alexametrics
BN TV

Une étudiante burkinabè dénonce une agression raciste

Une étudiante burkinabè dénonce une agression raciste

 Image d'illustration. Copyright : François Bioche

 

La présidente de l’Association tunisienne de soutien des minorités (A9aliyet), Yamina Thabet, a dénoncé aujourd’hui, jeudi 17 mai 2018, l’agression raciste d’une jeune étudiante en architecture originaire du Burkina Faso.

 

Yamina Thabet a publié le témoignage de l’étudiante burkinabè, qui affirmait qu’elle a été agressée dans la région du Kram par des jeunes âgés de 18 ans. Ces jeunes gens lui ont jeté des œufs tout en se moquant d’elle.

La jeune étudiante indique qu’elle n’a pas réagi de peur d’être volée et assure qu’elle n’a pas porté plainte. "Je n'ai pas voulu porter plainte car on m'aurait dit que ce genre de chose arrivait à tout le monde et non uniquement à moi car je suis noire", a-t-elle dit.  Difficile en effet de savoir si l'étudiante a été visée à cause de sa couleur de peau étant donné que le jet d'oeufs est une pratique assez courante dans les milieux estudiantins. 

 

Chedly Souga, professeur de l'étudiante burkinabè, a publié ce matin sur les réseaux son témoignage en commentant : "C'est une honte indescriptible que j'ai ressenti... j'en ai pleuré du choc ressenti car hier soir même je m'acharnais à lui expliquer que les tunisiens ne sont pas racistes".

 

S.H

 

"

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (36)

Commenter

Monday
| 21-05-2018 09:08
En lisant tes commentaires (impolis et qui n'ont aucun niveau), je suis de plus en plus convaincus que "enti wallit tkhoj").

De quelle " interventions d'islamistes et d'esclavagiste tout comme tes frères barbu" vous êtes entrain de parler ? (si la barbe était un signe d'intelligence , la chèvre serait Socrate).

Apparemment vous avez un problème, d'abord avec vous même, ensuite avec l'avis de l'autre.

Alors pour votre propre gouverne, je ne suis ni barbus (bien que je n'ai rien contre, parfois même esthétiquement jolie), ni islamiste, mais lorsqu'il le faut je défende les valeurs qui ont fait de nous des tunisiens oui modérés, mais sans toucher aux fondamentaux de notre religion.

Maintenant ouvrez bien les yeux et relisez mon ancien commentaire, ensuite relisez les votre, ..vous voyez, la différence de niveau est flagrante!
(maintenant trêve de commentaires, je ne vous répondrai pas par plus que ça, car je sais que vous êtes un fanatique des polémiques (vous avez même la bassesse de taxer gratuitement les gens de l"lâche et hypocrite"), et autre chose enfin, soyez plus poli dans vos commentaires, si ce n'est par respect pour vous même, mais au moins par respect aux lecteurs et à B.N.)

1/3i
| 18-05-2018 20:39
être noir(e) en Tunisie est synonyme d'être victime de racisme. Le terme karla !!

Mais rassurez vous, le racisme ordinaire est envers toute personne non tunisienne. Moi même, je ne compte pls le nombre de fois où j'ai entendu : "sale Français rentre chez toi... on n'a pas besoin de **bip** comme toi CHEZ NOUS (notez le vocabulaire similaire à celui du FN). Mais dans mon cas, c'est toujours de la part de personne de la classe moyenne.. pas de personnes populaires venant des quartiers.

palme
| 18-05-2018 19:21
mon soutien totale contre ses gents racistes , défendez vous y'aura du monde à vous soutenir , courage !

Nephentes
| 18-05-2018 17:41
La destruction de Tunis restera un cas d'école de barbarie silencieuse et d'absurdité.

Lorsque l'on se remémore le centre ville de Tunis, de Sousse, de Sfax, de Bizerte dans les années 80 et que l'on compare avec leur état actuel, il apparaît qu'un mystérieux cataclysme s'est abattu sur ces villes et sur leurs habitants.

Ce véritable génocide culturel , contrairement à ce que pensent beaucoup de tunisiens, n'est pas sans conséquences.

On s'en apercevra trop tard, comme d'habitude.

En attendant le souvenir de ces avenues propres et arborées, ces parfums de géraniums, de roses et d'?illets qui fleurissaient dans les jardinières, , les robes élégantes,les safsaris blancs , les costumes impeccables des gentlemans restent gravés à jamais.

Forza
| 18-05-2018 17:11
Lui qui enchaîne les phrases racistes une après l'autre, tu n'es pas credible M. harki man.
Et l'autre Néfertiti ou Nephentes, les tribus du centre-ouest sont tunisiens depuis des milliers d'années. Les grands peres de la plupart des belidiyas sont turcs ou mamlouks, des nouzouhs d'il y'a 200 ans alors ne penses pas que tu es plus tunisiens que les Frechichs et les Ayaris, apprends d'abord l'histoire.
@Pan, merci pour votre histoire qui m'a fait rire.
Notre harki du site a l'apparence d'un Suédois (selon ses dires), un viking pur sang donc lorque vous rigloyez d'un tuinisien ...
Sinon tout le soutien a cette étudiante burkinabée.

