alexametrics
Dernières news

Ghazi Chaouachi dans la poche de Iyed Dahmani

Ghazi Chaouachi dans la poche de Iyed Dahmani

 

Le député et ancien secrétaire général du parti Attayar Ghazi Chaouachi, tout comme les membres dirigeants de son parti, et à leur tête Mohamed Abbou, sont unanimes pour défendre la réforme du code électoral et l’exclusion de Nabil Karoui des prochaines élections.

Jusqu’à aujourd’hui, ils ont pourtant toujours été au devant de la scène pour défendre la démocratie et ses principes. Ils ont toujours défendu les islamistes et les communistes quand Zine El Abidine Ben Ali les a exclus de la scène politique en usant des mêmes prétextes : ils manipulent l’opinion publique en exploitant la foi et la misère des gens. Aussi bien Nabil Karoui que Olfa Terras adoptent la même méthodologie que les islamistes pourtant, à la différence que les uns utilisent les médias et que les autres utilisent les mosquées.

Derrière le masque de défense des principes démocratiques et cette politique de deux poids deux mesures, il y a le lobbying gouvernemental qui a bien joué.

On apprend ainsi qu’Iyed Dahmani, ministre chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, a réussi à convaincre les députés d’Attayar un à un d’adopter la réforme. Hier, jeudi 13 juin, il a eu un très long tête-à-tête avec Ghazi Chaouachi à l’étage du parlement pour le persuader de faire bloc, avec les autres députés islamistes et de Tahya Tounes, et de contrer le danger Nabil Karoui. C’est à l’issue de ce tête-à-tête que la consigne a été donnée aux autres membres d’Attayar de faire bloc pour défendre, avec tous les moyens possibles, la réforme quitte à user du même verbiage que Ben Ali quand il parlait de défense de la démocratie et de la nécessité de contrer les ennemis de la démocratie et les tricheurs.

 

R.B.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Abir
| 14-06-2019 13:16
Lelletkom Abir moussu et qui est toujours fidèle à ses principes, vous pose une question et une remarque, comment vous acceptez un projet de loi qui blanchi Ennahda pour les valises des dollars qu'elle a reçu pour les élections pendant huit ans et fonctionner seulement qui recevait de l'argent juste un an avant les élections 2019 !? Et vous nous dites que vous êtes des propres et démocrates ! Ennahad vous brûle tous ceux qui sont au pouvoir y compris elle et les adversaires en acceptant ses magouilles

Battal
| 14-06-2019 12:35
Les traitres du peuple s'unissent pour allonger leur séjour dans cet écurie de dépotés.
FARDA W LKAT OKHTHA

Patriote
| 14-06-2019 11:33
Ils nous ont cassé la tete et les cou*** pour se placer protecteur de révolution et de démocratie pour enfin défendre une loi d'exclusion pure et simple dans la malhonnête la plus absolue pour garder leurs siéges..Je préfére de loin le systéme de Zine Abidine Ben Ali à ces clows avares avec la dictature dans les deux cas...Au moins Ben Ali a donné à la Tunisie la prospérité et le développement économique et la paix sociale...Aujourd'hui on est bien dans une dictature avec la miséré, la pauvreté et en plus l'islamisation du pays...Cette révolution n'a été qu'une pourriture de poubelle et une erreur fatale qui va nous coûter au moins 50 ans de notre vie et la vie des prochaines pauvres générations...Si j'étais un jeune j'aurais fuit ce pays par tout les moyens possible.

mansour
| 14-06-2019 11:31
quand ils ne sont pas capables d'organiser des élections démocratiques de base avec l'égalité de tous pour des élections libres et concurrentielles traduite par la règle : un homme, une voix

A lire aussi

4 vols seront programmés chaque

17/06/2019 12:25
0

L'ancien chef du gouvernement, Hammadi Jebali, s’est exprimé aujourd’hui, lundi 17 juin 2019,

17/06/2019 10:44
0

L’actuelle présidente de l’Association des intermédiaires en bourse (AIB) et secrétaire générale de

17/06/2019 10:18
0

Chafik Sarsar, ancien président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a

17/06/2019 09:41
2

Newsletter