Borhen Bsaïes : Nidaa Tounes est en train de renaître !

Businessnews.com.tn | publié le 19/03/2017 13:34

A l’occasion d’un déplacement à Monsatir le 19 mars 2017, en compagnie de plusieurs leaders de Nidaa Tounes dont Hafedh Caïd Essebsi, le nouveau chargé des affaires politiques du parti, Borhen Bsaïes, a déclaré que Nidaa Tounes était en train de renaitre.

 

Dans sa déclaration à Jawhara FM, Borhen Bsaïes a ajouté que c’est une renaissance qui doit l’éloigner de l’image d’un parti divisé et infiltré à cause de tiraillements entre différents camps. « En fin de compte, il existe un seul camp à Nidaa Tounes qui est celui du mouvement nationaliste », a-t-il ajouté. « Les tiraillements ont usé Nidaa Tounes et ont fait que le parti n’a pas subvenu aux demandes de ses électeurs », a-t-il renchéri.

 

M.A

Borhen Bsaïes : Nidaa Tounes est en train de renaître !

publié le 19/03/2017 13:34

A l’occasion d’un déplacement à Monsatir le 19 mars 2017, en compagnie de plusieurs leaders de Nidaa Tounes dont Hafedh Caïd Essebsi, le nouveau chargé des affaires politiques du parti, Borhen Bsaïes, a déclaré que Nidaa Tounes était en train de renaitre.

 

Dans sa déclaration à Jawhara FM, Borhen Bsaïes a ajouté que c’est une renaissance qui doit l’éloigner de l’image d’un parti divisé et infiltré à cause de tiraillements entre différents camps. « En fin de compte, il existe un seul camp à Nidaa Tounes qui est celui du mouvement nationaliste », a-t-il ajouté. « Les tiraillements ont usé Nidaa Tounes et ont fait que le parti n’a pas subvenu aux demandes de ses électeurs », a-t-il renchéri.

 

M.A

Commentaires (27) Commenter
@BN
yosra
| 21-03-2017 10:18
c'est la troisième fois que mes commentaires sont censurés, j'ai compris , bon vent.

B.N : Votre commentaire a été publié.
@ john wayne
yosra
| 21-03-2017 09:28
c'est quoi sdfgbh? tu te fous de la gueule du monde? tu tapes n'importe quoi sur le clavier et tu passes? à ce point ta folie des grandeurs t'emporte? tes phrases looongues sans fin et sans ponctuation, perturbées pour etre gentille te trahissent john wayne walla yé borhen bsaaiess moi je ne voterai plus jamais nidaa, encore moins maintenant que tu y es. Tu sais quoi, moi je suis une "orpheline de ben Ali", avant je t'aimais bien, tu étais celui qui, défendait mon pays des vautours, depuis ton retour post révolution je te trouve mentalement atteint, je ne sais si c'est à cause de la révolution ou si tu as toujours été comme ça, mais c'est lamentable.
PS/ je suis une citoyenne lambda, je ne te connais pas personnellement, je ne sais rien de toi, mais si je te reconnais c'est parce que tu n'es pas très futé.
Nidaa
Casual
| 20-03-2017 18:26
Nidaa est mort et enterre a moins que les Tunisiens soient dupes pour voter de nouveau en faveur d'arrivistes, corrompus et charognards de la pire espece qu'ait jamais connue la Tunisie
L'habit ne fait pas le moine
sdfgbh
| 20-03-2017 13:24
Les dirigeants actuels de Nidaa Tounes sont en train d'utiliser plusieurs arguments pour convaincre des personnes qui se sont retirés de Nidaa à réintégrer de nouveau leur parti.Ces personnes qui savent bien parler politique dans les médias vont essayer de convaincre les gens qui ont voté contre Ennahdha en 2014 pour continuer à supporter Nidaa en 2017 et peut être en 2019. Or il se trouve que ces personnes sont connues pour leur arrivisme et opportunisme.

Avec Bsaïes, les dirigeants de Nidaa lui ont peut être tenu le language que s'ils gagnaient les prochaines élections, les prochains ministres seront en majorité de Nidaa.Il n'a plus rien à craindre car Nidaa s'est entendu avec les partis de la Troïka pour enterrer tous les dossiers de mauvaise gouvernance du temps de Bourguiba, Ben Ali et de la Troïka. Avec le Cheick Ferid El Béji, ils ont tenu un autre language, celui de conserver les avantages socio-politiques que les politiciens religieux ont conquis depuis 2011 et qui sont supérieurs à ceux acquis pendant le règne de Bourguiba et de Ben Ali.

