alexametrics
Dernières news

Ecole de Regueb : La colère froide de Hager Ben Cheikh Ahmed

Ecole de Regueb : La colère froide de Hager Ben Cheikh Ahmed

 

La députée Hager Ben Cheikh Ahmed vient de réagir au retour des enfants de Regueb à leurs parents.

«Après l’ordonnance judicaire pour rendre les enfants à leurs parents, je ne peux que soutenir qu’on est loin de l’indépendance de la justice, avec tout mon respect aux honnêtes et intègres : le Code de la protection de l'enfant délibère sur les cas de menaces d’enfant et sur l’intérêt supérieur de l'enfant», a-t-elle fustigé dans un post Facebook daté de ce mardi 12 février 2019.

 

 

 

I.N

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (9)

Commenter

rz
| 13-02-2019 16:33
Ces enfants ont subit un lavage de cerveau et les rendre à leurs familles dont le cerveau a subit le même lavage de cerveau mais en profondeur. Comment voulez-vous que ces enfants seront sauvés? On les a condamné à jamais. De plus on ne sait pas pourquoi les structures de l'Etat ne savent pas encore encader ces déviationnistes surtout que des hordes daechiennes sont sur le point d'être expulsés de la Syrie.

Abou Walid
| 13-02-2019 16:05
je trouve que le risque de ces enfants auprès de leurs parents est nettement plus grave qu'auprès de toutes les institutions étatiques ou caritatives reconnues par l'Etat ! Les ayants droit ne pouvaient ils pas interjeter appel auprès de qui de droit avant de "se défaire " de ces "âmes" en peine ?! ?

RIEL
| 13-02-2019 15:29
pour cloturer la liste des personnes impliquées dans cette affaire, il faut ajouter le banquier qui a un compte fournit de deux milliards et qui appartient a un simple imam et n' a pas douté de la provenance de ce montant ( ceci ne peut pas entrer dans le secret bancaire)

Carthage Libre
| 13-02-2019 11:24
Lisez les médias étranger sur l'affaire récente de l'homo qui a voulu porter plainte pour agression et vol et qui se retrouve lui même sous les verrous ; comme le disent les médias étranger "La Tunisie tombe petit à petit sous la coupe islamiste, sa justice, sa police, son Etat et bientôt son armée".

Khriji et toute sa smalla nauséabonde islamiste l'avaient dit et redis : "On est pas pressé pour islamiser le pays, même si cela devra prendre 30 ans".

C'est ce qui se passe. Une affaire de Regueb qui retombera dans l'anonymat d'ici quelques jours. Les écoles de pédophiles et coraniques ont de beaux jours devant eux.

OLM
| 12-02-2019 17:53
Sans avoir aucune preuve, les parents, du moins certains, devraient être complices, soit par conviction propre au Djihadisme et ses bienfaits spirituels, soit parce qu'ils reçoivent de l'argent venu d'ailleurs ; La Tunisie est devenue une scène infiltrée par des flux financiers étrangers très douteux et très dangereux et avec l'argent on peut tout avoir dans une société où la pauvreté croit à pas rapide !

Trançonneuse
| 12-02-2019 17:49
Interrompre le cursus de la formation d'un terroriste est néfaste pour la réputation du diplôme en question... ces gamins vont reprendre leurs études très spécifiques prochainement je pense

Mouzal
| 12-02-2019 17:29
Sans vouloir jugerlesparents mais fes questions méritent d'être posées. Comment est il possible ne pas sentir, voir la maltraitance imposée à son enfant? Ne sont ils pas responsables qq part?

Abir
| 12-02-2019 17:20
Je suis d'accords avec vous, cette décision mal saine m'intrigue, ni l'état des enfants ,ne la conduite des parents ne donneront confiance pour prendre une décision pareille surtout pour les enfants.

Bourguibiste nationaliste
| 12-02-2019 17:19
Chère Madame, vous connaissez sans doute l'expression "les dès sont pipés". Bien sûr, Madame, la justice n'est pas indépendante comme l'armée également ou encore d'autres institutions y compris des ministères. Vous devez comprendre une fois pour toute que les islamistes ont noyauté les institutions d'Etat et par conséquent et par conséquent ces institutions ne sont pas indépendantes.

A lire aussi

L’ancien ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières sous la Troïka et dirigeant à

16/02/2019 22:32
0

Les affrontements à Barraket Sahel dans le gouvernorat de Nabeul ont repris, ce soir du samedi 16

16/02/2019 20:18
4

La dirigeante au sein du Courant démocratique (Attayar), Samia Abbou a précisé, ce samedi 16 février

16/02/2019 17:32
16

La blogueuse Fadhila Belhaj a été condamnée à 2 ans de prison ferme et une amende par la chambre

16/02/2019 16:03
9

Newsletter