alexametrics
Dernières news

Rached Ghannouchi rencontre séparément Elyes Fakhfakh et Nabil Karoui

Temps de lecture : 1 min
Rached Ghannouchi rencontre séparément Elyes Fakhfakh et Nabil Karoui

 

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple et président du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi a rencontré successivement, ce mardi 11 février 2020, dans son bureau à l'ARP, le président de Qalb Tounes Nabil Karoui et le candidat à la primature Elyes Fakhfakh.

 

 

Les deux entretiens s’inscrivent, selon deux communiqués distincts, dans le cadre de la volonté de Rached Ghannouchi «à clarifier l’image autour de la composition du futur gouvernement et à rapprocher les points de vue entre les différentes parties prenantes».

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (10)

Commenter

A__Zut !
| 12-02-2020 13:08
R.G. a, il est vrai, deux casquettes: celle de Président de l'A.R.P. et celle, plus ancienne, de président du parti du Mouvement Ennahdha __dont les statuts lui imposent pourtant de se consacrer exclusivement à cette fonction; ce que, avec la passivité complice de Majless ech-Choura, il n'a pas daigné respecter.

Ce cumul de fonctions n'est pas sans poser quelques difficultés puisque, la même personne intervenant dans deux sphères d'action différentes où, notamment, les compétences, l'autorité et les procédures qui valent dans l'une ne valent pas forcément dans l'autre ou sont même incompatibles, il n'est pas toujours facile, eu égard aux circonstances, de se prononcer sur la qualité en laquelle R.G. agit. Sa plus récente visite en Turquie l'a bien montré, qui a conduit, pour le savoir, à rechercher et examiner quelques indices significatifs et probants (*).

Mais dans le cas présent de sa réunion, successivement, avec N.Karoui et E. Fakhfakh, il n'avait, à mon sens, le droit de les recevoir au Bardo en aucune de ses deux qualités. Pour deux raisons: l'une à cause de l'objet de la réunion, l'autre à cause de son lieu.

1__Le Président du Parlement R.G. n'a pas le droit de recevoir N. Karoui et E. Fakhfakh __ni quiconque d'autre__ pour "clarifier l'image autour de la composition du futur gouvernement" ni, encore moins, de "rapprocher les points de vue entre les différentes parties prenantes" aux consultations autour de cette composition. La raison en est simplement que l'article 89 de la "meilleure Constitution au monde", consacré au processus de formation du Gouvernement, ne lui fait aucune place dans ce processus. Et pour cause: cela aurait été incompatible avec le principe de séparation des pouvoirs.

Son chef de cabinet, qui fut pourtant Rapporteur général de la Constitution, aurait dû attirer son attention sur ce point pour l'en dissuader.

2__Le siège de l'A.R.P. est le siège d'un Pouvoir constitué et, à ce titre, il constitue un bâtiment public absolument neutre et interdit d'abriter d'aucune manière des activités partisanes. '? cet égard, même les activités que les parlementaires des différents partis peuvent y tenir ne peuvent l'être qu'au titre d'activités de groupe parlementaire parfaitement institutionnalisé et régi par le Règlement intérieur de l'Assemblée.(**)

Cette règle vaut pour tous les partis quelle que soit la qualité ou la fonction que leurs membres ou dirigeants puissent avoir par ailleurs, y compris dans l'?tat.

Sous cet angle, le président d'Ennahdha n'a pas le droit de recevoir quiconque en cette qualité dans l'enceinte de l'A.R.P. __et encore moins dans son Bureau sous la Coupole. '? quelque fin que ce soit.

Dans ce Bureau, en effet, et plus généralement dans les bâtiments du Palais du Bardo, il ne doit se considérer et l'être officiellement qu'en qualité de Président du Parlement tunisien, à l'exclusion de toute autre, les questions partisanes d'Ennahdha, même afférentes à l'action parlementaire, ressortissant alors forcément au président du groupe parlementaire de ce parti.

Dans cette même logique, N. Karoui et E. Fakhfakh n'avaient le droit d'être reçus ni, pour le premier, en qualité de chef de parti ni, pour le second, en celle de Chargé de la formation du Gouvernement.

E.Fakhfakh, qui quitte, pour la deuxième fois Dar Dhiafa pour rencontrer R.G.(***), confortant la fâcheuse impression qu'il avait déjà donnée de se mettre sous sa tutelle, a cette fois réussi la performance de contribuer avec lui à sérieusement malmener le principe de séparation des Pouvoirs.
_______________
(*) Dans les bulletins des médias turcs et Tunisiens, les communiqués et autres interventions du porte-parole d'Ennahdha,...

(**) Dans ce même esprit, même les journées parlementaires partisanes devraient être exclues de tenue dans les bâtiments de l'A.R.P.

(***) Après sa fameuse réunion avec N. Karoui au domicile même de R. G.

takilas
| 11-02-2020 19:23
On se rappelle comment il s'est agenouillé au sol lorsqu'il a appeis les résultats de élections législatifs ; quoique corrompues.

tounsi
| 11-02-2020 19:19
avec 500000 voix le berger ghannouchi est devenu le chef de 11 millions de moutons tunisiens

Microbio
| 11-02-2020 17:20
Un petit oiseau a volé vers le sud pour y passer l'hiver. Il faisait si froid qu'il a gelé et est tombé au sol dans un grand champ. Pendant que l´oiseau gisait là, la vache est passée et s'est vidée dessus. Allongé dans la merde de vache, l'oiseau a soudainement réalisé à quel point il faisait chaud pour lui. La merde de vache l'a ramené à la vie! L'oiseau s'est soudainement senti si bien qu'il a chanté pour exprimer sa joie. Un chat qui passait a entendu le chant et a décidé de découvrir ce qui se passait. En suivant la source sonore, le chat a trouvé un oiseau, l'a déterré et l'a mangé.

La morale de l'histoire:
1) Celui qui vous chie n'est pas votre ennemi.
2) Celui qui vous sort de la merde n'est pas votre ami.
3) Si vous vous sentez bien et au chaud, il est préférable de garder la bouche fermée.

Sidi Bou
| 11-02-2020 17:18
Si Ghannouchi croit qu'il veut jouer le rôle de Si Béji ,Dieu le bénisse, il n'a pas ni l'étoffe,ni le charisme et ni la crédibilit.
Allah ihlekk Nabil Karoui.

Amilcar
| 11-02-2020 17:11
Obsequieuse de Fachfach...

Pas très loin à un baise-main à son altesse Le cheikh, Qui lui se tient droit et hautain..

Attention mon p' tit gars t as intérêt à me donner de bonnes nouvelles .
SINON! ...

Chef de gouvernement!!! On est mal barré..

Il faut la dissolution de toute cette mascarade..!



Fakhfakh ne peut pas être la solution
| 11-02-2020 16:58
Karoui est un entrepreneur qui a réussit et il a aussi réussit en politique.

Fakhfakh est un éternel perdant .

Karoui avec son programme qui consiste à aider et intégrer les plus démunis est l'homme de la situation.

Fakfakh n'a aucun programme.
Un gouvernement avec des antagonistes qui ne s'entendront jamais .

Abir
| 11-02-2020 16:57
L'autre imbécile Kahk2 devant l'imbécile Keriji,il ne lui manque qu'à lui baiser le front,quel misère !

Le marseillais
| 11-02-2020 16:15
Les dépravés de la politique, j ai l impression de voir Petain serrez la main a Hitler

Maryd
| 11-02-2020 16:10
Fakhfekh , l'incognito sans le moindre député qui le défend vraiment ou l'appuier politiquement veut pourtant mener la danse !!
Mais , il ne faut pas rêver .
Keriji , le fait tourner en bourrique depuis le début .
Maintenant , il commence a bien comprendre qu'il n'a aucune chance de passer sans la secte d'Ennakba de la Tunisie .
Alors , nos malheurs ne sont pas fini ou plutôt ils vont redémarrer de plus belles .
La secte s'ensort avec 7 ministres de sa première ligne et plus de 10 pseudo indépendants mais ayant une affinité pour la secte pour ne pas opposer de véto a Fakhfekh .
Alors que même les ministres de la justice et intérieurs ne pourrons jamais remuer les dossiers compremettants cette secte .
Alors , maintenant la secte de kheriji est devenu la plus révolutionnaire de tous et kheriji continue à jouer avec la nouvelle marionnette de Fakhfekh , mais alors là vraiment comme il veut .
Comment peut il espérer mieux , mais où est l'intérêt des Tunisiens dans tous cela si ce n'est sous les bottes de cette secte depuis 2011

A lire aussi

les élus, comme les ministres et leurs familles, ne sont pas concernés par les passeports

22/02/2020 21:39
0

La participation tunisienne a été organisée par l’APIA et des groupements interprofessionnels des

22/02/2020 19:25
2

Business News a appris de source digne de foi, que Hassouna Nasfi, secrétaire général de Machrouû

22/02/2020 16:51
12

l’intérêt de la Tunisie réside en un gouvernement d’union nationale mais nous avons échoué à en

22/02/2020 16:05
14

Newsletter