Dossiers

Biographie de Radhouane Ayara, ministre du Transport

Radhouane Ayara était secrétaire d’Etat à l’Immigration et aux Tunisiens à l’étranger. Il vient d'être nommé aujourd'hui ministre du Transport.

 

Né le 15 juin 1968 à Béja, il est titulaire d’un master en droit et doctorant en droit. Cadre supérieur à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale depuis 1995, il est aujourd’hui administrateur général.

 

Il a exercé de multiples responsabilités au niveau local, central et à l’étranger au sein d’une mission diplomatique en Allemagne.

Professeur universitaire en droit international des affaires à l’Institut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse, il a été nommé Gouverneur du Kef depuis août 2015.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiéss le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Amilcar
| 07-09-2017 18:29
il faudrait un ministre à poigne avec une stratégie claire pour essayer de relever un tant soit peu un secteur économique et sociale à terre .Des chantiers colossaux
attendent ce monsieur:Tunis air la SNCFT la SNT le transport urbain ..etc
toutes ces sociétés sont en état de soins
intensifs souffrant de matériel vétuste ,de gréves à répétition et de sureffectifs
dus au recrutements massifs effectués par
la troïka et surtout ennahdha pour asseoir
son influence dans le pays.

Jilani
| 06-09-2017 23:26
C'est le grand succès de ce remaniement d'avoir enlève ce faux jeton un lèche botte et *** qui a ruiné Tunis air et tout le secteur du transport. J'espère que ce ministre aura un minimum de patriotisme pour sauver ce secteur et commencer par enlever ce PDG de Tunis air un *** qui risque de faire sauter toute cette société.

ABDOU
| 06-09-2017 18:03
C'est l'exemple meme du compromis politique au detriment (sur "le dos ") du citoyen et de l'interet general. C'est l'un des ministeres les plus techniques ou rien ou presque ne va. Deficits monstres des entreprises publiques avec un gouffre financier, pris en charge par le contribuable, une qualite de service catastrophique et on trouve le moyen de consacrer et maintenir la main mise de Nidaa. Cela ne peut se justifier que par la sauvegarde de l'interet de certains lobbies sur le transport en Tunisie au detriment du simple citoyen.

sabine
| 21-08-2016 18:12
Un chargé des immigrés!!! A quoi sert ce poste,les services rendus par hcine n'étaient pas canvaincant pour supprimer ce poste trop couteux sans rentabilité???? Par manque d'immigrés qualifiés, ils ont toujours recours au tunisiens de l'intérieurs

A lire aussi

Titulaire d’un Doctorat en Economie auprès de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Marouen

15/02/2018 22:40:00
8

Dans une note économique publiée ce mardi 26 décembre 2017, la présidence du gouvernement a présenté

26/12/2017 19:00
16

La version finale de la Loi de Finances au titre de l’exercice 2018, votée samedi 9 décembre au

12/12/2017 20:20
9

C’est une sorte de catastrophe qui s’est abattue sur les Tunisiens ce mardi 5 décembre avec la

06/12/2017 10:30
50

Newsletter