alexametrics
Dernières news

Commerce parallèle : importantes saisies de produits subventionnés et de lait

Commerce parallèle : importantes saisies de produits subventionnés et de lait

Le directeur du contrôle et des enquêtes économiques au ministère du Commerce, Houssem Touiti, a souligné, lors de son passage à Jawhara FM, ce matin, mercredi 17 avril 2019, que lors d’une campagne contre la vente anarchique, les unités sécuritaires ont saisi ces derniers jours près de 2.164 kilos de légumes et fruits, 40 tonnes de produits subventionnés, plus de 26.000 litres de lait, 180.000 œufs et d’autres produits alimentaires.

« Cette campagne a été effectuée dans toute la Tunisie en coordination avec le ministère du Commerce et les unités sécuritaires ainsi que le département de la Santé et la police environnementale », a expliqué M. Touiti.

Le directeur du contrôle et des enquêtes économiques a également indiqué que les travaux de la commission de contrôle des prix et de la lutte contre le commerce parallèle, présidée par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, commence à porter ses fruits. A l’heure actuelle, les prix de certaines légumes, notamment les pommes de terre, sont en baisse, a-t-il ajouté.

E.B.A.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

EL OUAFI
| 17-04-2019 23:48
(ceux qui partent en EUROPE en bateau avec des estafettes remplies) à ceux-là ils doivent subir rigoureusement le même sort , c'est à dire leur confisquer tout, car ils sont dans l'illégalité des spéculateurs au même titre que ceux qui opèrent sur le sol national, aucune indulgence la loi doit être appliquée avec la fermeté absolue, ces gens là opèrent pour leur compte l'avidité du gain et l'enrichissement rapide sur le dos des miséreux citoyens.
Mr Y C continuer ainsi ça donnerait à réfléchir à tous ceux qui s'aventure à enfreindre la loi et porter atteinte à la république et ses lois il faut être ferme et impitoyable.(Manai)

say
| 17-04-2019 20:36
et ceux qui partent en EUROPE en bateau avec des estafettes remplies de pâtes subventionnées,de dates de makroudh de l'harissa ...de samsa....pour les vendre en france et en europe.?vous leur faites quoi ?

HatemC
| 17-04-2019 10:42
Les trafiquants dans ce commerce lucratifs sont pour la plupart, les agriculteurs, les intermédiaires et bien sur les grossistes, les agriculteurs limitent la vente de leur produit pour voir les prix flambées, une cause
Autre cause, les intermédiaires réduisent les livraisons aux grossistes,
Et enfin les grossistes qui limitent les livraisons aux détaillants ...
Il s'agit de pratiques de spéculation, de vente conditionnée et de refus de vente.

La spéculation se pratique au niveau de la DISTRIBUTION ...
La spéculation est aussi dû aux mécanismes de subvention, c'est souvent pointé du doigt mais jamais revu et corrigé ...
Les subvention devrait être ciblé UNIQUEMENT vers les familles nécessiteuses ...
Réduire les subventions pour un équilibre économique est necessaire et cela depuis des années ...

SAISIR les produits n'est que rustine comme le dit RZ ... de vrais mesures correctives.

Plus tu consommes plus tu profites des produits subventionnés, et c'est la classe moyenne et supérieure qui en profite le plus ...
Limiter les subvention aux revenus faibles et ainsi l'Etat fera des économies, combien dépenses l'Etat an pour toutes ces subventions

On voit bien ici que l'Etat est COUPABLE de la prolifération des étales anarchiques et de la flambée des prix, de la spéculation, l'Etat devient victime des mécanismes qu'il a mis en place ....
Les subventions sont un levier politique, un instrument politique et populiste même.

Aucun Chef de Gouvernement n'a osé s'attaquer à ces subventions ... il y va de son MANSSIB et de sa POPULARIT'? ...

Qui aura le COURAGE de reformer la Caisse Générale de Compensations

Quel Chef du Gouvernement suivra son ministre des Finances pour cela

C'est bien donc une VOLONT'? POLITIQUE QUI MANQUE A TOUS ....
Même le regretté Slim Chaker n'a pas osé et encore moins le Chalghoum d'aujourd'hui ...

C'est bien le chef du GVT qui freine des 4 fers ... c'est YC qui est coupable, comme tous ses prédécesseurs ...

Même la tribune de BN Slim Elyes n'y est pas parvenu ... HC

rz
| 17-04-2019 09:51
Dans toute notre politique on tourne toujours autour du pot et jamais on regarde le problème en face et voir comment le résoudre une fois pour toute.Pour le traffic il suffit d'exiger une facture en bonne et du forme pour chaque produit présenté pour la vente dans le commerce organisé ou non; ainsi le prix ,la marge, la provenance et l'origine tout y est; le contrôle est grandement facilité et l'évasion fiscale est minimisée. Ainsi le citoyen et les caisses de l'Etat y gagne et par la même occasion la tension sociale dans le pays tombe en ce qui concerne les produits alimentaires au moins qui posent problème à chaque approche du mois de ramadan surtout l'occasion annuelle pour tout trafiquant pour s'enrichir illégalement.

HatemC
| 17-04-2019 09:48
Tous ces minables qui créent la pénurie en achetant des produits subventionnés puis les ressortir à prix inférieur du marché ...
Ces traitres doivent IMP'?RATIVEMENT passer devant la justice et les juger lourdement avec de grosses amendes ... FAIRE DES EXEMPLES ET LE FAIRE SAVOIR ....
Les mauvaises langues disent que l'économie informelle permet à des personnes en rupture avec le marché de l'emploi, de renouer avec l'activité économique, or c'est faux ... clea ne profite qu'à un petit nombre, c'est une injustice à l'encontre de l'intérêt général ...
La contrebande contribue dans une large mesure à creuser les déficit et surtout augmenter le chômage sans parler des filières qui se trouvent concurrencer par des produits soit importés soit subventionnés en pratiquant le DUMPING sauvage ( pratiques commerciales contraires à une concurrence efficace pour la collectivité ) .... cette attitude dessert l'intérêt générale sans action efficace ... HC

A lire aussi

Le chef du gouvernement a souligné l’importance qu’accorde la Tunisie aux affaires de la femme ainsi

24/04/2019 14:36
1

L’ambiance de l’assemblée générale ordinaire (AGO) de la Société de fabrication des boissons en

24/04/2019 13:44
1

Le juge d’instruction près du Tribunal de première instance de Tunis a décidé de déférer un nombre

24/04/2019 13:25
2

Les unités militaires ont abattu hier au Kef, un terroriste du nom de Oussama Salmi, nommé Abou

24/04/2019 12:32
4

Newsletter