Ces deux présidents considéraient à juste titre que la majorité du peuple tunisien est musulman et ils ont construit des mosqués et favoriser la pratique de l'islam non politisé. En parallèle, ils ont favorisé le modernisme et le développement technique, scientifique et économique en Tunisie.Ces présidents ont compris que l'habit ne fait pas le moine et ils ont mis fin aux ambitions politico-sociales des islamistes.Depuis 2011, la majorité du peuple tunisien vient de constater que la politique intransigeante suivie par ces deux présidents contre les islamistes a permis de faire progresser la Tunisie qui est devenu un pays modèle pour les pays en voie de développement.Le risque de voir la Tunisie revenir vers l'obscurantisme existe encore par suite du clivage qui s'est produit dans Nidaa.

Ce clivage a trop duré et ne s'est pas résorbé par suite des ambitions politiques exagérées de plusieurs dirigeants fondateurs de ce parti.Les fautes commises par la Troïka a joué en leur faveur durant les élections de 2014.Les dirigeants de Nidaa ont promis de faire réparer ces fautes, mais ils ont manqué de courage pour le faire surtout que Ennahdha détient beaucoup de sièges au parlement et que les autres partis sur lesquels Nidaa a compté (Afak et Riahi)ne cherchaient qu'à avoir des postes ministériels dans le gouvernement. Afak s'est même aligné avec Ennahdha lors de la constitution de la première équipe ministérielle par Habib Essid.La base électorale de Nidaa est celle de la majorité des tunisiens y compris les destouriens.Depuis 2014, elle a conquis d'autres personnes qui ont vu que l'aasociation avec Ennahdha et Afak n'a fait qu'empirer la crise économique et politique. Alors, cette base est facile à reconstituer à condition d'en éloigner les dirigeants actuels de Nidaa qui se sont associés à Ennahdha pour des avantages personnels sans considérer l'incompatibilité de cette association dont ils viennent de s'en apercevoir lorsqu'ils ont vu qu'Ennahdha ne leur a rien donné en contrepartie.En effet, la crise économique et politique s'est aggravée depuis 2014.

fallait que les personnalités qui en ont fait parti s'en éloignent et laissent la place à des personnes qui ont fait partie des gouvernements qui se sont succédées depuis la révolution et qui déclarent ouvertement la guerre contre les partis qui utilisent le sentiment religieux des tunisiens pour l'amour du pouvoir et des postes ministériels et autres non pour le bien être et le progrès de la Tunisie.
Le messie OU..
Mouzal
| 20-03-2017 12:15
plutôt El Mehdi el montather? Car seul un miracle pourra relever Nidaa!
Dommage!!!
@Djo Borhene Bsayess un Leche-botes
La cause du peuple
| 20-03-2017 09:48
@Djo REVEILLEZ -VS
BORHENE BSAYESS -Leches-botes
La cause du peuple
| 20-03-2017 09:47
aptres que BORHENE BSAYESS offrir des complements pr le terroriste Rached Ghannouchi c le passage pr deteruire
Ce n'est pas convainquant
Givago
| 20-03-2017 07:11
Il dit ça pour se convaincre lui même mais la vérité est tout autre,maintenant il vàt nous débiter les mêmes rengaines d'avant les dernières élections,nous allons faire ça çi,nous allons faire ça là,et à l'arrivé on se retrouvera cocu pour la ènieme fois.Mr BSAÏS je n'est rien contre vous,mais ne remuez plus le couteau dans la plaie.
Éternel recommencement
Tounsi
| 20-03-2017 00:32
Borhen Bsaies médiocre comme a l'époque de Ben Ali se met au service de HCE, cette fois-ci il ne pourra plus sortir son excuse de qui pouvait dire non à Ben Ali, cette fois Il va de son propre gré vers HCE. Et encore une fois Il choisit le mauvais cheval. Les Tunisiens se sont mobilisés pour voter Nidaa pour chasser Nahda en plus avec la garantie que le nouveau président n'aura pas un règne de 23 ans maintenant que HCE joue au fils à papa, et a pris les rênes du parti, Nidaa sera le grand perdant des prochaines élections. Wait and see
le camelion
stevejobs
| 19-03-2017 22:17
toujours en support aux médiocres ...on lui aurait du donner la claque de sa vie à lui et a bien d'autres tellement ils ont suce le sang du pauvre peuple
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration