alexametrics
BN TV

Samir Dilou se livre à un lynchage frénétique des journalistes (vidéo)

Samir Dilou se livre à un lynchage frénétique des journalistes (vidéo)
Samir Dilou, ministre des Droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle s’est livré à de virulentes critiques envers les médias lors d’un meeting du parti Ennahdha à Bizerte, selon une vidéo diffusée sur le site officiel de la jeunesse d’Ennahdha. M. Dilou a commencé par affirmer être tout à fait à l’aise de pouvoir traiter de certaines questions «loin des médias!».
Il a, dans un premier temps, évoqué le fait que certains citoyens brandissaient des slogans tels que « Rien n’est plus sacré, que ma liberté », un slogan qu’il a qualifié d’erreur et même de péché. Il a affirmé qu’il n’y avait pas de liberté absolue et que «notre histoire, notre civilisation, notre religion et nos valeurs, sont toutes sacrées».

M. Dilou a, ensuite, évoqué la liberté d’expression et la liberté de presse, pour affirmer que ces libertés ne peuvent être absolues et que les journalistes, qui se permettent de critiquer les autres, devraient accepter d’être critiqués à leur tour. Il a ajouté que le gouvernement n’a pas du tout l’intention de donner l’occasion à certains de se racheter en l’insultant et que ces journalistes qui se disent révolutionnaires, ne sont autres que ceux qui profitaient des «festins» de l’ancien régime. Il n’a pas omis de préciser que ces journalistes traitaient les islamistes de terroristes et les traitent maintenant «d’ennemis de la liberté ».

Ces mêmes personnes, que Samir Dilou n’a pas nommées, ont des «dossiers ouverts», des affaires compromettantes et feraient n’importe quoi afin de «mendier ne serait-ce qu’une nuitée en prison, afin d’effacer leur passé et de se purifier de leurs péchés». «Ces journalistes, qui n’ouvraient la bouche que chez le dentiste, s’amusent maintenant à violer le sacré, dans des torchons, qu’ils qualifient de journaux, en ornant leur première par des photos de nudité et en utilisant des dizaines d’obscénités dans leurs articles», a-t-il ajouté sur un ton sarcastique.
M. Dilou a affirmé que le gouvernement se trouve, de ce fait, dans une situation embarrassante, car il ne veut pas offrir à ces opportunistes l’occasion de se montrer dans la posture de militants et de se refaire une nouvelle virginité, en utilisant la provocation.

Par ailleurs, et évoquant la visite du prédicateur Wajdi Ghenim, M. Dilou a rappelé que la Tunisie est ouverte à toute visite, que ce soit d’artistes, de sportifs ou encore de prédicateurs. Il a ajouté que les détracteurs de cet invité ont utilisé des déclarations anciennes concernant l’excision, une question qu’il n’a absolument pas évoquée en Tunisie. M. Dilou a insinué que certaines parties essaient délibérément d’amplifier cette visite. Il a affirmé, enfin, que « le gouvernement ne craint aucune intimidation et ne servira aucun agenda politique!».

D.M




Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Mohamed
| 22-02-2012 11:47
Cet homme n'arrive pas à croire qu'il est au commandes du pouvoir . Il devient complètement hystérique !!!

hafedh
| 22-02-2012 11:30
cher dilou, vous n'avez aucune idée sur la mentalité des tunisiens. c'est un peuple intelligent dans le sens ou ses besoins de son bas ventre sont satisfaits mais le jour ou vous ne pouvez pas lui satisfaire ses besoins il n'hésitera pas une seconde de vous envoyer vos ordures à la figure.
l'expérience qui date seulement de 13 mois avec zaba l'on prouvé. se sont peut être d'autres têtes qui vous applaudissent et vous suivent mais croyez moi nous avons la même mentalité.

