Tunisie - Caricature 13 Janvier 2018

publié le 12/01/2018 19:59
Tunisie - Caricature 13 Janvier 2018

.



Commentaires (12) Commenter
prends
G D ID
| 14-01-2018 11:47
la bourse si tu y trouves encore quelque chose,à part le carnet de crédit de l'épicier du coin.
Triste pays
Nabgolf
| 13-01-2018 22:03
Bien caricaturé la situation. J'en suis certain que les milices d'enahdha sont à l'origine des braquages,des manipulations et de la mauvaise orientation des "soulèvements" de notre cher pauvre peuple. C'est le simple résultat de leur comportement arrogant et schizophrène!
@hathat
jobseeker
| 13-01-2018 14:22
..." Le gouvernement doit être courageux pour donner des instructions à l'appareil judiciaire de mener immédiatement des procès ...";
héhé l'ami, et quel type de courage faut-il pour contrecarrer la fameuse et "sacro-sainte"...indépendance du dit appareil
La stratégie des islamistes : détruire l'état
kameleon78
| 13-01-2018 14:18
Pendant la Troïka, les islamistes de la Nahda ont eu pour objectif principal de détruire l'état, pourquoi? Ils savaient qu'un jour ou l'autre, ils perdraient le pouvoir et que l'état qu'ils avaient phagocyté (sous la Troïka) changerait de main, donc on le détruit avant qu'il ne serve aux autres, c'est comme une armée assiégée qui détruit ses armes avant qu'elles ne servent à l'ennemi. Ce sabotage de l'état était méthodique et très bien pensé par les architectes de Nahda : Ghannouchi, Harouni, Bhiri, Laariadh, Goebbels, Goering, Spehr, Ben Salem, Hitler, Himmler, Eichmann, Bouchelaka etc.... :

1. On introduit une cinquième colonne avec des hommes qui auront pour objectif de renseigner le parti Nahda, c'est l'ennemi intérieur.

2. Détruire tous les documents compromettants qui pourraient servir au futur pouvoir des ennemis politiques des islamistes.

3. Préparer la revanche en créant des milices qui auront pour mission de semer le désordre (provocations, braquages, soulèvements ponctuels, meurtres...) afin de remettre la faute sur le pouvoir actuel, je vous rappelle que la Nahda ne se considère pas au pouvoir, elle le dit clairement qu'elle est du côté de l'opposition mais hypocritement elle participe au pouvoir avec des ministres, c'est une sorte de Cheval de Troie au sein de l'état.

Le langage des islamistes est double c'est leur marque de fabrique, ils sont hypocrites, cyniques, menteurs, manipulateurs, le peuple n'est pas dupe, il se vengera.
BRAVO !... Mais sur le pantin de droite.....
Larry
| 13-01-2018 13:33
... j'aurai mis la tête à Ghannouchi !
EXCELLENT !
TAW TCHOUFOU
| 13-01-2018 12:34
Tout est dit !
Merci Mr Ben Hamida pour cette caricature , oh combien réaliste !
Punir les voyous
HatHat
| 13-01-2018 12:32
On ne peut pas laisser des voyous faire des grabuges sans être inquiétés. Le gouvernement doit être courageux pour donner des instructions à l'appareil judiciaire de mener immédiatement des procès expéditifs à l'encontre des casseurs et des braqueurs indépendamment de leurs âges.
Geniale cette caricature
Forza
| 13-01-2018 11:31
.
Enfermer les islamistes Kwanjias la vie des Tunisiens reviendra en bonne santé
Abir
| 13-01-2018 10:32
C'est une bonne occasion,pour dire,si vous avez remarquez la traque,l'énervement et les visages pales suite aux événements de cassure et aux vols,elle se sentait inculper,et elle était pressée pour coller tout ça à son ennemi le FP,yakwa alihom Rabi!!!
TRISTE CONSTAT!
TMT
| 13-01-2018 09:45
Apres sept ans de révolution,il faut bien admettre que le résultat est bien maigre!
Il faut bien dire que le niveau de formation politique des tunisiens s'est avéré bien en dessous de la moyenne .. Aussi bien,si on peut leur trouver une excuse du fait des décennies vécues sous la dictature,par contre,on ne peut qu'accuser les soit_disants politiciens de tout bord d'avoir échoué lamentablement dans leurs missions d'encadrement,raison primordiale de construire une democratie sur des bases saines .
D'ailleurs le nombre effarent de partis politiques résume bien les choses.
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modèration