alexametrics
Dossiers

Biographie de Souad Abderrahim, 1ère femme Cheikh de la Médina

Biographie de Souad Abderrahim, 1ère femme Cheikh de la Médina

 

 

Pharmacienne de 53 ans, Souad Abderrahim a été élue, ce mardi 3 juillet 2018, à la tête de la Municipalité de Tunis lors des élections du conseil municipal de la ville, en tant que nouveau Cheikh de la Médina. Elle s’était présentée aux élections municipales de 2018 en tant que candidate d’Ennahdha.

 

En 2017, Mme Abderrahim intègre le bureau politique d'Ennahdha, même si elle ne se considère pas comme islamiste mais comme indépendante. Le 23 octobre 2011, elle est élue à l'Assemblée nationale constituante, en tant qu’indépendante représentant Ennahdha dans la circonscription de Tunis 2 où elle est tête de liste. Elle a été la présidente de la commission parlementaire sur les droits de l'homme et les libertés pendant son mandat.

 

Souad Abderrahim est née le 16 décembre 1964 à Sfax. Elle a obtenu son bac au lycée Khaznadar en 1983. Elle portait le voile pendant ses années d'études à la faculté de médecine de Monastir. Elle commence à militer et à rencontrer des activistes comme Ajmi Lourimi, devenu plus tard membre du bureau politique d'Ennahdha. Elle devient par ailleurs membre du bureau exécutif de l'Union générale tunisienne des étudiants (UGTE).

Son activisme avec l’UGTE, lui vaut non seulement des déboires au niveau de son cursus universitaire mais aussi arrestation et emprisonnement en tant qu'opposante du régime, surtout après le retrait du visa de l’UGTE en 1991. C’est à cette époque qu’elle abandonne le hijab. Ceci dit, elle parvient à obtenir son diplôme de pharmacie en 1992 et devient dirigeante d'un grossiste en produits pharmaceutiques à Tunis.

 

Mme Abderrahim est mariée et mère d'un fils et d'une fille.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

lario
| 05-08-2018 16:10
"Elle se considére comme indépendante" AH, mon oeil, Bourguiba t'a donné ton indépendance, l'éducation, la santé mais ton infidélité, ton ingratitude, ton égoisme ont pris le dessus, ton amour au sale profit ne durera pas, tot ou tard il faut attendre les jeune TUNISIENS qui se sont trouvés sur la touche , leur chomage augmente d'un jour à l'autre,le fléau de l'oisivité et du désespoir est le pire des fléaux, les investissements nationaux et étrangers font défaut, les gouvernements se suivent et les échecs se multiplient, ,il ne reste au peuple qu' un seul espoir :- c'est l'échéance de 2019, L'AVENIR NOUS DIRA ?

takilas
| 20-07-2018 01:08
C'est une mesquinerie cette biographie improvisée et pleine d'antiphrases.
Mais entre les lignes , on comprend que sn niveau dinstruction estvprecaire , quant à cette uestion de foulard , c'est unevhistoire risible, d'ailleurs tout est risible dans cettz biographie sans signification voire vide pouraspirer à un poste qui dépasse son niveau et qui n'a rien à vir avec sa derisoire formation ni ses faibles connaissances et devplus diamétralement opposées à la tâche qui lui a été confiée .
A ce point , nous allons assister à une cascade de mascarades.
La pauvre, quelle inhustice nahdha lui a fait subir.

Aymen
| 04-07-2018 13:00
Je comprends votre déception et vos réactions primaires nous arrangent. Vous etes incapables de faire une réflexion saine et votre haine vous a induit et vous induira toujours en erreur. Just continue blaming and nagling and leave us working hard

el manchou
| 04-07-2018 12:41
Le 5wenji est jébène, on n'a pas peur de vous et de vos pédo-dollars Qatraéliens.

veritas
| 04-07-2018 11:25
http://kapitalis.com/tunisie/2018/07/04/souad-abderrahim-1ere-femme-maire-de-tunis-le-coup-de-bluff-des-islamistes/

