alexametrics
Dernières news

Le SNJT dénonce la campagne visant les journalistes critiquant l’école coranique de Regueb

Le SNJT dénonce la campagne visant les journalistes critiquant l’école coranique de Regueb
 
 
Le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a dénoncé, dans un communiqué rendu public ce jeudi 14 février 2019, les campagnes de diffamation visant les journalistes ayant critiqué l’école coranique illégale de Regueb ainsi que les injures et les menaces qu’ils ont subies.
 
Le SNJT s’est, dans ce sens, montré préoccupé des tentatives de détournement du traitement médiatique de l’affaire de cette école ayant viré à des accusations d’opposition à l’Islam. Des accusations qui, selon le Syndicat, porte atteinte aux valeurs de la liberté de la presse et nuit aux fondements de l’Etat civil et démocratique.
 
Le SNJT a, en outre, réitéré son soutien à tous les journalistes sujets à ces attaques appelant le ministère public à agir d’urgence en vue de mettre fin à ces menaces qui leur sont adressées et assurer leur sécurité.
 
B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Res Publica
| 14-02-2019 20:12
Comme la plupart des petits tunisiens à l'époque (années soixante), j'ai été avec tous mes copains au "kotteb"... Aucun d'entre-nous n'est devenu islamiste ou terroriste !!! L'adjectif "coranique" est employé mal à propos car il nourrit le malentendu : les brutes épaisses qui dirigent aujourd'hui ces écoles se servent de cette ambiguïté pour induire le peuple tunisien en erreur et lui faire croire que ceux qui s'opposent à ces pseudo-écoles ne sont en réalité que les ennemis de l'Islam. Pour ne pas leur servir la soupe, il ne faut plus appeler ces lieux d'embrigadement "écoles coraniques", mais "laboratoires de Frankenstein" ou "fabriques de monstres binaires"...

Amilcar
| 14-02-2019 14:28
Mais bien sûr quelqu un de sensé et normal, comprenant le moindrement ce qu ' est une liberté de presse objective dans un pays qui se veut démocratique et qui essaye de l' être ne va pas faire des attaques de diffamation des journalistes dans leur travail, d' informer, de renseigner sur des cas infâmes de crimes immondes et innommables que seuls des extrémistes religieux, des zelotes et bigots intéressés au service de la Secte islamiste peut en être les auteurs..

De la à penser que ces diffamation sont commandées directement par les islamistes ne constitue pas un grand risque d' erreur car ces derniers ne les condamnent pas et ne.le feront jamais puisque c' est une de leurs armes secrètes..

La source du mal provient de la
Perméabilité de ce gvt faible de ne.pas réagir à éduquer et punir les auteurs des attaques à caractère injurieux et des menaces à la vie des personnes provenant de fanatiques qui ne comprennent pas ce qu' est un état Civil

Tant qu il y aura un mouvememt totalitaire religieux partageant le pouvoir il y aura des fanatiques extrémistes qui vont toujours défier l' état civil

Il faut retirer la notion du sacré et su religieux de la constitution

Supprimer le ministère des affaires religieuses

'?duquer. '?tat civil pour tous.

Religion à la maison.

Ainsi les religieux n' ont plus de source de motif à invoquer le sacré

Déclarer Nahdha extrémiste et dissoudre ( ils ne condamnent jamais les actes terroristes, défendent les écoles coraniques , nient les abus sur l' enfance)

Le cas de Regueb est grave!
-Traite d' êtres humains
-Esclavagisme
- Négligence parentale
- Terrorisme
- Financement et enrichissement occulte pour les auteurs de ces crimes

Que dont les autorités? Ou sont les enquêtes? Les coupables à peine condamnés?

Les parents négligeants? Aucune sentence?

Ou l' état de droit? comment faire confiance à ce gvt?















A lire aussi

Le rapport annuel intitulé « Les femmes et la science » et conçu par l’Organisation des Nations

19/02/2019 11:33
0

Le syndicat de l’enseignement de base relevant de l'UGTT a dénoncé, dans un communiqué rendu

19/02/2019 10:51
0

Invité de la matinale d’Express FM ce mardi 19 février 2019, le président de l’Ites et dirigeant de

19/02/2019 09:06
5

La séance plénière du 19 février 2019 sera consacrée à l’examen du projet de loi amendant et

19/02/2019 08:48
2

Newsletter