au poste de police. Le pv de police existe. Voyez comme ça vole très haut !

Si le nouveau pdg, l'ancien pdg et l'autorité de tutelle et à sa tête Mofdi Mseddi de la présidence du gouvernement, chargé du dossier, ne bougent pas le petit doigt, c'est qu'il y a anguille sous roche.

SI les autorités ont encore du pouvoir et de l'autorité, qu'ils mènent l'enquête.

 

C’est pour ces raisons qu’il a été limogé.

Maintenant, les journalistes de La Presse, qui ne se sentent plus en sécurité à La Presse, vont déposer plainte.

J’assume la responsabilité de chaque mot écrit ici et Je le jure, sur l’honneur que tous les faits que j’ai rapportés sont authentiques, témoignages et pièces à l'appui.

 

Lotfi Ben Sassi, Dessinateur de presse, journaliste et copy writer


*Ces échanges n’engagent en rien Business News qui ne fait que relayer les différents points de vue de toutes les parties

Lotfi Ben Sassi
Commentaires (16) Commenter
Hors Sujet
ABC
| 08-05-2017 11:58
Même si je ne doute pas de la sincérité de vos propos, je ne vois pas ce que cela vient faire sur ce site. Un site de presse ne devrait pas relayer des « statuts » de personnes venant se plaindre et de bagarres de rues. Il y a déjà Facebook pour ça, pas la peine de polluer les sites d'information en plus.
Cordialement !
15 kilos !
tarzan
| 04-05-2017 23:34
Il a jete sur vous une pierre pesant au moins 15 kilos . Vraiment ? Vous etes muscles les gens de la Presse ! Exception faite des dessins minables et imbeciles avec lesquels vous avez faire subir au lecteur pendants de deccenies !!
Soyez précis
Hamilcar le démocrate
| 04-05-2017 16:59
@ BuisnessNews. Veuillez ,SVP, mettre une légende sous les PHOTOS !!!
Impossible de savoir qui est qui !!!
Le monsieur est 'il le journaliste ou l'ex PDG ????
Un peu plus de sérieux vous serais profitable( a nous aussi, les lecteurs!).
La Presse
TeTeM
| 04-05-2017 16:14
J'insiste sur le fait qu'il s'agit d'un conflit d'ordre privé entre deux personnes. Nous n'avons qu'une version à charge de l'un des protagonistes.

Non que je doute de la véracité de fait, mais ceci ne correspond pas à ma vision de la presse. Je suis pour la liberté de la presse n'en doutez pas.

En revanche, la meilleure manière de défendre cette liberté de la presse c'est que celle-ci soit de qualité et nous sommes très loin du compte !

Nous avons une presse qui est d'un niveau assez faible qui colporte un peu tout et n'importe quoi ! Il y a peu d'enquête, trop peu d'article de fond, que des brèves et des faits pas toujours bien étayé !

Comparez la presse Tunisienne avec des journaux comme Le Monde ou Le Figaro... c'est tout simplement incomparable...

Pour en revenir à cette affaire de La Presse, je ne dis pas qu'il ne faut pas en parler. Mais l'angle qui a été retenu n'est pas le bon. Et c'est la 2ème fois que @BN prend partie dans un conflit entre le caricaturiste et sa rédaction (la 1er fois était le choix de ne pas publier un dessin des Bokbok). A mon sens, il ne fallait pas lui donner la parole directement.

Le bon angle aurait été de rapporter des faits et d'interroger les deux parties prenantes afin que chaque lecteur puisse se faire sa propre opinion. Cela aurait aussi permis à la partie adverse de livrer sa version des faits... Toujours est-il que, compte tenu des faits qui sont rapportés, seuls la justice peut trancher ses points là.

On est plus dans un simple conflit de presse mais dans une tentative d'intimidation, voir de meurtre...
Si Lotfi je vous rappelle que c'est des sauvages ces nahdha.
takilas
| 04-05-2017 16:11
C'est parce qu'ils ont obtenu des voix grâce aux milices et les vendus, qu'ils croient qu'ils devenus des citadins et des civiques.
Or, il faut se rappeler que c'est des sauvages (msoufgines) et des incultes (jouhhal) qui viennent à peine de voir le monde moderne et les comportements civilisés, et qui pensent qu'à l'aide des arnaques et des connivences des elections, ils peuvent chasser les autres qui ne s'alignent pas à leur terreur et banditisme.
Et puisque ils viennent à peine de découvrir le monde civilisé, ils imaginent que ceux qui ont réussi au terme d'un labeur de dizaines de siècles, peuvent dans ce cas l'obtenir en quelques secondes.
@TeTeM | 04-05-2017 13:49
Mansour Lahyani
| 04-05-2017 15:46
Faits d'ordre privé ??? Non, désolé : tout ce qui touche à la presse sont d'ordre public ! Encore plus lorsqu'il s'agit du premier quotidien national ! Et ils se règleront devant la justice, si cette justice - ou qui pour elle - veut bien se débarrasser du traditionnel bandeau qu'elle a sur les yeux ! Mais, voilà : on ne veut pas l'en débarrasser... Ainsi, ce cher Lotfi n'a d'autre recours que de VOUS alerter par voie de presse, l'authentique!
Faits d'ordre privée
TeTeM
| 04-05-2017 13:49
Ces faits sont d'ordre privés et doivent se régler devant la justice...
bien voulu
ZEN
| 04-05-2017 09:40
Très honorable Mr Ben Sassi, les gouvernements qui sont passés, oeuvrent pour la destruction de la Tunisie.
Ils suivent les directives pour destruction : PURE ET SIMPLE !
Ces politicards imbéciles se serrent les coudes et mettent leurs pions un peu partout.
@Tekila
Papy
| 04-05-2017 06:18
C'est tres juste et tres pertinent ce que dit '' Tekilas '' , je domine ou je detruis pour y arriver . Point final .
Normal
Moez Mili
| 03-05-2017 23:50
Dans un pays dirigé par les bandits et les khouamjias
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration