alexametrics
Sur les réseaux

Les publications de Yassine Brahim sur le groupe Ya Gdim régalent les internautes

Temps de lecture : 1 min
Les publications de Yassine Brahim sur le groupe Ya Gdim régalent les internautes
 
 
Alors que ses apparitions sont devenues très rares sur la toile depuis qu’il a démissionné de la présidence d’Afek Tounes en octobre 2019, Yassine Brahim a trouvé un nouveau moyen de faire parler de lui. 
 
Sur le groupe Ya Gdim qui rassemble aujourd’hui plus de 500.000 membres, dont plusieurs personnalités de la scène politique, Yassine Brahim est un membre très actif. Ses publications, très commentées, les internautes qui ont perdu sa trace sur les réseaux sociaux.
 
Yassine Brahim y évoque son enfance et son adolescence, et ses souvenirs des années 80-90’s faits de passages chez le coiffeur du coin, des gifles de sa mère, des parties de foot dans le quartier, et de ses bizutages de jeune étudiant. Des publications qui suscitent les rires mais aussi les railleries des internautes. 
 
 
 
R.B.H







Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Tunisien
| 13-02-2020 09:19
Toute la population se fout de sa gueule.... L'antipathie personnifiée.

DIDON
| 12-02-2020 13:34
Regale c un grand mot... pas très sympathique ce Mr

Anti gueux
| 12-02-2020 11:23
Il n'a que ça à foutre après sa débâcle aux élections .Et dire que cette personne voulait être président de la république.Mon dieu ,quelle bassesses,quel niveau...Il est petit

Carthage Libre
| 12-02-2020 11:20
Avant Hier j'étais à un Fark ; j'ai vu la puanteur islamiste qui s'est installé durablement dans les têtes et les âmes des tunisiens. Le type "meddeb" qu'ils ont rapporté donne des leçons aux gens et fait de la politique en plein fark "le fond ezzaket est une bonne chose et Dieu veut ainsi, ceux qui le refusent sont des kafiroun" ; les gens, têtes baissées, voilées, acquiescent sans sourciller ; il enchaine avec la prière et des versets ; brabi dites moi, QUI va bouger le cul ou critiquer? Ils nous tiennent pas les couilles avec la "religion", trop puissante, qui habite les âmes ; ils ont réussi leurs coups les salopards de nahdhoui depuis leur retour sur notre sol.

A lire aussi

un site internet qui permet de dresser des arbres généalogiques et de rechercher des liens de

22/02/2020 11:04
4

....en a inspiré une autre : Seif Eddine Makhlouf.

21/02/2020 08:55
6

Le jour où tu arrêteras de penser avec ton derrière, tu deviendras peut-être une

20/02/2020 22:35
8

Le député indépendant, ancien Al Karama, Rached Khiari semble être fier de la séance d’audition

20/02/2020 20:58
4

Newsletter