alexametrics
Dernières news

Amor Mansour : Je n’ai pas l’intention de me présenter aux élections de 2019

Amor Mansour : Je n’ai pas l’intention de me présenter aux élections de 2019

 

L’ancien gouverneur de Tunis et de l’Ariana et ancien ministre de la Justice, Amor Mansour a affirmé que son initiative citoyenne n’est en rien un mouvement dont il souhaite devenir le leader, mais un rassemblement autour d’idées et de propositions.

 

Lors de son intervention ce mercredi 17 avril 2019, sur Mosaïque Fm, Amor Mansour a ajouté que l’initiative citoyenne T7arrek (NDLR : Bouge en français) ne s’articule pas autour de sa personne et que si les adhérents y sont un jour nombreux, ils pourront décider de faire de la politique, de présenter des candidats aux élections, ou pas.

 

« Je ne pense pas qu’il soit aujourd’hui primordial d'envisager de devenir président ou d’occuper un siège, après tout, que peut faire un président aujourd’hui ? C’est le système qu’il faut revoir pour que des choses puissent être faites. Je n’ai pas l’intention de me présenter ni à la présidentielle, ni aux législatives cela dit, dans une région ou une autre, "T7arrek" estime avoir un poids lui permettant de tenter de se faire une place dans la scène politique, alors ce choix pourra se faire en toute liberté », a-t-il souligné.

 

M.B.Z

 

 

Sur le même sujet: 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Mohamed 1
| 17-04-2019 18:04
De la graine des Hommes d'Etat. Attendons de voir ce que l'arbre donnera. Plutôt isolé. Il n'a pas la chance d'être fils de président. A lui de démontrer "à bras nus" ses qualités. Son défaut est le manque de clarté sur ses convictions profondes. Cependant, il ne surfe pas sur le populisme comme le font S saïd, K Saïed ou M Marzouki. Ces derniers par contre figurent sur la liste des présidentiables, ce qui nous amène à nous poser beaucoup de questions. Parmi lesquelles celle de s'interroger sur le pourquoi de la rareté des d'Hommes d'Etat sur la liste des présidentiables.

Citoyen_H
| 17-04-2019 17:16
Dommage, après le désistement du gardien du parking voisin, voilà qu'un autre favori, membre suprême de l'humilité, abandonne la course vers la chaise présidentielle.
Nous sommes fichus pour tout le restant du millénaire.
On devrait mettre les drapeaux en berne.

La connaissance n'a jamais été un synonyme de la présidence.

Seul un implacable vieux loup de mer, pourrait remettre ce pays de traitres et de destructeurs sur les rails.
Que Dieu nous allège de la pénitence que nous subissons depuis presque dix années.




A lire aussi

Le chef du gouvernement a souligné l’importance qu’accorde la Tunisie aux affaires de la femme ainsi

24/04/2019 14:36
1

L’ambiance de l’assemblée générale ordinaire (AGO) de la Société de fabrication des boissons en

24/04/2019 13:44
1

Le juge d’instruction près du Tribunal de première instance de Tunis a décidé de déférer un nombre

24/04/2019 13:25
2

Les unités militaires ont abattu hier au Kef, un terroriste du nom de Oussama Salmi, nommé Abou

24/04/2019 12:32
4

Newsletter