Tunisie - Caricature 14 Août 2017

publié le 14/08/2017 09:17
Tunisie - Caricature 14 Août 2017

.



Commentaires (8) Commenter
2019
l'idiot du bled
| 15-08-2017 13:35
Siège éjectable
ça ne marchera pas cette fois ci
houda
| 15-08-2017 11:02
Il,nous a trempé en 2014
Belle Idée
Forza
| 14-08-2017 20:24
et ce ressort (je dirais un tremplin) est La promesse de l'égalité de l'héritage, histoire de remobiliser les 1 millions de voix des femmes. L'histoire va être mâchée deux années sans résultats et après les élections on la laisse tomber.
@kameleon 78
A4
| 14-08-2017 15:06
Bravo et merci.
@A4
kameleon78
| 14-08-2017 14:40
Je me permets de rajouter un couplet à votre poème à la fin :

Le vieux rêve de mourir président
Un cadeau d'adieu pour ses cents ans
Comme un enfant dans la cour des grands
Autour de Trump, Merkel et Macron
il lève un toast pour ses fans :
J'y suis, j'y reste pour longtemps
Béji veut seulement s'en sortir gagnant au présidentiel,pour son intérêt personnel!
MT
| 14-08-2017 13:51
Béji joue avec la politique comme ça lui convient,les femmes ont voulu un président net et n'est pas un président brut,c'est à dire les femmes ont voté pour lui pour ne pas avoir Gannouchi entre leurs pieds,lui il a fait le contraire,maintenant,il peut changer même la constitution,et tant que Gannouchi restera au pouvoir,après Béji il va tout nous retirer,et nous écraser en plus!!!!
En effet ...
A4
| 14-08-2017 13:36
LE VIEUX (2)
Ecrit par A4 - Tunis, le 12 Août 2017

Notre petit vieux est sénile
Il n'est plus du tout dans le coup
Il s'est montré très malhabile
En ne maîtrisant rien du tout
En s'entourant de gens débiles
Et de fistons à moitié fous

Le petit vieux est un vendu
Qui pactise avec le diable
Qui dévore le fruit défendu
Bien en cachette sous la table
Qui nous dessine des voies tordues
Aux désastres implacables

Il y va au pas des traîtres
Qui ne font jamais de cadeau
Qui ne pensent qu'à leur bien-être
En vous coulant votre radeau
Qui sont prêts à tout promettre
puis vous poignardent dans le dos

Il y va d'une main tremblante
Dans un gant de compromission
Avec une voix haletante
Nous balbutiant sa reddition
Amère débacle humiliante
Abandon et renonciation

Moi ma voix est partie au loin
Vers Jupiter ou Saturne
Pour cacher son amer chagrin
Avec des gens taciturnes
Sans discours de stupides babouins
Sans mensonge et sans urne

Ma voix à moi est bien morte
Comme meurent les espoirs trahis
Les feuilles que le vent emporte
Vers de noirs horizons haïs
Où l'on voit claquer les portes
Des coeurs de tristesse envahis

Une voix ça se cultive
Demande rêve et grand dessein
Mérite pour rester bien vive
Lueur d'espoir même lointain
Ma voix est à l'autre rive
Et vous en êtes l'assassin !
les tunisiens ont été trahis....
hadou
| 14-08-2017 12:13
Béji a detruit nidaa tounes et a fait alliance avec l'ennemi numero 1 de la tunisie,le dénommé rached guanouchi..Donc on ne votera plus beji et inutile qu'il fasse des manoeuvres pour se rattraper car on ne pardonnera jamais....
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modèration