Tunisie - Caricature 12 Janvier 2018

publié le 12/01/2018 09:17
Tunisie - Caricature 12 Janvier 2018

.



Commentaires (1) Commenter
DES EXCREMENTS ROUMIS ONT DETRUIT LA TUNISIE !
JOHN WAYNE
| 12-01-2018 11:06
Dans Ezéchiel 4, il est écrit : « Tu mangeras des gâteaux d'orge, que tu feras cuire en leur présence avec des excréments humains. Et l'Eternel dit : C'est ainsi que les enfants d'Israël mangeront leur pain souillé, parmi les nations vers lesquelles je les chasserai. »
Ainsi Dieu voulait-t-il punir le Peuple Juif dans Jérusalem assiégée.
Et la question que les Tunisiens, considérés comme de véritables cerveaux par le FMI et autres institutions internationales, devraient se poser est la suivante :
Cette prophétie de l'ancien testament est-t-elle reproduite dans la destruction actuelle de la Tunisie ?
Oui selon mes études nocturnes effectuées de ma vétuste base anticoloniale du Bardo et si l'on considère que ce sont les beurres qui sont en grande partie responsables, avec les islamistes et les droits de l'hommistes bien sûr, de la déchéance actuelle de notre Nation.
Car il faut se poser la question élémentaire suivante : la haine des beurres c'est-à-dire des émigrés de deuxième génération Tunisiens vivant en France, a-t-elle comme origine le simple fait qu'un nombre significatif de leurs parents ont comme vocation de nettoyer quotidiennement les toilettes de Français, ce même peuple qu'ils détestent car ils ne sont pas musulmans et considérés comme de vulgaires impis ?
Ces mêmes parents aigris et exilés pour des raisons économiques de leur pays natal la Tunisie, ont-ils après de dures vies a l'exil dévouées a découvrir, visionner, nettoyer, et évacuer avec soins des excréments de Français des toilettes ou ils ont été confinés, projeté leur expérience fécale sur des progénitures innocentes et ce faisant créé des générations entières de délinquants, de gangsters, et de jihadistes qui devaient plus tard organiser des pogroms et des génocides en Syrie, en Irak, et en Libye ?
Dans ses ouvrages sur la théorie de la connaissance, Kant affirme que le « centre » de la connaissance est le sujet connaissant (l'homme ou l'être raisonnable), et non une réalité extérieure par rapport à laquelle nous serions simplement passifs. Ce n'est donc plus l'objet qui oblige le sujet à se conformer à ses règles, c'est le sujet qui donne les siennes à l'objet pour le connaître. Ceci a pour conséquence immédiate que nous ne pouvons pas connaître la réalité en soi (nouménale), mais seulement la réalité telle qu'elle nous apparaît sous la forme d'un objet, ou phénomène.
Et donc du point de vue épistémologique, cela nous pousse obligatoirement à se poser les questions métaphysiques suivantes :
Les excréments des roumis nettoyés des toilettes ou ont travaillé nos émigrés en France étaient-t-ils réels ?
Quelle en était la forme ?
Ces excréments impis avaient-t-ils comme arome le Jasmin ou était-ce simplement celui de l'ambre ?
Ces mêmes excréments sont-ils considérés comme étant Hallal par les penseurs d'Universités célèbres comme l'Université Islamique de Jeddah et ses prédicateurs pour qui la terre a la forme d'un berlingot de lait de nos usines STIL de l'époque de Bourguiba ?
Qu'elle était la teneur en Porc de ces excréments évacués héroïquement par nos Citoyens à l'étranger ?
Ces excréments contenaient-t-ils des débris de saucissons ou de fromage camembert ?
En adepte d'Emmanuel Kant et après maintes réflexions faites tout en sirotant un Johny Walker bien frappé, je suis ce matin persuadé que l'impact des excréments humains sur le destin de l'humanité est essentiel, et que dans le cas de la Tunisie, ce sont des excréments de roumis nettoyés par nos émigrés de première génération qui sont indirectement liés à la destruction Biblique de notre Nation.
Et je dirais même plus que les Tunisiens seront bientôt condamnés par Dieu à se nourrir exclusivement de casse croutes aux excréments humains.

JOHN WAYNE




Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modèration