alexametrics
Dernières news

Notation des élèves : Le ministère de l’Education précise

Notation des élèves : Le ministère de l’Education précise

 Le ministère de l’Education s'est expliqué sur sa page officielle, ce mercredi 13 février 2019, au sujet du système de notation à adopter pour les élèves de l’Enseignement secondaire, après avoir décidé de fusionner le premier et le deuxième trimestre en tant que période d’évaluation unique.

Dans ce contexte, le chargé de mission au cabinet du ministre de l’Education, Moez Boubaker a indiqué que l’enseignant est la première personne habilitée à attribuer des notes ainsi qu'à les évaluer, conformément à l’article 59 de la loi d’orientation de l’éducation et selon lequel l’évaluation fait partie des prérogatives des enseignants en matière d’élaboration, de correction et d’exploitation.


Moez Boubaker a affirmé, dans un article de la Tap relayé par le ministère, que la commission pédagogique réunie a décidé de ne pas passer les devoirs de contrôle jusqu’au 23 février et de maintenir le calendrier des examens et des vacances ainsi que celui des examens nationaux. Il a assuré que l’unique objectif de toutes ces mesures est de faire prévaloir l’intérêt suprême de l’élève.


S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

DHEJ
| 14-02-2019 09:54
Ceux qui ne se sont pas conformés à l'article 59 de la loi N°2022-80 du du 23 juillet 2002 doivent etre poursuivis en justice pour manquement a leurs devoir.

Il y a suffisamment d'articles qui peuvent les inculper et ce n'est pas la peine de la mascarade dite INTERNATIONALISATION DE L'AFFAIRE DE L'ENSEIGNEMENT!!!

J.trad
| 14-02-2019 09:34
Il faut des cours de rattrapages , avant de parler de notes , c'est une années de désordre ,il faut conditionner les ordres ,et les modalités.les matières de langues et de civilisation,ne posent pas grands problème ,les lacunes seront comblées dans les années qui suivent ,mais le programme des matières scientifiques ne tolère pas les lacunes .il faut coûte que coûte des rattrapages .

A lire aussi

Le rapport annuel intitulé « Les femmes et la science » et conçu par l’Organisation des Nations

19/02/2019 11:33
0

Le syndicat de l’enseignement de base relevant de l'UGTT a dénoncé, dans un communiqué rendu

19/02/2019 10:51
0

Invité de la matinale d’Express FM ce mardi 19 février 2019, le président de l’Ites et dirigeant de

19/02/2019 09:06
5

La séance plénière du 19 février 2019 sera consacrée à l’examen du projet de loi amendant et

19/02/2019 08:48
2

Newsletter