Aymen
| 04-07-2018 11:21
Votre haine envers cette élection démocratique nous arrange, parce que vous allez toujours voir les choses à l'envers et vous n'allez jamais pouvoir faire une réflexion saine. Nous avons réussis a mettre une femme nahdhaouia à la tête de la municipalité de Tunis, poste réservé auparavant à des personnes désignées pour faire taire les soit-disant 'beldia'. la caravanne avance et les..........et nous allons servir notre chere Tunisie. Prenez note, next step c'est Carthage, je parle pas de la municipalité bien sur

Bab ezzira
| 04-07-2018 10:20
Grace à des boites de communications Anglophones, et l'utilisation de l'image de la Femme, la Ville de Tunis est tombée entre les mains des barbares de la secte du Diable. Attendez-vous aux carnages sur les sites historiques de la ville de Tunis et leurs cessions aux Turques et aux Qataris. N'oubliez jamais que ces malfaiteurs ont envoyés nos enfants se faire tuer en Syrie pour le compte des sionistes et des anglo-saxons. N'oubliez jamais que ces frérots du diable nous ont ramené les pires terroristes en Tunisie pour prêcher et endoctriner nos enfants. N'oubliez jamais que les frérots de Satan ont introduit clandestinement les armes en Tunisie.
Grace à l'image feministe de Souad des you-you à l'indienne fêtent le cheval de Troie de la secte et oublie les diabolos qui se cachent derrière.
'?a me rappelle Abou Yadh lorsqu'il circulait librement à Tunis travesti en une NIKABE.
Encore une fois un grand Bravo à la bande à Mhissen, le vote utile a cette fois ci servi la chute de la ville de Tunis et vos amis diabolos.

el manchou
| 04-07-2018 09:52
Si ça se trouve elle porte une perruque au dessus d'un voile, comme le faisaient ses consoeurs en Turquie mais grâce à Merdogan elles peuvent désormais sortir leur voile au grand jour.

Cette Souad est une 5wenjeyya, il n'y a pas à dire, elle va appliquer à la lettre les ordres venus de la Kommandantur de Montplaisir.

BORHAN
| 04-07-2018 09:49
Certes, le processus démocratique "à la tunisienne" continue à s'installer et à fonctionner mais, malheureusement l'état des lieux dans ce pays est vraiment catastrophique.
Par conséquent, nous ne devons pas chercher à cacher l'arbre par la forêt.
Je le répète pour la énième fois: l'état tunisien est en faillite et l'avènement d'une vraie révolution est quasiment et potentiellement présent.
Personnellement, je ne reconnais plus la vie paisible dans ce beau pays où les valeurs héréditaires spécifiques à la Tunisie sont totalement bafouées.
Certes, j'étais un farouche opposant au bourguibisme, qui a détruit le pays durant plus de 50 ans, mais je ne peux admettre et accepter la destruction massive et méthodique de notre pays par une fausse élite politique qui se croit affranchie et intouchable et ce, depuis un certain 14 janvier 2011.
Ce cycle de libertés bâtardes et erronées doit cesser et à " la populace", ces "tfèchs" désignation chère à Bourguiba et à M'zali, de prendre /reprendre son destin en main.
Triste de mon pays.

sami
| 04-07-2018 08:00
C'est une 1ère, alors félicitations Me le maire !
Seuls comptent les résultats, car vs serez jugée sur pièce et personne ne vs fera de cadeau. Alors bonne chance !

A lire aussi

La loi concernant la déclaration des biens et de la lutte contre l’enrichissement illicite adoptée

18/08/2018 15:37
24

Suite à l’accord sur le temps scolaire et le retour au système des trois trimestres, signé, ce jeudi

19/07/2018 18:22
3

Pharmacienne de 53 ans, Souad Abderrahim a été élue, ce mardi 3 juillet 2018, à la tête de la

03/07/2018 15:33
15

Une pétition de soutien au rapport de la commission des libertés (Colibe), a été lancée depuis hier,

03/07/2018 10:07
7

Newsletter