alexametrics
Dernières news

Messaoudi : BCE a admis la faute stratégique de l’alliance avec Ennahdha

Messaoudi : BCE a admis la faute stratégique de l’alliance avec Ennahdha

 

L’avocat et membre du parti Nidaa Tounes, Abdessatar Messaoudi, a affirmé que le président de la République Béji Caïd Essebsi a reconnu que s’allier avec Ennahdha a été fatal pour Nidaa Tounes.

 

«La raison principale de notre sortie de Nidaa Tounes est l’alliance avec Ennahdha. Nous l’avons dit à BCE lors du dernier bureau exécutif qu’il a présidé avant son départ à Carthage. Il en est de même pour le chef du gouvernement, il devait être de Nidaa Tounes, mais il en a été autrement», a-t-il indiqué dans une interview accordée à Boubaker Ben Akecha dans son émission Midi Show, ce mercredi 13 février 2019, sur Mosaïque Fm.

 

Il a reconnu à contrecœur que «c’était certes le choix du président de la République mais qu’il a regretté par la suite et avoué qu’il s’est trompé lors de leurs entretiens». Et de soutenir : «La plus grande faute stratégique qui a divisé Nidaa Tounes c’est le consensus avec Ennahdha. (…) Tous ceux qui ont approché Ennhadha se sont brûlés : Ettakatol, le CPR, etc.»

 

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (27)

Commenter

Iftol
| 14-02-2019 19:26
Ds cette histoire seul l'avenir de son fils importe pour BCE .le reste seuls les naïfs le croient ...

Microbio
| 14-02-2019 16:23
Votre argumentation pour expliquer la raison de votre échec est plutôt aventureuse et bon marché!
Nidha devrait présenter ses EXCUSES au peuple tunisien et laisser les autres forces politiques faire leur travail: Nidha n´avait jamais eu ni la capacité ni la prédisposition ou les moyens de reformer le pays qui veut sortir de la RCD-Dictature!
C´est vrai, vous avez géré le pays avec Ennahdha et vous avez occupé les trois pouvoirs de l´etat (présidence du Parlement, de la Republique et de l ARP), et pourtant vous avez lamentablement échoué. Et maintenant, vous essaiez de nous expliquer que les exRCDistes ou Bourguibistes pourrons mieux faire la revolution sans Ennahdha.

"Monsieur le politicien, je suis heureux de vous rencontrer, j'ai beaucoup entendu parler de vous."
"Mais tu ne peux rien me prouver!"

Rabbi Jahdikoum!

Monia
| 14-02-2019 15:46
c'est trop facile pour ne pas dire autre chose de beaucoup plus sincère! Avis à tous les nouveaux candidats qui auraient la tentation de fricoter avec la secte des frérots qui s'ingénie, en vue de ce même agenda électoral, de persuader tel OMO (une marque de lessive de nos jours tombée aux oubliettes) qu'elle lave plus blanc que blanc!

Mansour Lahyani
| 14-02-2019 15:21
Même chose pour Nida : BCE finira, un jour, par reconnaître son erreur d'en avoir donné les clefs à son bambin chéri. Nous tous, ses partisans sincères et catastrophés, avions tiré toutes les sonnettes d'alarme, agité tous les épouvantails, décliné tous les dangers vers lesquels BCE allait d'un pas décidé... Sa seule réponse : mon fils est un Tunisien comme les autres, et il a le droit de se lancer dans la politique ! Il s'est retenu pour ne pas ajouter "comme vous vous lanceriez dans une partie de rami ou d'échecs !" Mais il se trouve que c'était bien plus sérieux et déterminant qu'une partie d'échecs... et que les dégâts sont visibles, même pour les plus myopes : cf la présence des Toubal, des Chouket et autres Bsaies de malheur ! Je présume qu'il nous resservira, prochainement, via son avocat-défenseur, la même excuse que pour N-nahdha, sauf que ce ne sera pas non plus une excuse vraiment atténuante, voire... Peut-on, pour une fois, parle "d'excuse aggravante"?

Mansour Lahyani
| 14-02-2019 15:06
Même chose pour Nida : BCE finira, un jour, par reconnaître son erreur d'en avoir donné les clefs à son bambin chéri. Nous tous, ses partisans sincères et catastrophés, avions tiré toutes les sonnettes d'alarme, agité tous les épouvantails, décliné tous les dangers vers lesquels BCE allait d'un pas décidé... Sa seule réponse : mon fils est un Tunisien comme les autres, et il a le droit de se lancer dans la politique ! Il s'est retenu pour ne pas ajouter "comme vous vous lanceriez dans une partie de rami ou d'échecs !" Mais il se trouve que c'était bien plus sérieux et déterminant qu'une partie d'échecs... et que les dégâts sont visibles, même pour les plus myopes : cf la présence des Toubal, des Chouket et autres Bsaies de malheur ! Je présume qu'il nous resservira, prochainement, via son avocat-défenseur, la même excuse que pour N-nahdha, sauf que ce ne sera pas non plus une excuse vraiment atténuante, voire... Peut-on, pour une fois, parler "d'excuse aggravante"?

