alexametrics
BN TV

Yamina Zoghlami à Mohamed Boughalleb : On ne traite pas Ennahdha de « Farfouri » !

Yamina Zoghlami à Mohamed Boughalleb : On ne traite pas Ennahdha de « Farfouri » !

Un clash est survenu entre la députée Ennahdha, Yamina Zoghlami et le chroniqueur sur la chaîne Attessia, Mohamed Boughalleb, ce soir du lundi 8 octobre 2018, suite à un malentendu concernant un terme utilisé par le chroniqueur.

 

Tout a commencé lorsque Mohamed Boughalleb avait indiqué : « Je ne suis pas là pour assister à un débat où le Front populaire accuse et Ennahdha balaie devant sa porte pour en sortir « Farfouri » (un terme en dialecte tunisien qui veut dire porcelaine utilisé pour faire référence à la propreté de celle-ci, mais aussi un qualificatif désignant le sexe féminin dans un langage plus familier)».

 

Ce terme a suscité l’indignation de la députée Ennahdha, Yamina Zoghlami, qui a fortement contesté ses propos en clamant : « On ne traite pas Ennahdha de « Farfouri » ! ».

 

Un échange qui a été massivement partagé sur les réseaux sociaux, provoquant une vague de moqueries et de rigolade chez les internautes. 

 

S.H

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

Ghazi
| 09-10-2018 22:36
C'est mon analyse après 10 verres de Pastis :

« Je ne suis pas là pour assister à un débat où le Front populaire accuse et Ennahdha balaie devant sa porte pour en sortir « Farfouri » dixit Si Mohamed.

Wallahi 3ib ya si Mohamed:

Il fallait plutôt dire : « Je ne suis pas là pour assister à une chasse où le Front populaire tire sur les oiseaux d'Ennahdha, qui pique une crise en disant : « Ne tirez pas sur mes Zarzouri** »

"ZARZOUR (i)" Une espèce d'oiseau qui adore dévorer 'Ezzitoun' (Pas Lotfi Zitoun) ! le ( i ), c'est une allusion à la possession.

Une défonce (Défense) compréhensible, d'une 'HAJJA' convertie en mode robe vaticane, qui évoque les bonnes lurettes des années du cinéma 'El Hamra'.... Je m'arrête, je vais mettre un autre glaçon...

HatemC
| 09-10-2018 22:04
Quelle attardée mentale cette débile islamiste ... ***... la pauvrette qui la veut comme sa moitié ..***

Article 1: Tous les êtres humains naissent LIBRES et '?GAUX en dignité et en droits,

Or la loi Coranique stipule que les femmes sont des êtres INFERIEURS, leur témoignage devant une cour de justice vaut la moitié de celui d'un homme, elle n'ont pas le droit de se déplacer librement, ne peuvent disposer de leur propre personne, ne peuvent épouser un non-musulman, leur part d'héritage vaut la moitié de celle de l'homme, elles peuvent être légalement violentée par leur mari si celui-ci CRAINT ou ANTICIPE leur désobéissance, elle ne peuvent refuser ses avances sexuelles, elle ne peuvent quitter le domicile conjugal même si elles sont violentées, elles peuvent être répudiées à tous moments et n'ont pas en contrepartie le droit de répudier leur mari, elles sont tenues de partager leur mari avec d'autres épouses, elles ont l'obligation de se couvrir le corps au complet et ne rien révéler de leur épiderme ...

Comme je méprise ***... elles me donnent de l'urticaire ... HC

mansour
| 09-10-2018 18:24
un journaliste qui n'a pas pas froid aux yeux et aborde la question politique et morale les plus difficile pour éclairer l'opinion sur le monde politique pourri et incompétent qui nous gouverne

takilas
| 09-10-2018 17:52
Elle est habituée aux disputes dans les bains maures (hammams) ou pour retirer violemment des mains d'une chalande un habit sur l'étalage d'une friperie.
Celle-là fait de la politique ?! Kib sâad el âar au lieu de préparer les provisions de semoule "aoula" et d'être payée à la sueur de son front et ce piur soutirer l'argent (ragoût froid) de blanchiment. Cette pauvre enquiquineuse incarne bien les escroqueries de nahdha; en plus cela se voit qu'elle est impolie, arrogantebret vulgaire soit ***....
***. quelle gueule ! De dévoreuse !?.

Mansour Lahyani
| 09-10-2018 16:22
On ne traite pas Ennahdha de « Farfouri » ! Tu parles ! S'il y a un monde à qui appliquer ce qualificatif (que je ne connaissais pas encore), c'est bien Ennahdha et son entourage!

Ahmed
| 09-10-2018 13:10
Rien d'étonnant d'avoir ces résultats économiques.

abdo
| 09-10-2018 13:01
... on sera obligé de traiter "Y" de Daldouli."!
Vicelarde!!!

Justinia
| 09-10-2018 10:43
"Honni soit qui mal y pense"

Aby
| 09-10-2018 10:27
Ya madame yaatik aasida bel dhan fi sahfa farfouri fi nhar jemaa essbah. Gouli amin. Un fervent supporter.

vieux tunisien
| 09-10-2018 07:54
la mafia d'Ennahda a été constituée après la revolution par une bande d'opportunistes sur le dos des jeunes misérables qui ont osé défié le pouvoir de ben Ali pour réclamer un peu de dignité.
cette bande qui était déjà sur le starting block pour s"emparer du pouvoir en Tunisie, avec l'aide de la confédération internationale des frères musulmans était prets à tous pour être au pouvoir et assassiner tous les opposants qui se dressent devant leur chemin.
OR depuis l'assassina et Bel Aid et Brahmi, ont n'a rien vu de concrêt, la mafia islamiste qui était au pouvoir à détruit les dossiers d'accusation et tous les éléments de preuve.
Aujourd'hui, que le pays vit dans la lutte entre les différents clans, je doute qu'on puisse arriver à faire sortir la vérité car toute la chaine du pouvoir est gangrenée par la mafia islamiste et ses milices qui agissent dans l'ombre .
peut être que dans 50 ans, qu'on pourra voir la vérité comme pour salah ben Youssef et les opposants de Bourguiba

A lire aussi

Le député Machrouû Tounes, Hassouna Nasfi est revenu, ce vendredi 19 octobre 2018, sur les

19/10/2018 15:43
3

Après les inondations auxquelles la Tunisie à fait face ces deux derniers jours, le secrétaire

19/10/2018 09:15
5

Une vidéo filmée devant un collège à El Fahs (gouvernorat de Zaghouan), a été massivement partagée,

18/10/2018 21:22
21

Profitant de Sayarti Village, le premier forum thématique interprofessionnel de l'auto, la

18/10/2018 18:40
0

Newsletter