HAtemC
| 18-05-2018 17:11
Je suis né à El Omrane dans la maison de mes grands parents paternels et grandi dans un quartier mitoyen Franceville, mes grands parents maternelles vivaient en plein centre de Tunis ... Avenue Habib Thameur ...

Les 2 quartiers cités plus haut étaient comme vous disiez bien entretenu, bien agencé et fleurie surtout la rue de mes grands parents à El Omrane ... paisible et tout le monde se connaissait et se respecter ...à France ville pareil que de belles maisons, aujourd'hui ces 2 quartiers ne ressemblent plus à rien, les anciennes maisons ont pratiquement disparu et l'anarchie des constructions ont défiguré ces quartiers ..

Pour ce qui est de l'Avenue Habib Thameur, la place de la monnaie, , le passage ... la capitale était belle ... en quelques années c'est devenu le foutoir complet .. le passage est devenu un coupe gorge ... la rue des salines j'ose plus y aller à cause du délabrement de cette rue, la place de la monnaie a été envahi par les étales anarchique et la saleté ... la place de la monnaie qui était le siège de la banque centrale était un quartier magnifique ... allez visiter le foutoir que c'est aujourd'hui avec l'envahissement d'individus sans aucun savoir vivre ... et je ne recommande à personne de sortir avec sa mère ou s'?ur, les noms d'oiseaux à chaque coin de rue ... des parents habitent Ariana ... en une décennie les construction anarchique ont gagné toutes les ruelles et avenues ... phénomène qui dévalue même le patrimoine des familles ... l'immeuble de mes grands parents est art déco, avec un hall d'entrée de toute beauté, rampe en fer forgé travaillé, l'ascenseur porte en fer forgé aujourd'hui en panne, façade magnifique, aujourd'hui l'immeuble est presque une ruine, et squatter par des familles nombreuses, mes parents à la mort de mes grands parents n'ont pas trouvé acheteur et le loue pour une bouchée de pain ... dévalorisation du patrimoine ... que faire on subit et voilà tout ... Cdt ... HC

Nephentes
| 18-05-2018 17:09
J'ai vécu moi même un épisode similaire

Je pense que vous sous-entendez que l'histoire est un éternel recommencement.

C'est probable, sur des millénaires.

Mais en trente années, un patrimoine inestimable a été massacré. Un patrimoine irremplaçable dont la disparition entraîne la notre..

Fait exemplaire , le statut des Noirs Tunisiens; certes le racisme a toujours été leur lot quasi-quotidien, mais auparavant il était dissimulé

Tout petit, je me rappelle qu' à proximité de la maison ancestrale se trouvait un vieux marchand de légumes secs Noir aam Tijani.

Il était parfaitement à son aise et respecté de tout le monde; il ne serait venu à personne l'idée de plaisanter sur sa couleur de peau; il était un Tunisois de vieille souche comme les autres point à la ligne.

Aujourd'hui ces Noirs sont des étrangers dans leur propre pays.

el manchou
| 18-05-2018 16:19
Après avoir été remplacés par les nouzou7, ceux-ci vont se faire remplacer par les étrangers, la roue tourne et le grand remplacement ne s'arrêtera jamais.

p.s : Yamina Thabet est la fille de Mondher Thabet, CQFD

Pan
| 18-05-2018 16:06
Cher HatemC, je pense que vous êtes fâché, et ce n'est pas bien de ma part, car je ne fais pas le ramadan alors que vous oui, je pense que vous avez faim et soif et donc vous ne tolérez point les anecdotes à jeun.
Juste pour que vous puissiez rompre le jeûne avec un bon appétit. Une histoire vraie veut dire une idée imagée, une parabole. Quant à cette jeune française, cher ami, il ne faut jamais dire à un marseillais qu'il est français, car il va se fâcher, bien qu'il ne fait pas le ramadan, car tout simplement il se considère marseillais et non français.
Donc cher ami, vous pouvez tisser avec moi le mensonge de mon histoire, et Sahha shribitik.

HatemC
| 18-05-2018 15:56
Qu'elle est la 1 ère ville arabe traversé par le Paris Dakar...

A lire aussi

A l’issue de la réunion du conseil de la Choura d’Ennahdha, Abdelkarim Harouni a tenu une conférence

27/05/2018 20:50
2

Le collectif #Fater a manifesté, ce dimanche 27 mai 2018, devant le ministère du Tourisme, soit à

27/05/2018 16:56
21

Le porte-parole du parti Ennahdha, Imed Khemiri a affirmé que le Conseil de la Choura tient au

27/05/2018 15:40
7

.Le secrétaire général de l’Ugtt (Union Générale des Travailleurs Tunisiens), Noureddine Taboubi a

25/05/2018 16:40
7

Newsletter