alexametrics
Dernières news

Jean-Pierre Raffarin : il aurait dû y avoir un partenariat UE-Tunisie pour le plan Juncker

Jean-Pierre Raffarin : il aurait dû y avoir un partenariat UE-Tunisie pour le plan Juncker

« Aujourd’hui, il n’y a pas beaucoup de bonnes nouvelles. De mon point de vue, il y a deux bonnes nouvelles. D’abord, le consensus sur le fait que les femmes ont un rôle important à jouer et ça c’est l’exemple tunisien. Je pense qu’il y a un exemple tunisien à reprendre : l’émergence des femmes non seulement dans le débat politique mais aussi dans le débat social. Ensuite, il y a aussi l’importance de protéger la planète. On est tous en charge d’une planète qui s’abîme », a déclaré l’ancien Premier ministre français, Jean-Pierre Raffarin.

 

L’invité de Wassim Ben Larbi, qui était de passage à « Expresso » sur Express FM ce jeudi 13 juin 2019, a également estimé qu’il aurait dû y avoir un partenariat Union européenne (UE)-Tunisie sur le plan Juncker et qu’il faut augmenter la préoccupation tunisienne dans la conscience européenne.

Pour rappel, le plan Juncker, connu aussi sous le nom de « Plan d’investissement pour l’Europe », a 3 objectifs, à savoir : éliminer les obstacles à l’investissement, apporter une visibilité et une assistance technique aux projets d’investissement et mieux utiliser les ressources financières.

« Je crois beaucoup en l’avenir de la Tunisie qui a des atouts considérables. Il est clair que l’avenir de la Tunisie dépend de l’avenir de l’Algérie et de la Libye. Je reviendrai au mois de  juillet pour une action très importante que nous avons engagé sur les questions de formation professionnelle pour aider les jeunes tunisiens. La Tunisie n’est pas un petit pays qui se cherche. C’est plutôt un pays qui cherche à valoriser ses ambitions », a-t-il conclu.

E.B.A.


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

URMAX
| 14-06-2019 00:19
... mais je ne crois plus en l'avenir de l'Europe en tant qu'Union. Les entreprises manufacturiered quittent progressivement la majorite du continent (a l'exception de quelques rares pays) pour des contrees a main d'oeuvre tout aussi qualifiees, bien moins cheres et travaillant plus .... pas 35 heures par semaine avec des syndicats ... !
En 1970, la France et la Belgique comptabilisaient respectivement 9 et 3 chantiers navals lourds (pas ceux de bateaux plaisanciers). Aujourd'hui, ces chiffres sont passes a 3 et 1.
Les autres ont files en Asie du Sud-Est vers le debut des annees ' 90.
... Un partenariat avec une ou des contrees industrialisees et developpes dont la pereneite de la stabilite socio-economique n'est pas / plus garantie, comporte bien plus de risques a un pays en developpement, que d'hypothetiques avantages.
ILs vont nous pomper et nous vider jusqu'au squelette.

Abel Chater
| 13-06-2019 13:51
Ces politiciens français qui prennent la Tunisie pour leur sac de frappe, où ils s'entraînent à chaque fois qu'ils montent sur le ring de nos contrées. Ils nous ont volés et appauvris durant les 75 années de leur colonisation barbare. Ils nous ont massacrés à Bizerte. Ils nous ont imposé leurs deux dictateurs déchus Bourguiba et Ben Ali durant de longues 55 années. Ils nous escroquent nos propres terres, qu'ils nous revendent en monnaie sonnante au nom de la «propriété des étrangers» (milk el-èjènib) que Bourguiba leur offrit pour l'aider dans son putsch contre le Bey, bien qu'elles ne leur appartiennent nullement. Ils sont les seuls à avoir une ambassade en forme de l'une des plus moches et des plus laides casernes de ce monde, en plein centre de la capitale Tunis, pour nous rappeler la force coloniale qui nous occupe encore notre pays la Tunisie. Ils nous imposent d'honorer notre propre bourreau le non-regretté Charles de Gaulle, qui ordonna le massacre de plus de cinq mille Martyrs tunisiens à Bizerte, sur nos plaques de rues, par ces macabres plaques «Rue Charles de Gaulle», au lieu de les appeler au moins «Rue du génocidaire bourreau de Bizerte». Ils ne laissent aucun pays arabe et musulman, nous aider à nous en sortir de leur prison coloniale. Eux, ils viennent en Tunisie depuis leurs HLM, sans visas pour nous appauvrir notre caisse de compensation, mais ils nous interdisent d'aller chez eux en France sans un visa, qui nous coûte les yeux de la tête et qu'ils haussent le prix davantage, pour nous appauvrir de plus en plus.
Puis nous revient un tel clou rouillé comme cette caricature de Jean Pierre Raffarin, pour nous rabâcher son ancien disque usé de colonisateur arrogant et hautain. Il nous félicite pour la liberté de nos femmes, dont la France use plutôt dans la prostitution, que pour autre chose.
J'attire l'attention des Tunisiens, que le «gouvernorat» ou «Bundesland» de la Bavière en Allemagne, compte à lui tout seul une démographie de 25 millions d'habitants. Si on prenait tous les 8 millions de Tunisiens et qu'on les éparpille en Bavière seulement, personne les remarquera.
Donc, ne vous laissez pas manipuler par les mensonges des Français. Ne lâchez pas du lest du côté de nos frères les Arabes et les Musulmans. Eux-seuls nous veulent du bien. Les Français ne sont que nos sangsues de toujours, qui nous appauvrissent sans scrupule. Ils paient leurs Harkis tunisiens pour leur faciliter leur tâche. Parlez concrètement avec les Français. Dites-leur de cesser de parler dans le vide et de nous tambouriner leurs fausses félicitations. Nous n'avons pas besoin de leurs félicitations de faux-jetons. Nous avons besoin de positions concrètes. Cessez de nous appauvrir et cessez de nous considérer comme l'une de vos colonisations.

Gg
| 13-06-2019 12:07
Un plan Raffarin-Juncker, ça veut dire:
Réduction des salaires
Coupes sombres dans les services sociaux
Démantèlement des services publics
Ouverture à la concurrence mondiale la plus sauvage

Loti BC
| 13-06-2019 10:50
Bravo Mr Raffarin; vous êtes un amoureux de la Tunisie; j'espère vous voir vous voir devenir un conseiller du " gouvernement"


A lire aussi

L'ancien chef du gouvernement, Hammadi Jebali, s’est exprimé aujourd’hui, lundi 17 juin 2019,

17/06/2019 10:44
0

L’actuelle présidente de l’Association des intermédiaires en bourse (AIB) et secrétaire générale de

17/06/2019 10:18
0

Chafik Sarsar, ancien président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie) a

17/06/2019 09:41
2

« offrir aux entrepreneurs une plateforme pour agrandir et accélérer leur travail

16/06/2019 21:38
0

Newsletter