Mansour Lahyani
| 14-02-2019 14:41
C'est toujours bien de reconnaître ses erreurs : à défaut de mieux, ça peut-être retenu pour figurer dans un éloge funèbre ! Malheureusement, l'effet positif risque d'être fort réduit... Dans le cas de BCE et de son "erreur" d'appréciation de la dangerosité de N-nahdha, il n'y aucune rédemption à en attendre: le loup est définitivement dans la bergerie, et aucune thérapie ne servira à l'en chasser : la contamination des lieux est irréversible, et l'explosion de l'épidémie ira en s'aggravant de nouvelles conséquences de plus en plus difficiles à cerner et à contenir... Ca me sert à quoi, ces regrets post mortem ?

Maryem
| 14-02-2019 14:40
Il le savait des le depart puisqu il a promi qu il ne formerait jamais une coalition avec Ennahdha alors qu il a conclu un accord ferme avec Ghannouchi a Paris pour gouverner ensemble......il savait qu il allait tromper tous ses electeurs,il a cree Nidaa dans un seul but:celui d occuper le fauteuil de Bourguiba au Palais de Carthage et tout a ete confirme soit par les actes soit par les declarations de Ghannouchi.
Qu il parte et qu il laisse les Tunisiens se demerder pour s en sortir du petrin ou ils nous a plonges.... La valeur d'un homme réside dans sa personnalité, sa sagesse, sa créativité, son courage, son indépendance et sa maturité.Vous ne possedez aucune de ces valeurs.

Tunisino
| 14-02-2019 14:04
Faute stratégique? BCE n'a pas eu de choix sauf de s'allier avec Nahda suite à la lâcheté de Jebha, en 2014. Quel BCE et quel Massaoudi, est ce qu'ils prennent les gens pour des imbéciles ou quoi? Est ce qu'il s'agit d'une compagne électorale? S'allier avec Nahda peut s'avaler, surtout que Nahda ne voulait que rester au pouvoir pour se protéger contre son anarchisme et le déracinement, mais détruire Nida et offrir le pays à Nahda, c'est impardonnable. Les traitres de la patrie, par incompétence ou par opportunisme, comptent sur la mémoire courte et la naïveté des citoyens pour rester au pouvoir, espérons qu'ils n'arriveront pas, eux et leurs clones, à nous arnaquer une deuxième fois!

kameleon78
| 14-02-2019 13:37
Tout le monde l'a dit à l'époque, s'allier avec la Nahda c'est suicidaire car Nidaa Tounes va à l'encontre de ses électeurs. Je dirai à YC de faire attention surtout avant les élections, aucune alliance avec les islamistes sinon même tarif, nos hommes politiques n'ont pas compris que la majorité des électeurs tunisiens sont allergiques aux islamistes, pourtant pas besoin d'être un expert pour le savoir. L'islam politique c'est Daesh, Regueb, Chaâmbi, assassinats politiques, dossier secret de Nahda, etc....etc........

Amilcar
| 14-02-2019 12:41
N ' à pas l' air d' être comprise encore aujourd hui! Ceux au pouvoir feraient mieux de consulter le peuple au lieu de leur nombril.. Et ce qu ils croient être la sécurité de leur siège
!
Ils se tournent vers un 30% de l' électorat alors qu il me semble que au moins 70% sont acquis! .

Il est grand temps que Y.C eclaircisse sa position vis à vis d' Ennahdha.. Tous les arguments contre ce dernier sont plus que évidents et directement responsables de la situation au pays et des nombreux dossiers étouffés en suspens.. Et les derniers événements tragiques, des décisions judiciaires aberrantes. .

Non protection de l" enfance et non jugement de parents pour.negligeance criminelle dans le dossier de Regueb..

Il est trops tard pour ce gvt! Le pays ne va pas dans la bonne direction

A lire aussi

Dans un communiqué rendu public ce mardi 19 février 2019, Ennahdha a réitéré son attachement à la

19/02/2019 12:05
0

Le rapport annuel intitulé « Les femmes et la science » et conçu par l’Organisation des Nations

19/02/2019 11:33
0

Le syndicat de l’enseignement de base relevant de l'UGTT a dénoncé, dans un communiqué rendu

19/02/2019 10:51
2

Invité de la matinale d’Express FM ce mardi 19 février 2019, le président de l’Ites et dirigeant de

19/02/2019 09:06
7

Newsletter