libre
| 21-02-2012 15:35
la TUNISIE MODERNE INQUIETE LES WAHABITES ET LES SIONISTES...ALORS??? ISLAM COMME QATAR ET EMIRATS DU VENTRE ET BAS-VENTRE ...OU SOMALIE... OU CIMITIERE

james-tk
| 21-02-2012 15:26
Je commence à saisir la stratégie du nahdha,ce qui se passe depuis des semaines,notamment les violences commises des "sous marins"nahdhaouis,appelez-les ce que bon vous semblerait,salafistes,intégristes,islamistes...,car les faits sont têtus,et,depuis les incidents de l'AfricArt,Nessma,Université de Manouba,Zied Krichen,Attounsia...,pour ne citer que ces affaires ,nous démontre la passivité inquiétante et dangereuse n'est pas le fait du hasard,mais,c'est une stratégie secrète planifiée et exécutée par leurs hommes de deuxièmes couteaux selon la formule consacrée,avec la bénédiction d'ennahdha bien entendu !
Le message est clair : "Si ce n'est nous,c'est donc les salafistes",et,pardon à Jean, de la Fontaine de ce détournement !

Djo 17
| 21-02-2012 15:01
Un petit dictateur à la langue fourchue. Il profite des micros publiques et de son poste pour faire de la propagande à son pseudo parti et pense régler ses comptes par des phrases assassine, mesquine. Regarder l'autre face de la monnaie Dilou, elle est arrogante et peu civique. Il n'est plus crédible se sont les jusqu'au boutiste de Ennahdha qui font la pluie et le beau temps de ce mouvement intégriste maléfique. Dilou quelle corrida.

lecteur
| 21-02-2012 14:34
invité elzawahri pendant que vous y etes!!!
heureusement que les seals ont tué ben laden sinon il serait notre hôte.

momo
| 21-02-2012 14:05
les tunisiens ont ete dupes par ces integristes d ennahdha
vous croyez vraiemnt a la democratie avec eux mon oeil
vous allez voir ou ils nous emmenent ca sera pire qu avec zaba et avec lui au moins on avait pas ces terrosristes salafites

S.C
| 21-02-2012 14:04
à petit feu que ennahdha ne saura la maitrisée .Attention nahdhaouis ne croyez pas que vous êtes audessus du peuple

S.citoyen
| 21-02-2012 13:35
et les nations unies pour bâillonner ces gens venus du fin fond de l'histoire humaine et veulent appliquer des lois inspirées de la jahilia .La chariâa d'ALLAH ne dépasse pas qqs principes , tout le reste vient de l'homme qui a écrit des livres et des livres et tous ces écrits se contre disent

aba
| 21-02-2012 13:30
Des articles de ce genre font plus mal aux libéraux démocrates qu'au pouvoir en place!!!
Le discours de Mr Dilou peut être qualifié de modéré et comme tout citoyen, il a le droit de critiquer certains médias; A l'opposé les médias ont également le droit de critiquer le gouvernement. Cela fait partie du jeu.
Le journaliste aurait du se concentrer sur la procédure judiciaire que Mr Dilou a soigneusement évité de commenter.
Car dans cette affaire, ce qui est reproché au ministère de la justice c'est l'abus de pouvoir et le fait d'avoir mis en prison un journaliste pour une photo d'un mannequin dénudé.
BN comme d'autres médias dérapent de plus en plus souvent et font preuve de beaucoup de parti pris.
Ce n'est pas comme ça qu'on aide la démocratie.

A lire aussi

Le SUV compact de nouvelle génération Citroën C3 Aircross est actuellement disponible chez Aures

21/11/2018 16:30
0

Le conseiller municipal et président de la commission de vérification à la municipalité de Radès,

21/11/2018 11:32
7

Le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Samir Cheffi a

21/11/2018 10:07
3

A l’occasion des journées de l’entreprise qui auront lieu les 7 et 8 décembre 2018 à Sousse, le

21/11/2018 08:45
4

Newsletter