alexametrics
BN TV

Hichem Snoussi : le directeur de Zitouna FM était au gouvernement Laârayedh

Hichem Snoussi : le directeur de Zitouna FM était au gouvernement Laârayedh

« Il y a 2 ans, nous avons envoyé une correspondance à Rached Ghannouchi pour l’informer que son parti est en train de mettre la main sur certains médias. Nous sommes disposés à publier cette correspondance. Nous avons également demandé à ce que son parti apporte son soutien aux médias qui appliquent la loi. Cependant, aucune réponse ne nous a été envoyée », a révélé Hichem Snoussi, membre de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica).

 

M. Snoussi, qui était de passage sur Shems FM aujourd’hui, jeudi 16 mai 2019, a également indiqué que l’actuel directeur de Zitouna FM était responsable de communication au gouvernement Laârayedh, avait par la suite travaillé dans le bureau de communication du mouvement Ennahdha et même parlé au nom de Rached Ghannouchi lors des congrès internationaux.

 

« Au cours de cette semaine, on m’a envoyé une demande pour qu’un président d’une municipalité, ayant été tête de liste d’Ennahdha au cours des précédentes élections municipales, puisse avoir les actions d’une chaîne de télévision », a-t-il révélé.

E.B.A.



Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

raspoutine
| 16-05-2019 18:44
que reprochez vous à la radio Zitouna

Mansour Lahyani
| 16-05-2019 16:50
Hadha mnen ejmal wouedhna... La réalité est beaucoup, beaucoup plus inquiétante que ça ! Quelqu'un évoquaint il y a quelques jours qu'Ennahdha possédait déjà sept stations de radio, ou était en train de finaliser cet empire contraire à toutes les législations...
Mais QUI arrêtera Ennahdha ?

fethia
| 16-05-2019 16:07
On applique la loi quand elle est de son côté et on fait la sourde oreille quand elle touche ses intérêts. Si la HAICA avait travaillé ainsi depuis sa création, je pense qu'elle aurait résolu beaucoup de problèmes et aurait mieux maîtrisé le paysage audio-visuel.

Mhayer Sika
| 16-05-2019 12:28

Pourquoi cet offensive médiatique tous azimuts entreprise par Hichem Snoussi & Co aujourd'hui que la HAICA est légalement dissoute et que tous ses membres doivent quitter.

Les membres respectables de la HAICA ne l'ont-ils pas quitté depuis belle lurette. Mme Rachida Ennaifer et M. Riadh Ferjani, et plus tard, plusieurs autres, n'ont-ils pas jeté l'éponge pour «protester contre la déviation de l'Instance de ses objectifs». Les membres actuels, qui eux ne sont, en définitive, que d'illustres inconnus, n'ont semble-t-il, pas eu le même courage.

Il faut chercher les véritables raisons de ces sorties médiatiques à répétition qui s'apparentent plus à un baroud d'honneur ailleurs. Ce sursaut de respectabilité tactique est une simple stratégie qui ne trompe plus personne. On brosse un portait de victimes pour attirer la compassion des crédules et naïfs de tous bords pour rester ad vitam æternam à la HAICA.

Pour rappel Hichem Snoussi & Co, n'ont-ils pas demandé à l'Assemblée (ARP) elle même finissante, que leur mandat soit reconduit. Bien sûr, ils ont pris leurs précautions pour bien choisir le moment : à la veille des élections tout juste.... Ils pensent que devant l'urgence, ce projet de loi passera en catimini, ni vu ni connu... On prend les mêmes et on recommence... Bien tenté ce coup magistral non. Appréciez le culot, la fourberie et la mauvaise fois'?'

On ne peut pas en vouloir à Hichem Snoussi & Co de s'agripper mordicus pour s'éterniser à la HAICA vu les avantages en tous genres qu'ils perçoivent en douce (salaires mirobolants, voitures de ministres, bons d'essence pouvant faire rouler un bataillon, voyages payés avec indemnités astronomiques pour assister à des sessions de formation vu leurs niveaux etc...)....

Que voulez-vous, ils ont pris goût au luxe, les pauvres, et tentent ce qu'ils peuvent pour faire durer le plaisir.

Cet énergumène ne peut en aucun cas être crédible. Aujourd'hui il est simplement en train de jouer son va-tout pour s'éterniser dans une institution dont le mérite d'en devenir membre, doit revenir à des personnes autrement plus qualifiées académiquement et d'une droiture sans faille'?'

Les larbins du type de Snoussi, n'ont jamais eu, ni le niveau, ni la droiture, pour faire part de cette institution. S'il y a été projeté, comme tant d'autres, cela n'était que le résultat de simples manipulations savantes, de compromissions de coulisses, et au final, un simple concours de circonstances.

Qu'ils ne viennent pas maintenant nous bassiner avec une virginité de dernière minute, retrouvée in extremis.

Mhayer Sika

tounsia2
| 16-05-2019 11:55
Veuillez lire SVP "En absence de toute réaction du gouvernement qui a montré qu'il est capable. . ."
Merci

tounsia2
| 16-05-2019 10:40
Cela fait un bon bout de temps que la HAICA se démène toute seule pour régler le paysage audiovisuel et obliger les chaines de télévision et de Radio à appliquer la loi.
En absence de toute réaction du gouvernement qui a qu'il est capable de réagir au quart de tour quand il le veut, on est en droit de penser que ce gouvernement laisse faire parce qu'il profite de cette situation.
montré

A lire aussi

Qualifiant le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taïeb, de

22/05/2019 12:38
1

Le coup d’envoi des festivités pour le pèlerinage de la Ghriba à Djerba (Médenine) a été donné ce

22/05/2019 12:06
6

Le conseiller auprès du chef du gouvernement chargé de la réforme fiscale, Faycel Derbel, a indiqué,

22/05/2019 09:31
2

Newsletter