Dossiers

Biographie de Mohamed Zine el Abidine, ministre des Affaires culturelles

 

Mohamed Zine El Abidine est titulaire de trois doctorats en Esthétique et Géopolitique, en Sociologie Politique et Culturelle, et en Histoire et Sciences Musicales de l’Université Panthéon-Sorbonne.

 

Il est expert auprès de l’Unesco et Directeur des Instituts Supérieurs de Musique de Tunis et de Sousse. Il a publié de nombreuses publications scientifiques et était Directeur du Festival International de Carthage 2016.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiéss le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (8)

Commenter

Karkil
| 19-12-2016 07:25
En général les scientifiques soutiennent un seul doctorat puis publient dans des revues scientifiques. Ces articles ont plus d'importance que n'importe quel doctorat car ils sont lus par un plus large auditoire. Le ministre a l'air brillant on n'a pas besoin de cette information.

rz
| 29-08-2016 12:32
A voir sa programmation du festival de carthage 2016 (un fiasco et bidon) on peut deviner ce qu'il va pouvoir faire pour la Culture!

la de sablerose
| 25-08-2016 22:51
ou est-ce que nous pouvons lire les trois doctorats du ministre et quels sont les titres exactes, dates de soutenance? Bref ce qui est nécessaire pouvoir accéder à ces travaux

Famous Corona
| 25-08-2016 09:14
Avec tout mon respect pour l'artiste qu'il est, à juger le niveau de la programmation du festival de Carthage qui a crevé le plafond de la médiocrité et du populisme, je doute fort que MZA soit capable de secourir la culture dans notre pays qui ne cesse de sombrer submergée par la médiocrité que Bourguiba a combattu en préservant le prestige de ce festival. Depuis Benali, le festival a été squatté par des artistes de cabaret, et autres pseudo-artistes sans âme ni talent! Résultat: certains citoyens n'ont plus où aller dans ce pays avec pour seule issue voyager à l'étranger pour de ressourser....

artiste citoyen
| 22-08-2016 08:59
La Cité de la Culture,le Centre National des Arts du Cirque et du Spectacle Vivant , deux
grands projets fédérateurs ,certes ambitieux mais vitaux pour une Culture inventive de teneur et d'ambition universelles
La Tunisie ne doit pas céder au conformisme et au conservatisme .
Nôtre société a énormément besoin d'une Culture d'Ouverture de Dialogue,Audacieuse
et Inventive

chafik
| 21-08-2016 11:37
Un défi majeur Mr le ministre: Le suivi sérieux pour achever le fameux projet du cité de la culture.Plus la diffusion des arts dans la Tunisie profonde et les cités populaires/

arbia loudhaief
| 21-08-2016 07:41
Bienvenue mr le ministre Mohamed zone el abiddine,J'espère que vous soyez la personne juste qui puisse être à la tête du ministère de la culture et du patrimoine , la personne juste pour soutenir nos projets et encourager nos créations , la personne juste pour relever l'estime de l'artiste tunisien.
Toutes mes félicitations
arbia loudhaief

nja mahdaoui
| 21-08-2016 00:41
Toutes mes félicitations pour votre nomination à la tête de notre Ministère de la Culture et de la conservation du patrimoine - En espérant que votre expérience puisse contribuer à élever encore plus cet édifice de la connaissance des arts-et achever l'oeuvre entamée par Mme Rais Sonia Mbarek -Compliments et bonne étoile -Nja

A lire aussi

Titulaire d’un Doctorat en Economie auprès de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Marouen

15/02/2018 22:40:00
8

Dans une note économique publiée ce mardi 26 décembre 2017, la présidence du gouvernement a présenté

26/12/2017 19:00
16

La version finale de la Loi de Finances au titre de l’exercice 2018, votée samedi 9 décembre au

12/12/2017 20:20
9

C’est une sorte de catastrophe qui s’est abattue sur les Tunisiens ce mardi 5 décembre avec la

06/12/2017 10:30
50

Newsletter