alexametrics
Dernières news

Agression de journalistes d'El Hiwar Ettounsi devant le parlement

Temps de lecture : 2 min
Agression de journalistes d'El Hiwar Ettounsi devant le parlement

 

L’équipe des journalistes d’El Hiwar Ettounsi a été agressée, par des sécuritaires, ce mercredi 12 février 2020, devant l’Assemblée des représentants du peuple.

 

L’équipe composée de trois journalistes Ali Mejri, Ines Ezzeddine et Walid Hichri. L’équipe était en train de préparer son intervention en direct devant le parlement.

Ils ont été agressés et conduits au poste de police de Bardo, après la saisie de leur matériel. Ils ont par la suite été libérés.

 

Après la libération de l’équipe, Ali Mejri est intervenu en direct sur le plateau « Tounes Al Yaoum » de Myriam Belkadhi pour revenir sur les raisons de l’incident.

« Nous étions en train de préparer notre intervention en direct, quand une patrouille sécuritaire est venue vers nous. Les agents nous ont demandé une autorisation de tournage. Nous avons présenté nos cartes d’identité ainsi que nos cartes de presse, tout en leur expliquant que nous n’avions pas l’autorisation dont ils parlent et que nous avions synchronisé notre intervention avec les agents sécuritaires au sein de l’assemblée ».

Ali Mejri explique que la patrouille a ignoré les explications des journalistes : « Ils ont saisi le matériel ainsi que la caméra. Nous avons été agressés et conduits de force au poste de police du Bardo. Toutefois, je tiens à remercier le chef du poste du Bardo ainsi que le chef de district qui ont rapidement réagi à cet incident, tout en présentant leurs excuses ».


 


 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

mansour
| 13-02-2020 19:23
à juger les autres qui cache son trouble et souffrance de ne pas donner l'image qu'il s'efforce de donner de lui même

Maxula
| 13-02-2020 17:45
"Madame Maya Ksouri (avec sa nouvelle coupe qui met ses beaux yeux et visage en valeur)"

Hum. . . on dirait qu'elle est l'objet de vos fantasmes sinon de vos désirs refoulés, non ?
Maxula.

Maxula
| 13-02-2020 17:39
Si je suis interpellé dans la rue par des agents de police devrais-je me sentir "agressé" !
Si jamais un agent me demande de présenter mes papiers d'identité, serais-je en droit de me considérer comme "agressé" !
Si j'ai envie d'aller manifester devant l'Assemblée et de filmer mes exploits en même temps, les flics n'auront pas le droit de m'en empêcher sinon je me considérerais comme "agressé" !

Et il se trouve que l'équipe de "Hiwar" ne se distinguait pas des autres citoyens aux abords de l'Assemblée, autrement que par des moyens techniques(*) largement à la portée de n'importe qui !
Comment dans ses conditions, et dans la pénombre du crépuscule d'un mois de février, distinguer une honnête équipe de "journalistes" sur un reportage en direct, d'une fine équipe(**) d'agents fourbes du Mossad qui prépareraient un attentat contre un élu quelconque, autrement qu'en embarquant tout ce beau monde en direction de la maison poulaga la plus proche pour vérifier tout ça ?

Alors, "interpellation" des plus banales dans un pays du tiers-monde des plus banals, ou "agression" des plus extraordinaires dans un pays qui ne l'est pas moins ?
A force de crier "au loup !", il finira pas sortir du bois !
Maxula.
(*) Caméras, micros, etc.
(**) Ou des sicaires sectaires qui s'apprêteraient à exécuter un contrat !

cesarios
| 13-02-2020 14:14
L a chaine ELHIWAR ETTOUNSI n'est plus la méme, on l'a obligée de changer d'orientation et de ligne de conduite, notre seul et unique acquis après le 11 JANVIER QUI EST LA LIBERTe D'EXPRESSION est en danger .et on le voit en train de s'amenuiser d'une année à une autre, nos décideurs politiques et en premier lieu ceux du parti ennahdha reculent dans ce domaine et se voient fermer progressivement les robinets de l'information et des médias; et tout deniérement des agents de la sécurité se sont comportés comme des barbouzes contre des journalistes parmi les meilleurs de notre chére TUNISIE , qui veulent gagner leur pain à la sueur de leurs fronts malgré les intempéries et les pires des conditions de leur noble métier si ingrate

Abir
| 13-02-2020 13:16
je commence à avoir de doute sur la couleur bleue et l'appartenance de cette Chaîne,si le patron est déjà enfermé ,vous continuez à caresser cette secte au sens du poil pourquoi?!

max
| 13-02-2020 12:44
Chez Mme Bel9athi, le patron, c'est Chakib Derouiche qui s'accapare honteusement les interventions sur cette chaine. Ennuyeux, intimidant et proislamiste inconditionnel. Les autres chroniqueurs ne sont hélas que des figurants qui peinent à arracher quelques minutes pour voir leurs d'arguments souvent entrecoupés en bribes par une pub ...
Et ca ne paye pas, au contraire. Donnez leurs un doigt, ils vous arrachent le bras.

lol
| 13-02-2020 10:45
La police agresse tous ceux qu'elle arrête mais Mariem n'en parle que quand il s'agit de ses propres journalistes.
L'?mergence de castes superieures en Tunisie se fait de plus en plus ressentir.
Bientôt la prochaine révolution qui emportera tout le monde

Tounsi-Horr
| 13-02-2020 09:01
Cette chaîne sème le trouble et la discorde entre les Tunisiens.
Il est plus que évident que ces journaleux sont chargés de mission auprès de puissances étrangères.
Il est plus que urgent de fermer définitivement cette chaîne de Télé

Abir
| 13-02-2020 08:35
Comme je l'avais dit aussi que la peur ne fait pas des hommes mais il fait des proies et Elhiwar paye sa peur de la secte

Abir
| 13-02-2020 08:31
Je n'arrête pas de demander à Belghadi de cesser de faire la lèche botte à Ennahda à travers Derwich qui nous casse la tête pendant une demie heure alors que les invités ou même Maya et Laamari ont toujours le minimum du temps alors que la majorité de Tunisiens qui suivent Elhiwar le font à cause de la présence de Laamari et Maya et ce ne pas pour ce hurleur Derwich ou pour Belghadi qu'on la voit tout à fait changer au profit de la secte , la peur oblige

A lire aussi

les élus, comme les ministres et leurs familles, ne sont pas concernés par les passeports

22/02/2020 21:39
0

La participation tunisienne a été organisée par l’APIA et des groupements interprofessionnels des

22/02/2020 19:25
2

Business News a appris de source digne de foi, que Hassouna Nasfi, secrétaire général de Machrouû

22/02/2020 16:51
12

l’intérêt de la Tunisie réside en un gouvernement d’union nationale mais nous avons échoué à en

22/02/2020 16:05
14

Newsletter